La Semaine du Shôjo chez le Chapelier Fou (édition 2015)

Comme l’année dernière à la même époque, c’est le moment de la Semaine du Shôjo organisée par les amies de Club Shôjo. Avec, pour cette édition 2015, le thème suivant : « Le personnage féminin le plus réussi du shôjo ».
Les travesti(e)s, ça compte ?

J’avoue qu’au départ, le sujet m’inspirait peu, mais j’ai décidé de m’y mettre sérieusement, et de réfléchir au personnage féminin de shôjo (et de josei) méritant le plus ce titre. Bien entendu, je suis parti du principe qu’il ne s’agissait pas nécessairement de l’héroïne du manga.

Si la question avait été posée pour les shônen, cela aurait été plus simple. L’autre jour encore, en dévorant le tome 9 de Silver Spoon, je me disais à quel point aucun personnage féminin ne ressemblait à Inada Tamako. Ceux en surpoids (même léger) sont rares dans les manga, et traditionnellement cantonnés à des rôles de faire-valoir comiques. Tamako est différente, en cela que son charisme naturel ne s’en trouve absolument pas altéré ; c’est avant tout une fille brillante, ambitieuse, et s’il est vrai qu’il s’agit aussi d’une figure comique, c’est surtout son métabolisme particulier qui en est la cause.
Voilà, ce n’est pas le sujet, mais comme j’avais très envie de parler de Tamako, je profite de l’occasion.

Après une première sélection, comprenant – comme indiqué tantôt – josei et shôjo, j’en suis arrivé à une liste de 12 prétendantes. Plus ou moins féminines, mais sans travestis, transexuels, ou hermaphrodites dans le lot.
Les nommées sont :
¤ Ayase Chihaya (Chihayafuru). Alias « la Beauté Inutile ». Lycéenne obsessionnelle et championne de karuta.
¤ Fujioka Haruhi (Host Club). Lycéenne boursière, travestie et membre du club d’hôtes du lycée Cerisiers & Orchidées.
¤ Oscar François de Jarjayes (La Rose de Versailles). Capitaine de la Garde Royale dévolue à la protection de Marie-Antoinette, à la féminité contrariée par une éducation douteuse.
¤ Kotobuki Ran (Gals !). Lycéenne, policière en devenir, et plus grande gals de Shibuya (donc du monde). Car la mode et la justice ne sont pas incompatibles.
¤ Miura Ito (W Juliette). Lycéenne au physique androgyne, allergique à l’uniforme, et membre de la troupe de théâtre de son lycée (où elle endosse systématiquement le premier rôle masculin).
¤ Miyakozuka Ryo (Otomen). Lycéenne élevée par un père veuf, policier, et expert en arts-martiaux, ce qui a eu des effets étonnants sur sa personnalité.
¤ Noda « Nodame » Megumi (Nodame Cantabile). Étudiante au conservatoire, pianiste douée mais indolente, doublée d’une otaku aux onomatopées indéchiffrables.
¤ Oikawa Aoi (Du Haut de mon Monde). Lycéenne hautaine, peu encline à se mêler à la plèbe des autres élèves, pour des raisons qui ne regardent qu’elle.
¤ Orihara Kaoru (Très Cher Frère). Lycéenne redoublante, championne de basket, considérée comme l’un des deux « beaux gosses » de son établissement purement féminin.
¤ Saionji Tsukiko (Imadoki). Lycéenne, richissime héritière qui ne supporte pas que quiconque marche sur ses plates-bandes, et qui le fait savoir.
¤ Sarasa (Basara). Sauveur du monde en lieu et place de son grand frère, en raison d’une prophétie sur laquelle elle n’a pas son mot à dire.
¤ Yamaguchi « Yankumi » Kumiko (Gokusen). Professeur de mathématiques, et accessoirement unique héritière d’un clan yakuza.

Pour déterminer notre gagnante, et afin que chacune ait sa chance, j’organise sans plus tarder un grand tournoi d’arts martiaux. Les participantes seront réparties en 3 groupes de 4 personnes et s’affronteront dans un Battle Royale, puis les 3 championnes se combattront dans une grande finale.
Les règles sont les suivantes :
1) Les armes blanches ou à feu sont interdites. Tout le reste est autorisé.
2) La défaite d’une candidate est prononcée lorsque celle-ci abandonne, s’évanouit, ou sort de l’aire de combat.
3) Il est interdit de tuer une adversaire. Les contrevenantes seront disqualifiées.

