Ultimo – Tome 1

Ultimo incarne le Bien absolu.
Vice incarne le Mal absolu.
L’issu de leur combat déterminera qui du Mal ou du Bien est le plus fort.

Difficile d’aborder un manga comme Ultimo, car ses auteurs ne sont pas les premiers venus.
A ma droite, Hiroyuki Takei, mangaka du célèbre mais controversé (à cause de sa fin) Shaman King. A ma gauche, Pépé, co-créateur de personnages parmi les plus célèbres du XXème Siècle, mais qui a connu l’apogée de sa carrière il y a quelques quarante ans… Autant dire que les deux attirent tout en provoquant une réticence logique à la vue de leur parcours. Le synopsis à priori simpliste n’aide pas à nous rassurer.

Surtout, la question se pose : que vient ici faire Stan Lee ? Il a décidé de s’immiscer dans le milieu du manga (après les immondes versions manga des classiques Marvel) et de l’animation nippone, et le voilà qui se retrouve accoquiné avec le studio Bones et avec l’auteur d’un des shônen majeurs des années 90/2000. Mais compte-tenu de son âge avancé, difficile de ne pas le croire légèrement gâteux…
Surtout, difficile d’imaginer qu’il soit véritablement le scénariste de Ultimo, compte-tenu des rythmes de publication de l’industrie du manga nippon ; certes, il a réussi à mener de concert plusieurs titres de légende à une époque, mais grâce à un système éditorial particulier et surtout il y a plusieurs décennies.
Non, Stan Lee a probablement lancé l’idée et le concept, mais il y a peu de chance que le scénario lui-même soit effectivement de son fait. Pourtant, il n’hésite pas – comme à son humble habitude – à s’imposer comme l’auteur principal, ne laissant aucunement la place à Hiroyuki Takei de s’exprimer dans l’entame du manga. Le lecteur inconscient qui ouvrira le premier volume sans se méfier aura la surprise horrifiante d’apercevoir Stan Lee en tongues, vêtu d’un yukata blanc avec un motif d’araignée, et affublé d’une bulle avec inscrit à l’intérieur : « ben quoi ? »

Se dire que Hiroyuki Takei se charge en réalité du scénario, dans un sens, cela rassure. Un bon auteur de comics n’est pas nécessairement un bon auteur de manga – les deux supports ont leurs spécificités – et surtout, Pépé accuse son âge… Ce qui ne l’empêche pas – là encore comme à son humble habitude – de s’imposer parmi les protagonistes, en la personne de Dunstan. A ce propos, Takei devrait changer de lunettes, car pour dessiner un Stan Lee grand, hyper musclé, et doté d’une toison foisonnante, il faut vraiment être myope. Ou être un lèche-botte !

Le passif chargé de Ultimo étant bien assimilé, nous pouvons passer au contenu, plus riche que le synopsis ultra-simpliste peut laisser croire (ce qui n’est pas bien dur) ; néanmoins, j’éviterai d’en dire plus, la découverte de l’histoire constituant un véritable atout de cette entame.
Mais le véritable atout de ce manga, pour l’instant, c’est vraiment Hiroyuki Takei, hein ! Faut pas déconner ! Ouais, je suis fan de Shaman King et j’assume. Son coup de crayon et son sens du design font de nouveau merveille, ce qui donne un graphisme clair et souvent original ; je prends toujours autant de plaisir à profiter de son dessin.
Et concernant l’histoire elle-même, là encore, je retrouve le mangaka que j’apprécie, avec beaucoup d’action et beaucoup d’humour.

Néanmoins, il faut bien voir que ce premier volume ne sert que d’introduction. Beaucoup de questions restent en suspens, et seules les dernières pages nous indiquent la direction que va prendre la série, après un début aussi plaisant à lire que limité, dans le sens où il est alors difficile d’imaginer comment l’histoire pourrait bien évoluer.
Je partais avec des à-priori, j’ai acheté ce manga plus pour le nom japonais que celui américain sur la couverture, mais il se trouve que Ultimo pourrait bien nous réserver quelques surprises appréciables. Ce titre a encore tout à démontrer, donc rendez-vous pour le second volume.

Publicités
Cet article, publié dans Manga, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s