The Authority

Car cela faisait longtemps, je vais vous parler d’un comics. Oui, je sais, c’est très original… Surtout du Warren Ellis, c’est encore plus original…

Warren Ellis, je l’avais découvert sur les séries secondaires X de Marvel, pour l’arc X-Men Revolution (à ne pas confondre avec la série TV X-Men Evolution), qui annonçait l’arrivée de Grant Morrison sur la série principale, et avait pour fonction avouée de bousculer un petit peu tout ce petit monde. De la même manière que je n’ai pas accroché à l’arc de Morrison à l’époque – préférant me tourner vers le mensuel X-trem X-Men – je n’ai pas apprécié celui de Ellis, et j’en ai gardé pendant quelques temps des griefs contre l’auteur. Des griefs heureusement dissipés par son génial Transmetropolitan, et depuis l’auteur figure parmi mes favoris. Tout logiquement, j’ai fini par m’intéresser à sa série The Authority.

Il n’existe plus d’équipe de super-héros agissant à l’échelle mondiale depuis que l’ONU a démantelé Stormwatch et son pendant secret Black Stormwatch. Mais pour les remplacer, Jennifer Sparks a monté son propre groupe, composé de The Swift, Jack Hawksmoor, le Docteur, l’Ingénieur, Appolo, Midnigter, et elle-même, l’Esprit du XXème Siècle.
Ensemble, ils ont élu domicile sur le Porteur, un vaisseau transdimensionnel leur permettant d’agir à tout instant à n’importe quel endroit de la planète.

Ce qui m’a le plus frappé dans ce premier volume (ndlr : premier tome de la nouvelle édition Wildstorm Deluxe), c’est peut-être la conformité de l’ensemble. A bien y regarder, même si les noms ne sont pas les mêmes, il ne s’agit jamais d’une grande équipe de super-héros agissant à travers le monde, comme peuvent l’être la JLA ou les Avengers.
La seule particularité de ce comics, pour l’instant, c’est sa démesure. Une démesure au niveau des menaces incroyables qu’affrontent les personnages, et une démesure au niveau des personnages eux-mêmes. Ils sont particulièrement puissants, et quand ils donnent l’impression que tout est perdu, ils arrivent à sortir une autre aptitude incroyable de leur chapeau. L’équipe possède sa propre version de Sentry, une Scarlet Witch boostée et qui ne rechigne pas à utiliser ses pouvoirs, et d’autres atouts du même genre qui leur permettent de surmonter tout et n’importe quoi.

Malgré le côté limite conventionnel de cette entame – d’après ce que j’ai pu lire sur internet, cela évolue au fil des épisodes – il s’agit d’un très bon comics. Sa forme classique peut être considérée comme une force, et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures impressionnantes de nos héros tout aussi impressionnants. Simple mais efficace serait un parfait qualificatif. Ou alors, c’est juste que ses ingrédients – beaucoup d’action et une violence pleinement assumée – sont aujourd’hui rentrés dans les canons du genre, et ne surprennent plus.
Il n’y a que pour le dessin que je montre quelques réticences. Attention ! Le trait de Bryan Hitch est de grande qualité, moderne et très agréable à l’œil, malheureusement ce même Bryan Hitch a, plus tard, travaillé sur la série Ultimates de Mark Millar, et les deux comics proposent un contenu similaire, sachant que j’ai découvert le second en premier. Impossible de ne pas faire de comparaison entre les deux, justement car cela renforce encore leurs similitudes.

Même si la collection Wildstorm Deluxe ne coute pas rien (c’est le moins que je puisse dire), j’ai apprécié le premier volume de cette série parfaitement distrayante et efficace, dont la seule originalité tient dans la démesure de ses héros et des menaces qu’ils affrontent (ainsi que dans un événement en fin de tome). Je suivrai la suite, sans aucun doute.

Cet article, publié dans Comics, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.