My Little Pony Micro-Series #3 : How Rarity Got Her Groovy Back

En ce samedi 4 Mai, c’est le Free Comic Book Day. L’occasion de me rendre dans la librairie à côté de chez moi pour récupérer un ou deux titres sortis spécialement pour l’occasion, et mis à disposition par les éditeurs (dont certains se contentent surtout de faire leur promotion). Évidemment, j’en ai profité pour jeter un coup d’œil aux nouveautés VO et VF. C’est de bonne guerre, le libraire compte sur l’événement pour attirer du monde et vendre quelques comics au passage ; d’ailleurs, la majorité des clients repartaient à la fois avec des albums gratuits et d’autres qu’ils venaient d’acheter.
Quant à moi, j’ai craqué pour le dernier numéro de My Little Pony Micro-Series.

Inutile de le cacher : j’adore My Little Pony : Friendship Is Magic. Suivant de loin l’actualité autour de la série, j’ai appris l’existence d’un comics il y a déjà quelques temps. Mais ce qui m’a convaincu de prendre How Rarity Got Her Groovy Back – ce alors que Rarity est le personnage que j’apprécie le moins parmi les héroïnes de la série – c’est cette superbe couverture (ci-dessus), très orientée Flower Power. Une esthétique à laquelle je suis sensible.
My Little Pony Micro-Series est une mini-série en 6 fascicules, dont chacun est consacré à une des héroïnes. J’aurais préféré tomber sur Pinkie Pie, mais elle sera dans le numéro 5 qui sort en Juin. En attendant, intéressons-nous à cette histoire centrée sur Rarity.

Pour celles et ceux qui ne la connaitraient pas, Rarity est une licorne, qui utilise essentiellement ses pouvoirs pour coudre et dessiner des robes. La mode, c’est non seulement sa grande passion, mais aussi son métier, puisqu’elle tient l’unique boutique de vêtements de Ponyville. Son rêve serait d’être reconnue comme une grande styliste, et de percer à Canterlot, la capitale.
Toujours très propre sur elle, bien coiffée, manucurée, elle porte un soin extrême à son apparence, mais aussi à son confort, ce qui lui donne de faux-airs de diva. Toutefois, elle incarne aussi l’esprit de générosité ; loin d’être aussi superficielle qu’elle parait au premier abord, c’est une travailleuse acharnée et une amie fidèle.

En pleine préparation pour son défilé de Canterlot, Rarity commence à avoir une sérieuse baisse de régime. Tout est prêt, mais elle se sent fatiguée et a besoin de se changer les idées. Applejack lui propose alors une cure de bien-être, dont elle a lu la publicité tantôt ; au programme : relaxation, bain de boue, et surtout, un repos bien mérité.
Vous vous en doutez, cela ne se passera pas comme prévu. Tenu par une bande de hippies dans une ferme délabrée, l’endroit est loin de proposer le confort auquel aspire une Rarity exténuée, et ses bains de boue consistent en réalité à cultiver une terre effectivement boueuse, entre autres activités.

Verdict : alors que je n’attendais rien de particulier de cette première expérience avec un comics My Little Pony : Friendship Is Magic, j’ai été positivement surpris par cet album. Il y aurait matière à faire un excellent épisode pour la série (ce qui aurait d’ailleurs l’avantage de compenser un dessin légèrement malhabile). Tout est là : une bonne histoire, des personnages inédits immédiatement attachants, une fin heureuse et morale, mais aussi énormément de petits clins d’œil aux lecteurs, ce qui au passage réserve ce titre à un public déjà bien au fait de la licence. Nous noterons notamment la présence des auteurs, caricaturés sous la forme de poneys – la cutie mark du dessinateur représente un crayon avec les ailes de Batman – ainsi que les apparitions remarquées de Derpy Hooves ou encore de Photo Finish. Les amateurs apprécieront.
La scénariste se permet aussi une ou deux références, notamment au film d’animation Aladdin dont la première case reprend un des dialogues.

How Rarity Got Her Groovy Back possède plusieurs niveaux de lecture : le jeune public appréciera les aventures positives d’une Rarity dynamique, tandis que l’adulte remarquera notamment que les habitants de la ferme ne carburent pas uniquement à l’avoine. Les auteurs poussent finalement loin le côté « peace & love » de cette joyeuse communauté, avec des cutie marks en forme de feuille de cannabis, des coupes très seventies dans l’esprit, et au moins un protagoniste aussi vif que Doc Gynéco au réveil.
Ce nouvel environnement n’est pas seulement drôle car fournissant une décalage marqué avec la pauvre Rarity, mais aussi et surtout car les personnages sont réussis et les situations pleines d’humour. Prenez Tempeh : sorte de caricature de beau gosse dont notre licorne tombe sous le charme dès l’instant où elle l’aperçoit, elle déchante lorsque celui-ci commence à ouvrir la bouche, dans la mesure où le pauvre garçon ne possède qu’un seul et unique sujet de conversation : le soja.

