Putain 5 ans…

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé d’écrire un article pour signaler l’anniversaire du blog. C’est que 5 ans, ça se fête !

C’est le 7 Novembre 2008 que Le Chapelier Fou, alors appelé Le Blog Carambar (nom qui ne faisait alors rire que moi) ouvre ses portes. Cela se fait dans la foulée du billet de Kyouray, le fameux « Appel à la PASSION« . Néanmoins, l’idée me trottait dans la tête depuis quelques temps, puisqu’à l’époque, j’étais déjà blogueur mais sur la plate-forme lancée par Mata-Web ; or, je m’y sentais à l’étroit, limité dans ce que je pouvais écrire ou non, bref je n’étais pas chez moi. L’article de Kyouray va donc me fournir deux choses : des solutions pour créer gratuitement mon propre blog, et une publicité gracieuse avant même que j’ai à faire mes preuves.
Cette-dernière s’avérera après coup autant une bénédiction qu’une malédiction. Une bénédiction car je me suis retrouvé dès le début avec un nombre conséquent de visiteurs, ce qui fait forcément du bien au moral. Une malédiction car j’ai rapidement eu l’impression d’avoir récupéré un lectorat pré-existant (au lieu de la fidéliser moi-même), et de devoir composer avec celui-ci ; or, dans la mesure où il était spécialisé dans l’animation japonaise et les manga, je pensais que cela m’interdisait de sortir de ces deux sujets précis. Alors que dans la vie courante, je suis loin de ne m’intéresser qu’à ça. Il m’a fallu du temps pour comprendre que mon épanouissement passait avant toute autre considération, et que je pouvais bien parler de n’importe quoi ; que mon lectorat s’y retrouve ou non.

Les débuts furent stimulants ; j’avais encore tout à dire, je publiais près d’un article tous les deux jours – ce alors que je n’avais même pas internet ! – rien ne pouvait m’arrêter. Paradoxalement, cela fût aussi une période compliquée, comme je ne tarderai pas à m’en rendre compte.
Le hasard voulu que, les premiers temps, j’écrive une grande quantité d’articles sur des animes considérés comme « vieux ». Des articles globalement positifs, puisque cela concernait des titres que j’avais apprécié. Parallèlement, les quelques animes récents que je pouvais découvrir étaient loin de susciter chez moi le même engouement, du moins pour la plupart. Il n’en fallait pas plus pour me coller une réputation de « vieux con » qui n’aime pas la production actuelle ; le site Anime-Kun avança même que ma « capacité à déterrer les vieilleries constituait [mon] fond de commerce ». Jusque-là, parler de séries datées ne m’avaient jamais posé de problèmes ; il faut dire que je trainais dans des cercles de spectateurs qui percevaient l’animation d’une façon proche de la mienne, notamment sur Mata-Web. Mais je me suis vite rendu compte que ce n’était pas le cas partout, et que beaucoup ne juraient que par l’actualité, qu’une nouveauté en chassait une autre.
Je considérais cette réputation comme erronée, dans la mesure où cela ne reflétait pas du tout mes goûts et ma façon de profiter de l’animation japonaise et des manga. En réalité, je suis avant tout quelqu’un de curieux, qui touche à tout, et qui ne fait pas forcément grand cas de l’époque à laquelle a été produit telle ou telle série ; sinon pour des questions de mode, et avec elle d’éléments que nous pourrons y retrouver ou non. Mais du moment que tu regardes un anime de plus de 10 ans, tu es un passéiste qui refuse de t’adapter à la production récente.

Autre problème, d’un autre ordre mais tout-aussi vexant : le serveur Eientei, qui m’hébergeait à l’époque, décide de rendre l’âme. Manque de pot, je n’avais pas encore pris l’habitude de sauvegarder régulièrement mon blog. C’est comme dans les RPG : du jour où tu perds ta progression car tu as oublié de faire une sauvegarde, tu ne fais plus jamais cette erreur. Mais en attendant, j’ai perdu tout ce que j’avais pu faire depuis plusieurs mois… Heureusement, le google cache est là et me permet de récupérer mes articles ; mais pas les commentaires, qui disparaissent dans les limbes d’internet. Cela fout un sacré coup au moral. Et encore, j’ai réussi à recoller à peu près les morceaux, je pense que j’aurais arrêté définitivement si j’avais alors perdu tout ce travail accompli.
C’est à partir de là que je vais changer plusieurs fois d’hébergement, « oubliant » même une fois de signaler mon déménagement pour voir si je pourrais réussir à attirer un nouveau lectorat par moi-même. Je passe donc chez Falena, le serveur de Johann, puis carrément sur WordPress – qui ne laisse pas beaucoup de liberté, mais me permet de mener quelques réglages personnels – et enfin, je suis accueilli par Enthousiaste sur Neetwork le 20 Octobre 2010 ; cela fait donc 3 ans, la situation est stable et je m’y sens très bien. Un grand merci à mon hébergeur !

