La Dernière Séance (12)

Héros sévèrement burné et sévèrement en colère, action à gogo, petites phrases qui font mouche, grands moments de testostérone pure, explosions en pagaille, scénario criblé de trous, et un Arnold Schwarzenegger qui semble s’amuser comme un fou. Commando ne vole peut-être pas bien haut, mais qu’est-ce que c’est bon ! Un concentré de tout ce que les films d’action des années 80 pouvaient offrir de meilleur.

Publicités
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La Dernière Séance (12)

  1. Guilhem dit :

    De la bonne came, c’est le moins qu’on puisse dire : 25 ans après, c’est toujours du bonheur ce film… ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.