En un mot comme en cent : j’ai grandement apprécié cette lecture. J’ignore si je prendrai d’autres comics issus de la série, mais ce fût une expérience des plus agréables, malgré un dessin un cran en-dessous de ce que nous pouvons voir dans cette-dernière. La scénariste, Katie Cook, a su saisir à merveille l’esprit de My Little Pony : Friendship Is Magic, et nous en retrouvons ici la fraicheur, la bonne humeur, l’humour, et même la petite morale finale, avec toutefois un style légèrement plus adulte que dans l’œuvre d’origine – probablement en raison du format – sans pourtant qu’elle se coupe du jeune public.
Ce n’est pas forcément ce que je recherche dans les comics, mais je ne vais certainement pas nier que j’ai pris plaisir à parcourir How Rarity Got Her Groovy Back.

Publicités
Cet article, publié dans Comics, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour My Little Pony Micro-Series #3 : How Rarity Got Her Groovy Back

  1. Xanatos dit :

    Excellente critique Gemini félicitations ! 🙂

    J’attendais avec impatience que tu nous fasses un article consacré à My Little Pony Friendship is Magic sur ton blog et je ne suis pas du tout déçu ! (même si là en l’occurrence, il est dédié aux comics 😉 ).

    J’ai trouvé ta critique très intéressante et très plaisante à lire et certains passages m’ont bien fait rire (ton évocation du poney aussi dynamique qu’un Doc Gyneco au réveil m’a fait éclater de rire ! ).

    J’avais déjà des à priori positifs sur ces comics et ta critique m’a convaincu de franchir le pas me les procurer, notamment celui dont tu fais l’éloge « How Rarity Got Her Groovy Back » qui est axé sur Rarity.

    Tant mieux en tout cas si l’on retrouve dans cette BD ce qui fait tant le charme de cette merveilleuse série animée, en l’occurrence son humour décalé, second degré et délirant, sa tendresse et comme tu le dis si bien sa bonne humeur et sa fraîcheur qui la rendent si adorable et irrésistible. 🙂

    J’ai hâte de découvrir ces bandes dessinées centrées sur nos ponettes favorites ! 😀

    Thanks Gemini !!!

    J'aime

    • Gemini dit :

      Le soucis maintenant, cela va être de les trouver en magasin. Car évidemment, nous parlons de publications VO, et j’ignore si une VF verra le jour. Or, autant les recueils se trouvent sur des sites de vente en ligne, autant les fascicules comme celui-ci ne sont proposés à la vente que dans quelques boutiques en France et ne se trouvent pas sur les sites français, puisque c’est l’équivalent de notre format kiosque. Pour l’instant, j’ignore si des volumes reliés sont prévus. Mais si tu passes sur Lyon prochainement, ou même sur Paris, j’ai quelques adresses.

      J'aime

  2. Xanatos dit :

    Un volume relié des comics de MLPFIM par Katie Cook est effectivement prévu:

    Le premier tome sort aux Etats Unis le 28 mai 2013 et on peut d’ores et déjà le précommander sur Amazon.com:

    http://www.amazon.com/My-Little-Pony-Friendship-Magic/dp/1613776055/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1367683814&sr=1-2&keywords=my+little+pony+friendship+is+magic

    Cependant, j’aimerais s’il te plaît que tu me donnes des adresses de boutiques parisiennes où je pourrai me procurer ce comic book de MLPFIM (celui dont tu as fais la critique of course ! 😉 ) car je vais effectivement revenir très bientôt à la capitale.

    J'aime

    • Gemini dit :

      Je pense que tu le trouveras soit à Pulp (rue Dante) soit à Arkham (rue Broca). Néanmoins, comme c’est un mensuel et de l’import, je ne te garantis par qu’ils l’auront encore en stock.

      Pour le premier volume, tu peux l’avoir au même prix et sans les frais de port sur bookdepository.co.uk ou amazon.fr 😉

      J'aime

  3. Xanatos dit :

    Ok merci du tuyau Gemini ! 😀

    C’est vrai aussi que j’ai pu acheter plusieurs comics VO sur Amazon.fr comme Batman, The Incredible Hulk, Lobo ou encore Darkwing Duck.

    Et comme tu dis, sur Amazon.fr, non seulement je n’aurais pas à payer les frais de port mais en plus le livre arrivera beaucoup plus vite ! 😉

    Merci aussi pour les adresses de boutique que tu m’as donné, cela va bien m’aider dans mes recherches !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s