Dans le même temps, il se passe aussi des choses en marge de ce blog. Depuis Juin 2003, je suis rédacteur sur un petit site consacré aux anime et aux manga ; mais le temps passant, les deux administrateurs ont déserté les lieux, ne donnant aucun signe de vie même quand nous leur envoyons des courriels, ce qui nous empêche évidemment de prendre la main, de corriger les bugs, voire même de prendre le coût de l’hébergement à notre compte. Démotivés par cette situation, mes collègues partent les uns après les autres, tandis que je décide de récupérer la quantité phénoménale de texte que j’ai pu écrire depuis mes débuts (puisque tout cela allait disparaitre quand plus personne ne paierait l’hébergement). Seulement, les récupérer ne suffit pas : il me faut les remettre en ligne. Je me décide pour un second blog en parallèle de celui-ci, sur le modèle « une fiche = un résumé = un avis » ; ce sera plus facile à gérer qu’un site, et Enthousiaste accepte de le créer sur Neetwork. Il reprendra le nom de l’ancien site, à savoir MAZ (pour Manga Anime Zone).
Quelques temps avant mon passage sur WordPress, j’avais décidé de lancer un projet de blog communautaire, consacré à un sujet que je ne trouvais pas suffisamment présent sur la blogosphère : les shôjo. Je constitue une petite équipe avec des amis blogueurs, et nous lançons finalement Alice au Pays des Shôjo sur Falena. L’expérience sera malheureusement un semi-échec, même si je ne regrette pas de m’être lancé dedans ; il s’avère compliqué de motiver des rédacteurs, et je me retrouve à écrire près des trois-quarts des (rares) billets à moi-seul. Dans ces conditions, et compte-tenu du fait qu’il attire moins de visiteurs que mon propre blog, pourquoi se décarcasser. La mort dans l’âme, je mets un terme au projet et rapatrie mes articles. Néanmoins, je garde la thématique « Alice au Pays des Merveilles » pour changer de nom et devenir Le Chapelier Fou ; un petit retcon me permet ensuite de faire comme si l’endroit s’était toujours appelé ainsi.

Depuis que je suis sur Neetwork, je n’hésite plus une seule seconde à parler de ce que je veux, comme je le veux, quand je le veux. Comics, cinéma, jeux-vidéo, et même parfois science, et dans le fond, tant pis si ces billets-là ne trouvent pas toujours leur public. Du moment que je continue à prendre plaisir à écrire. Bien entendu, je préfère quand il y a un échange, ou quand j’arrive à apporter quelque chose au lecteur. Cela veut dire que cela n’a pas seulement servi à mon seul plaisir narcissique. Mais je n’en fais pas une finalité ; cela deviendrait vite insupportable.
Paradoxalement, l’article le plus lu sur le blog fut un temps celui sur Tchernobyl, grâce à mon sens tout particulier du timing. Comme quoi.
Je suis quelqu’un qui fonctionne énormément par cycle. A un moment, je peux consacrer plus de temps aux animes, à un autre je peux me focaliser sur les westerns spaghettis, etc… Il est normal que cela se répercute sur ce que je raconte ici. Ici et ailleurs : après MAZ, j’ai eu envie d’ouvrir un autre blog encyclopédique – toujours grâce à Enthousiaste – cette fois consacré aux comics, que j’appelle Comix Zone en hommage à un jeu vidéo. Puis je décide d’y ajouter des films, et je le renomme en Metropolis, référence à la fois au long-métrage éponyme de Fritz Lang et à Superman. Enfin, je me dis que le plus simple serait de fusionner Metropolis et MAZ, ce qui nous donne Le Donjon des Androïdes, d’après le nom du magasin du Comic Book Guy : Android’s Dungeon and Baseball Card Shop.

