Fire Force DNA Sights 999.9

Joyeux Noël à Tous ! Pour marquer le coup, je vous propose un article sur un anime un peu… particulier, je dirais. Enfin, vous verrez par vous-mêmes.

Nous sommes en 2024. Suite à la chute d’une mystérieuse comète noire, l’être humain tente désespérément de survivre. Profitant du chaos, une puissance armée connue sous le nom de Trader Force a pris le pouvoir sur Terre.
Un soir, Tetsuro Daiba voit une boule de lumière s’écraser près de chez lui. Arrivé sur le lieu de l’impact, il découvre une jeune femme : Mellow. Elle dit à Tetsuro être venue pour aider l’humanité.

Captain Harlock et Lupin III ont ceci de commun qu’après avoir produit des œuvres d’exception – ayant fait naître toute une population de fans – quelques producteurs peu scrupuleux ont profité de leur vague de succès pour sortir des animes sans intérêt autour de leur univers. Histoire de se faire de l’argent à bon compte, quoi. De ce fait, le nombre de séries autour de ces licences ne cesse de grimper, mais la qualité globale aurait à l’inverse plutôt tendance à diminuer, suite à l’adjonction progressive de séries moins que médiocres. Mais les fans – ces bonnes poires – continuent d’acheter et de regarder, espérant toujours tomber sur la perle rare, celle qui leur fera revivre les sensations qu’ils ont eu en regardant l’anime qui les aura fait plonger la tête la première dans un de ces univers ; et c’est bien pour cela que les producteurs continuent de financer ces projets. Cependant, l’appréhension est toujours là, et de plus en plus forte au fur et à mesure que nous découvrons de nouvelles séries censées être liées à celles que nous aimons, alors qu’elles ne font que ternir leur image.
Autant dire que, suite au catastrophique Maetel Legend, je m’étais préparé au pire avec Fire Force DNA Sights 999.9, d’où une surprise d’autant plus agréable.

Pour une fois, cet anime n’est pas basé sur l’univers de Captain Harlock à proprement parler – ce dernier étant même presque absent – mais sur un véritable scénario, totalement inédit, avec de nouveaux personnages, suffisamment intéressant pour devenir prenant, et surtout très riche. Trop, même : la somme d’informations à traiter paraît presque trop importante par rapport à la courte durée de cet anime : à peine moins d’une heure. Certains points sont un peu vite passés, et puis, cela s’achève de manière presque abrupte ; j’en veux encore !
La qualité technique est plus qu’honorable, mais la musique, par contre, est vraiment catastrophique, et donne souvent un mauvais résultat, qui de plus se ressent. C’est le gros défaut de cet anime au demeurant très plaisant.
Un scénario de qualité – une gageure pour un anime de moins de 20 ans autour de l’univers de Leiji Matsumoto – une bonne qualité technique, le personnage de Mellow absolument sublime – Maetel reste ma préférée, mais je bave quand même – et un lien avec les autres séries du Leijiverse suffisamment faible pour ne pas intéresser que les fans ; aucune raison donc, de ne pas voir ce sympathique anime, si ce n’est son prix : 22€ les 45 minutes d’anime chez Dybex… Dur.

Quoique… En y réfléchissant bien et même sans parler du prix, cela reste un produit à réserver exclusivement aux fans. Il ne possède pourtant qu’un lien ténu avec le monde du Captain Harlock tel que nous le connaissons, mais renvoie à des codes, à des graphismes, et même à une forme de symbolique – via les noms des personnages – que seuls les spectateurs connaissant bien l’œuvre de Leiji Matsumoto apprécieront. Il n’est pourtant pas mauvais en soi, mais cela reste malgré tout un anime très « spécifique », destiné à un public précis, et que les autres trouveront peut-être un peu vain, voire bancal. C’est finalement toute la question qui se pose quand le fan d’un univers souhaite parler d’une pièce de l’univers en question : lui possède un passif qui va conditionner sa vision de l’œuvre, et quelqu’un d’autre en aura sans doute une perception bien différente.
Si je devais parler sincèrement de Fire Force DNA Sights 999.9, je dirais qu’il s’agit donc d’un titre à réserver aux inconditionnels de Leiji Matsumoto (et il n’y aura finalement que des fans pour débourser une telle somme dans le DVD). Il plaira probablement à d’autres spectateurs, mais dans le doute, je ne puis que difficilement le recommander. Par contre, si vous voulez découvrir le monde merveilleux de ce mangaka génial, je peux vous conseiller des animes infiniment meilleurs, même si pour la plupart un peu datés : Albator 78, formidable fresque spatial alliant SF et guerre solitaire d’un équipage valeureux, les films Galaxy Express, ou le voyage initiatique à bord d’un train de légende d’un jeune garçon et de la mystérieuse Maetel, et bien sûr La Reine du Fond du Temps, scénario catastrophe rondement mené avec un couche de SF.
A choisir, préférez les classiques. Et lorsque ce sera fait, vous pourrez passer à Fire Force DNA Sights 999.9, qui le mérite quand même un peu.