Les groupes sont composés comme suit :
¤ Groupe 1 : Ayase Chihaya (Chihayafuru), Fujioka Haruhi (Host Club), Oscar François de Jarjayes (La Rose de Versailles), et Kotobuki Ran (Gals !).
¤ Groupe 2 : Miura Ito (W Juliette), Miyakozuka Ryo (Otomen), Noda « Nodame » Megumi (Nodame Cantabile), et Oikawa Aoi (Du Haut de mon Monde).
¤ Groupe 3 : Orihara Kaoru (Très Cher Frère), Saionji Tsukiko (Imadoki), Sarasa (Basara), et Yamaguchi « Yankumi » Kumiko (Gokusen).
Comme vous ne pouvez voir ce qui se passe, je vais vous résumer les événements.

Groupe 1
Ayase tente de lancer des cartes de Karuta sur Haruhi, avant de s’apercevoir que cela risque de les abimer et n’a de toute façon aucun effet. Haruhi réplique en utilisant ses techniques d’hôte, et complimente Ayase sur sa beauté ; cette-dernière ne s’y attendant pas, elle perd ses moyens, panique, et s’évanouit. Disqualifiée.
Armée de sa trousse à maquillage, Ran s’apprête à faire subir un relooking extrême à Oscar. Cette-dernière se rappelant au moment de sortir son sabre qu’elle n’est pas autorisée à l’utiliser, elle est déstabilisée et ne peut éviter la redoutable attaque de son adversaire. Disqualifiée.
De nouveau confrontée à une fille hermétique à tout ce qui concerne la féminité, Ran emploie la même technique sur Haruhi. Laquelle, sans aucune disposition athlétique, encaisse le coup sans pouvoir riposter. Disqualifiée.
Vainqueur du groupe 1 : Kotobuki Ran !

Groupe 2
Ito et Ryo, toutes deux élevées dans une famille d’experts en arts martiaux et elles-mêmes réputées pour leurs aptitudes martiales, se lancent dans un duel acharné.
Pendant ce temps, Nodame observe leur combat avec intérêt. Elle ne remarque donc pas Aoi, qui essaye de l’attaquer par derrière. Alors que celle-ci tente un étranglement, Nodame se débat et assène un violent coup à son adversaire. Disqualifiée.
Ito et Ryo ne pouvant se départager du fait de leurs forces égales, elles proposent à Nodame de s’affronter dans un duel de cuisine. En goutant leurs plats respectifs, elles sont soudainement prises de nausées. Nodame, dotée d’un estomac plus solide que les autres participantes, s’en sort indemne. Ito et Ryo, quant à elles, tombent dans les pommes. Disqualifiées.
Vainqueur du groupe 2 : Noda « Nodame » Megumi !

Groupe 3
D’entrée de jeu, Tsukiko préfère déclarer forfait, dans la mesure où ce tournoi ne l’intéresse absolument pas et que ses opposantes ont refusé les pots de vin qu’elle avait préparé pour elles. Disqualifiée.
Par réflexe, Sarasa dégaine son épée pour combattre, ce qui est contraire aux règles. Disqualifiée.
Alors que Yankumi et Kaoru s’apprêtent à s’affronter, le médecin de cette dernière intervient pour lui interdire de mettre en jeu sa santé de cette façon. Disqualifiée.
Vainqueur du groupe 3 : Yamaguchi « Yankumi » Kumiko (sans même avoir à se battre) !

Nos finalistes sont donc Kotobuki Ran, Noda « Nodame » Megumi, et Yamaguchi « Yankumi » Kumiko.
Dès l’entame de cette finale, Nodame s’installe dans un coin de l’aire de combat et s’endort. Disqualifiée.
Ne restent que Ran et Yankumi. Cette-dernière commence à menacer son adversaire pour qu’elle abandonne avant qu’elle ne doive recourir à la violence. Du fait de l’argot employé par Yankumi, Ran comprend immédiatement qu’il s’agit d’une yakuza. Aspirante policier, celle-ci sort de son sac un sifflet (personnalisé avec des paillettes) et intime à Yankumi l’ordre de se rendre. Suite à quoi cette-dernière quitte précipitamment l’arène en s’écriant « 22 v’la les poulets ! » Disqualifiée.
Et la gagnante est : Kotobuki Ran !

