Mahô Sensei Negima! Mô Hitotsu no Sekai

J’adore Negima ! Je le vous l’avais jamais dit ? Si ? Bon, pas grave, je peux vivre avec.
Ce manga est ultra-puissant. Au début, ça fait un peu « Love Hina rencontre Harry Potter », mais une fois que le mangaka commence à trouver son rythme de croisière et à se défaire du spectre de Love Hina, cela devient vite la folie.
Et en anime… euh…

En anime, c’est un peu désespérant.
Tout commence avec Xebec, qui nous sort un anime de 26 épisodes assez médiocre… Il faut dire qu’il part avec un handicap majeur, puisqu’il adapte le début du manga. Or, là où certains titres brillent quelques instants avant de sombrer, Negima réussit le pari de s’améliorer encore et encore au fil des tomes ; se faisant, son début constitue clairement son point faible. L’adaptation elle-même se limite au strict minimum, donc ne compense pas les défauts de l’œuvre. Là où il faut tout de même saluer les efforts du studio, c’est pour la fin inédite apportée à l’anime, à la fois intéressante et plutôt courageuse. La série se termine donc sur un bon point.
Ensuite, Shaft reprend le bébé pour une nouvelle série de 26 épisodes, avec Akiyuki Shinbô à la réalisation. Normalement, il aurait dû adapter la suite du manga, à savoir le génial arc du Festival de Mahôra. Sauf qu’il n’en a clairement rien à foutre de Negima. Quelqu’un d’autre aurait mis son poing dans sa poche et fait le boulot, mais naaaaannnnnnnn… pas Shinbô… Lui, tout ce qui l’intéresse, ce sont les personnages. Le reste, rien à secouer. Résultat, il réalise un anime qui n’a de Negima que le nom, passant totalement outre le potentiel du manga.

Heureusement, tout n’est pas perdu, et Shaft signe cette fois pour une première série d’OAD adaptant scrupuleusement l’œuvre d’origine. Mais hélas! pas l’arc du Festival, probablement jugé trop long et incompatible avec le format OAD (à savoir des épisodes distribués avec les volumes du manga). Nous ne l’aurons jamais en animation, et c’est bien dommage… Mais l’adaptation se poursuit malgré tout, ce qui reste un moindre mal.
Le studio s’attèle donc à Shiroki Tsubasa Ala Alba, courte série de 3 épisodes servant de transition entre le Festival de Mahôra et l’arc du Monde Magique. Certes, le format particulier implique un budget fortement limité, et l’histoire elle-même n’appartient pas aux plus grandes heures de la série. Mais il s’agit du premier anime consacré à Negima dans son style le plus mature, ce qui tout de suite rattrape le coup. Malgré les contraintes financières, Shaft signe un travail propre, qui s’appuie essentiellement sur les qualités du manga, et c’est un véritable régal (qui me fait d’autant plus regretter l’absence de l’anime sur le Festival). J’ai à ce point apprécié cet anime que je l’ai placé parmi les meilleurs titres que j’ai eu l’occasion de regarder en 2009. Comme ça. Cash. J’suis trop un ouf !

Et comme un cadeau, Shaft enchaine avec une seconde série, cette fois de 5 OAD (de 30 minutes chacune) : Mô Hitotsu no Sekai. Suite directe du précédent anime, le contexte est différent dans la mesure où elle n’adapte que le début d’un arc extrêmement long. Elle se déroule entre le moment où les personnages se retrouvent disséminés aux 4 coins du monde magique, et celui où ils arrivent à Ostia ; avec un dernier épisode entièrement dédié à Yue, idée que je trouve judicieuse d’une part car elle agit totalement à l’écart des autres, et d’autre part car dans un arc déjà assez génial, j’ai pris encore plus de plaisir à lire les chapitres consacrés à Yue.
Les qualités et les défauts de Mô Hitotsu no Sekai sont globalement les mêmes que ceux de Shiroki Tsubasa Ala Alba : l’histoire est intrinsèquement excellente, cette fois avec de l’action en prime, mais au niveau de la technique d’animation (et parfois de la réalisation), cela pèche un peu, probablement à cause du budget derrière un tel projet. A suivre, pour qui aime le manga, c’est forcément une réussite. Et cela fait tellement plaisir de retrouver Negima en animation – alors que ce n’était franchement pas gagné – que tout de suite, il devient difficile de se plaindre. J’ai de nouveau pris un immense plaisir à regarder cet anime, et finalement, c’est tout ce qui compte.

Alors, petite précision pour ceux qui ne lisent pas le manga (mais ils doivent s’en douter) : inutile de voir cet anime, de même que le précédent. Vraiment. Même si vous avez vu la version de Xebec (je ne prendrai même pas la peine de mentionner le hors-sujet de Shaft), cela ne vous servira pas à grand chose dans la mesure où, comme je l’ai indiqué (cela va finir par se savoir), il manque la version animée d’un arc majeur et indispensable à la compréhension de la suite.
Moralité : lisez le manga !

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Mahô Sensei Negima! Mô Hitotsu no Sekai

  1. Sirius dit :

    Moi-même au début je trouvais le manga vraiment sans intérêt. Je trouve que l’histoire met vraiment trop de temps à démarrer véritablement avec toutes ces aventures inutiles au lycée qui rappellent le grand vide qu’est Love Hina. Mais à partir de la fête de l’école ça prend une dimension épique et j’attends toujours la suite avec impatience… Pas idée de voir l’anime en revanche ^^’

    J'aime

  2. niko dit :

    Merde, j’aurais peut-être dû continuer le manga alors. Je crois avoir abandonné au début de la fête de l’école.

    J'aime

  3. Api dit :

    J’avoue que depuis quelques temps, le manga est carrément EPIC ^^
    Le tome du combat Rakan/Negi, j’ai pas décroché d’une seconde.

    Rah, j’espère qu’un jour, peut-être, un studio reprendra le manga en entier… un beau rêve (:

    J'aime

  4. Kyu dit :

    Je plussoie Sirius, le manga met beaucoup de temps à BIEN démarrer, mais après c’est vraiment bon. En fait, c’est surtout à partir du festival de Mahora que le manga devient réellement captivant. C’est d’ailleurs plus que dommage que cette partie (cruciale selon moi) n’ait pas été adapté en anime.. grosse bêtise je pense =/

    Enfin bon, du coup je pense que je vais quand même essayer de regarder l’anime, en bon fan du manga ^^

    (Waaaa Api, t’es au moins aussi optimiste que moi =D Mais c’est clair que ce serai génial que la série soit reprise depuis le début sans rien sauter… SURTOUT le festival de Mahora ^^!)

    J'aime

  5. Tetho dit :

    >un anime qui n’a de Negima que le nom, passant totalement
    >outre le potentiel du manga.
    C’est pas comme si ledit manga lui même sous exploitait pas son propre potentiel, hein.

    La série TV de Shaft, si c’est au fond que Pani Poni Dash avec les persos de Negima!, a au moins le bon gout de pas raconter la même chose que les 2/3 de celle de Xebec, ne piques pas les yeux et est pas chiante à regarder. Ce qui tout de suite la place au dessus de la 1ere dont la fidélité au manga reste assez discutable vu la fin.
    Sinon j’attends de voir ce que le film annoncé y a déjà un moment va devenir, si d’aventure il se fait.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s