Rendez-vous sous la Pluie

Je n’ai pas intitulé ce billet de cette façon pour vous parler de ma vie passionnante dans le Nord-Pas-de-Calais ; même s’il y aurait énormément à dire, en particulier sur le côté mensonger d’un certain film de Dany Boon. Non, il s’agit bien du nom d’un manga dont le premier volume vient de sortir en France, et dont j’ai envie de parler.

C’est la rentrée des classes au lycée Amagai. Cinq élèves restent dans les bâtiments après les cours, alors qu’un orage éclate. Après un éclair particulièrement violent, ils s’aperçoivent être devenus des filles.
Désormais une étrange malédiction semble planer sur eux, les transformant au grès des pluies.

Ame Nochi Hare – ou Rendez-vous sous la Pluie, comme Taifu a décidé de le nommer – fait parti des rares manga que j’ai découvert avant la sortie française. Sortie française dont je n’avais absolument pas conscience, avant une série d’événements étranges : après avoir lu l’excellent Les Vacances de Jésus et Bouddha, je décide de relire le Bouddha de Osamu Tezuka, et me rend chez mon libraire (puisque je les avais jadis emprunté à la bibliothèque et que je les possède point) ; là, mon vendeur – entre deux échanges de Pokemon – parle d’une des nouveautés de la semaine à un de ses clients, et son résumé correspond étrangement à celui de Ame Nochi Hare. Après vérification, il s’agit bien de ce manga, que je m’empresse d’acquérir. J’ai failli passer totalement à côté, malgré une couverture sublime vraiment attractive.
Pour la petite histoire, il n’avait plus les premiers tomes de Bouddha… Comme certains volumes sont en rupture éditeur, il ne la commande plus du tout.

Mais revenons-en au manga lui-même. Et précisons d’entrée de jeu que le rapport avec Ranma 1/2 se limite à la transformation. La pluie sert de déclencheur, mais les infortunés garçons restent sous leur forme féminine près de 12 heures après la fin de l’épisode pluvieux. Quant au traitement de l’histoire, il joue plus sur la sensibilité des personnages, les bouleversements de leur quotidien, et probablement la romance, puisque certaines situations commencent à se dessiner à la fin de ce premier volume. Évidemment, tout cela ne se fait pas sans humour.
Je trouve le trait de l’auteur, Bikke, très agréable à l’œil. Les personnages se reconnaissent facilement, de même cela se voit s’ils se trouvent sous leur forme masculine ou non. Certains décors sont très détaillés, tandis que d’autres semblent voilés, comme sortis d’un songe ; cela apporte un petit côté irréel à l’ambiance, ce qui sied à merveille à ce manga doux, sensible, et même un peu mélancolique.

Au Japon, Rendez-vous sous la Pluie a été publié dans le magazine Comic B’s-Log Kyun!. Ne le connaissant pas, j’ai fait quelques recherches, mais je n’ai pas trouvé grand chose. Il s’agit apparemment d’un magazine destiné au public féminin, plutôt mature, avec un penchant certain pour les adaptations de jeux-vidéos (destinés à ce même public), et pour les histoires à tendance BL ou leur pendant féminin. Nous y trouvons notamment le manga de Hakuouki. Rien de bien précis, mais cela explique les impressions mitigées qui me sont venus à la lecture. Attention : il ne s’agit nullement d’impressions mitigées sur la qualité du manga lui-même – que j’ai beaucoup aimé – mais sur son contenu : les 5 personnages principaux préfèrent largement les filles (malgré quelques situations un peu tendancieuses) mais sont hébergés par un garçon pour qui les femmes ne représentent aucun intérêt, le style fait avant tout penser à un shôjo, et le seul moyen pour les 5 amis de voir des filles, c’est d’aller dans le bâtiment de leur école réservé aux filles donc d’en devenir eux-mêmes. Après, en tant qu’amateur de Mikiyo Tsuda et de Setona Mizushiro, plus rien de ne me surprend vraiment dans les shôjo.

Ce premier volume de Rendez-vous sous la Pluie me laisse sur une excellente impression. J’ai apprécié à la fois le coup de crayon de l’auteur, et son histoire tendre et drôle. Prochain tome en Mai, et je suis déjà impatient de lire la suite de ce charmant manga.

Publicités
Cet article, publié dans Manga, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Rendez-vous sous la Pluie

  1. Mijumaru dit :

    Hm, pour une fois qu’il n’y a pas de majuscule à pluie sur la couverture, pourquoi tu en mets une dans l’article ?
    Sinon, ça me tente bien, merci pour l’article o/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s