La Dernière Séance (14)

Même pour les réalisateurs les plus célèbres, les spectateurs finissent toujours par oublier certains de leurs travaux plus anecdotiques ou plus anciens. C’est le cas de Luc Besson et de son Subway. Flanqué d’une belle brochette d’acteurs, ce film souffre bien de quelques problèmes de rythme, mais largement compensés par son aspect surréaliste et envoutant. Plusieurs scènes particulièrement marquantes viennent compléter le tableau.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s