La Dernière Séance (30)

« Les anges ne font pas l’amour, les anges sont l’amour ». C’est par cette citation que nous pourrions résumer Barbarella, film profondément ancré dans les années 60 grâce à sa liberté de ton et son côté psychédélique outrancier. Un délire SF comme les studios de cinéma n’en produiront jamais plus, et c’est bien dommage.

Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.