Retournement de situation ! Honda Mami, la grande rivale de Ran venue d’Ikebukuro, monte sur l’aire de combat, profère des paroles incompréhensibles à base de l’honneur de la famille Honda et d’Ikebukuro, de motarde sans tête, et de sushi russes, avant de défier notre gagnante dans un duel de para para !
C’est le bordel, j’abandonne !

Les autres participants de la Semaine du Shôjo 2015 :
L’Antre de la Louve
Club Shôjo
Hana Borderland
Heaven Manga
Instantané
Manga Suki
Mirrors
Nuits Sans Sommeil
Paoru
Ma Petite Médiathèque
Yaoi Cast

Publicités
Cet article, publié dans Manga, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour La Semaine du Shôjo chez le Chapelier Fou (édition 2015)

  1. Bidib dit :

    Très drôle ta sélection 😀
    Il y a des personnages (manga) que je connais pas mais présenté comme ça c’est très drôle. ça donne envie de lire Gals !

    J'aime

  2. Gemini dit :

    Gals! est un de mes shôjo favoris, tu peux y aller sans crainte ; dans mon classement des meilleurs shôjo, publié il y a quelques années – et qui reste, étonnamment, l’article le plus lu du blog – il pointait à la 4ème place.
    Il s’agit d’un titre particulier, pouvant donner l’impression au premier abord d’être totalement superficiel, mais à l’instar de son héroïne, c’est beaucoup plus compliqué que cela, et la mangaka n’hésite pas à évoquer quelques sujets délicats. Ran est un personnage excellent, prête à suivre son chemin sans en dévier, parfois un peu frustre mais foncièrement attirante.

    Je te réponds ici, mais si tu cherches des personnages féminins forts dans les shôjo/josei, toutes les filles évoquées ici répondent à tes critères. Mais elles ne sont pas toutes les héroïnes de leur série ; dans Imadoki, le personnage principal se rapproche plus de Tohru Honda de part son positivisme exacerbé.

    J'aime

    • Bidib dit :

      Je regarderais Gals ! à l’occasion. J’avoue que le côté très girly des couvertures m’a fait soigneusement éviter le titre. Je suis pas très fan du graphisme non plus, mais la façon dont tu en parle me donne envie de passer au delà de cet à priori

      J'aime

      • Gemini dit :

        Imagine, moi, ce fut un de mes premiers shôjo, les couvertures auraient dû repousser n’importe quel lycéen normalement constitué. Oui, c’est « girly », l’héroïne l’est aussi mais c’est un peu son « nindo » à elle.

        J'aime

  3. Ping : [Semaine du Shôjo] Le perso le plus réussi | Heaven Manga

  4. Amadis dit :

    J’ai beaucoup aimé lire ton article. Le principe des combats est original !

    La plupart des héroïnes que tu as cité m’ont également marquées. Je suis étonnée que ce soit Ran qui ait remporté le match mais ça me donne envie d’explorer les tréfonds de ma bibliothèque et d’en extraire mes tomes de GALS pour une relecture. A l’époque j’avais apprécié cette série sans qu’elle devienne pour autant incontournable. Peut être que ça me plairait encore davantage maintenant ^^

    Bonne continuation !

    J'aime

  5. Ping : Le personnage féminin le plus réussi du shôjo | Club Shôjo

  6. Nico Robin dit :

    Hello ! Maintenant que notre article est publié je viens poster mon tit commentaire.
    J’aime beaucoup l’originalité de la présentation de ton article. Je connaissais la plupart de celles pressenties mais pas toutes, hélas. Merci pour la brève présentation !

    D’ailleurs, comme je ne connais pas Kotobuki Ran, tu me donnes envie d’en savoir plus la concernant. J’avais aussi quelques aprioris la concernant, je le reconnais. ^^ Mais bon, on peut changer d’avis ? xDD

    J'aime

  7. Gemini dit :

    Bien sûr que l’on peut changer d’avis !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s