Cinq ans après l’ouverture, ma fréquence de publication a diminué, mais je pense avoir trouvé mon rythme de croisière. J’ai arrêté de me prendre la tête, j’écris ce que je veux et uniquement quand j’ai quelque chose à écrire, ce qui me parait parfaitement sain. Je sais pertinemment quand un article risque de passer inaperçu, ou à contrario comment provoquer du débat, mais cela ne signifie pas que j’y recours (hormis quand j’ai envie de m’amuser un peu). Je sais aussi que je ne suis pas un blogueur spécialement comique ou polémique, alors que c’est ce qui marche le mieux sur internet : offrir aux lecteurs leur quart d’heure de rire de la journée, et tant pis si cela se fait au détriment du fond et avec une totale mauvaise foi. Mon style d’écriture aurait aussi besoin de quelques ajustements, et j’ai parfois du mal à argumenter ; j’en suis conscient, mais je m’en fous un peu. Et vous savez quoi ? Cela fait du bien.
Depuis mes débuts, la blogosphère anime/manga a aussi beaucoup évolué. Je me souviens de lecteurs qui reprochaient aux blogueurs de former une sorte de communauté fermée, qui reprenait des blagues et des discussions entamées ailleurs sur la toile, et donc totalement hermétiques au commun des mortels. Ne vous inquiétez pas, ce n’est plus le cas : la plupart ont disparu corps et bien, même si certains essayent de maintenir l’illusion. Il reste aussi des petites poches de communauté et quelques blogs plus commerciaux qu’autre chose, mais rien de bien grave. Par contre, j’apprécie moyennement que d’autres s’approprient des informations sans me créditer ou de me demander la permission ; je trouve cela démotivant autant que malhonnête.
Je ne sais pas si j’en reprends pour 5 ans ; j’adore écrire, donc tant que cela sera le cas il est probable que je continuerai, sous une forme ou une autre.
Voilà, ce billet anniversaire est maintenant terminé, vous pouvez retourner vaquer à vos occupations. Ce fût très égocentrique, mais bon, je ne fête pas les 5 ans du blog tous les jours.
A tous ceux qui ont réussi à me supporter tout ce temps ou qui m’ont découvert hier, je tiens à dire un grand merci.

Cet article, publié dans Humeurs, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Putain 5 ans…

  1. Mangachat dit :

    Bon anniversaire à ton blog et bonne continuation !

    J'aime

  2. a-yin dit :

    Joyeux anniversaire à ton blog 🙂 . Arg, c’est quoi ces photos moe hyper racoleuses >_< !!! haha 😀

    J'aime

  3. Herbv dit :

    Bon anniversaire ! 5 ans, c’est rien, tu commences juste ! À tes prochaines 5 années !

    Et Yin a raison, c’est quoi toutes ces illustrations racoleuses ? C’est pour démontrer que l’animation japonaise grand public est incapable de proposer autre chose que de la merde en branche tant c’est putassier, mal animé, mal dessiné et mal raconté ? 🙂

    J'aime

  4. inico dit :

    Bon anniversaire au blog, que je ne connais pas si longtemps mais qui m’aura permis d’élargir parfois mon horizon.
    Et vive la diversité des sujets quels qu’ils soient, continue à te faire plaisir sans t’imposer de contraintes de périodes.
    Juste mollo sur les « top » ^^ et vive le podcast 🙂

    J'aime

  5. The Drig Overmind dit :

    Han! Mais c’était trop bien « Alice au pays des shôjo-qui-tâchent »!
    Ça me permettait d’écrire plein de trucs misogynes du patriarcat (c)(r)(tm) en toute impunité !!!
    « Plein » … enfin … 3 articles … 😛
    (C’est plus que 2 … )

    J'aime

  6. Natth dit :

    Joyeux anniversaire de blog 😀
    Offre-toi « Rendez-vous sous la pluie 6 » pour fêter ça. Oui, il est enfin sorti ^^

    J'aime

  7. Gemini dit :

    Merci à toutes et à tous !

    Des tops, je n’en fais pour ainsi dire jamais, et les images sont juste tirées de séries que j’ai apprécié.

    J'aime

  8. ZGMF Balmung dit :

    Joyeux bloganniv’ ! ;D

    J’espère pouvoir continuer à te lire encore, au moins, quelques temps. Ton blog est l’un de ceux que je suis le plus, pour différentes raisons. J’apprécie ton style d’écriture, puis j’ai souvent l’impression d’apprendre des choses (les billets « le manga pour les nuls » par exemple) et, ça, c’est cool.

    Enfin, bref, continue à écrire ainsi sur les choses que tu as envie de partager, à te faire plaisir !

    J'aime

  9. Gemini dit :

    Merci beaucoup ^^

    Pour l’instant, j’ai décidé de mettre en hiatus tous mes billets purement informatifs, comme ma série Le Manga pour les Nuls (ainsi que leurs adaptations en vidéo) ou les éventuelles rencontres avec les éditeurs (sauf une actuellement en cours).

    J'aime

  10. Xanatos dit :

    Avec un peu de retard (sorry) je souhaite un JOYEUX ANNIVERSAIRE à ton blog Gemini ! 😀

    Et surtout continue à traiter de thèmes et de sujets éclectiques sur ton blog, ce qui le rend encore plus riche et intéressant ! 😀

    J'aime

  11. Deuz dit :

    Bon annif, Gemini 🙂

    J'aime

  12. Gemini dit :

    Deuz est vivant !!!!!!!!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.