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Fire Force DNA Sights 999.9

  1. Ping : [Noël 2011] Seto no Hanayome – Lueur dans la comédie lycéenne | Jevanni's blog

  2. Ialda dit :

    Tu m’as donné envie de revoir ce que je considère comme l’une des petites perles du Leijiverse animé; je l’avais découvert il y a une petite dizaine d’années dans la foulée du film de La Reine du Fond du Temps, et j’avais été frappé par sa bonne qualité générale, entre autre technique – ça m’avait poussé à voir ou à revoir d’autres animes estampillés Matsumoto dans la foulée… pour le lien avec La reine du fond des temps justement (notamment via son scénar-catastrophe), je m’étais interrogé aussi à l’époque : spin-off, relecture, ou juste l’habituel caractère chaotique du Leijiverse ?

    J'aime

  3. Gemini dit :

    Habituel caractère chaotique. La preuve, Tadashi Daiba qui se retrouve avec un rôle différent de celui qu’il incarne dans Albator 78, lui-même différent de celui dans Harlock Saga, etc… Leiji Matsumoto puise chez son maître le principe du « star system » en reprenant les mêmes personnages, mais dans différents contextes.

    Comme continuité, nous pourrions dire que La Reine du Fond du Temps précède Maetel Legend, qui lui-même viendrait avant Galaxy Express 999, Queen Emeraldas, et à la rigueur Cosmowarrior Zero et les deux animes Albator 84. Et encore, il ne faut pas faire trop attention aux détails ; et voir Yukino devenir Râ Andromeda Promethium, ça fait mal au cœur.

    J'aime

  4. inico dit :

    Bien qu’étant loin d’être un spécialiste ou un habitué du Matsumoto-univers, j’ai été largement séduit par cet OAV.

    J’y ai retrouvé ce que j’aime dans les autres œuvres que j’ai découvert récemment (mes connaissances préalables remontant à mon enfance avec Albator 78, .. 84 ?) avec le film L’Atlantis de ma jeunesse et les deux films de Galaxy Express 999 qui m’avaient donnés envies tous trois de replonger dans ces merveilles de l’animation classique du début des années 80.
    Je n’ai pas été déçu, tout y est : une belle et mystérieuse inconnue, un professeur nain génial et joyeux buveur de bouteilles géantes de saké, un jeune garçon qui se révèlera des talents, ici accompagné d’une jeune fille et d’un troisième compagnon euh… passons sur celui-ci :p. La terre en déroute, tout est à reconstruire et un nouvel avenir se dessine.
    Et forcément, un Matsumoto sans l’Atlantis, ça ne le ferait pas vraiment, donc guest-star au passage ^^.

    Sans avoir été ébloui, disons que j’en suis sorti comblé par rapport à mes attentes.
    Je me pose quand même la question par rapport au format et à l’histore: ça me fait penser à un épisode pilote. Y-aurait-il eu un projet avorté d’une série qui ne se serait pas fait, faute de succès, de temps ou de moyens ?….

    Vivement mes prochaines découvertes du maître, et il faut que que je revois les série originales d’Albator/Harlock. Pour 78, je n’ai pas encore réussi à mettre la main sur une vo, et ça m’ennuie de commencer par 84?. A suivre 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s