Family Compo revient (enfin) chez Panini

Il ne faut pas s’y tromper : Tsukasa Hojo est un mangaka connu car il a écrit des séries connues, notoriété qu’elles doivent en grande partie à une adaptation pour le petit écran. Je veux bien entendu parler de Cats Eye et de City Hunter. Mais si vous interrogez ses fans, nombre d’entre eux vous parleront de Family Compo.

Un peu d’histoire : début des années 2000, Tsukasa Hojo demande à ce que, dans chaque pays, ses manga soient publié par un seul éditeur. Panini Comics rafle la mise, au détriment de J’Ai Lu et Tonkam, anciens dépositaires des œuvres de l’auteur.
Logiquement, Panini Comics (alors Generation Comics) commence par sortir Angel Heart, en cours au Japon et inédit en France. Néanmoins, l’éditeur n’a pas semblé très emballé par l’idée de re-publier les autres titres du mangaka, qui sont vite devenu introuvables (chacun essayant de compléter ses collections au plus vite) ; les prix ont ainsi atteint des sommes faramineuses, au grand désespoir de nombreux lecteurs.

Il a fallu attendre plusieurs années pour que City Hunter, son œuvre la plus connue, soit enfin rééditée dans une version « de luxe ». Puis, de nouveau quelques années plus tard, ce fût au tour de Cats Eye, là encore dans une version luxueuse.
Depuis plus rien.

J’ai l’impression que beaucoup se méfient de Panini Comics, entre une politique éditoriale aussi hermétique que son site internet, et une tendance à arrêter des séries fautes de succès. Ainsi, nous n’étions même pas sûr qu’il choisisse de se lancer dans les titres les moins connus de Tsukasa Hojo, bien qu’il en possède les droits.
Finalement, alors que la parution de City Hunter et de Cats Eye va s’achever, il annonce enfin la publication prochaine du chef d’œuvre méconnue de l’artiste : Family Compo. J’ai déjà la version de Tonkam, mais je sauterai tout de même sur cette nouvelle édition.

La seule chose qui me gène un peu, c’est le choix d’un format « de luxe », qui implique un prix plus conséquent que les éditions classiques. Si City Hunter et Cats Eye possèdent une notoriété suffisante pour qu’une légère augmentation de tarifs n’influent que peu sur les ventes, je ne crois pas que ce soit le cas pour Family Compo, infiniment moins célèbre malgré une véritable population de fans et des critiques globalement dithyrambiques. Je crains voir poindre l’échec commercial, ce qui au passage n’augurerait rien de bon pour les autres manga de Tsukasa Hojo en attente.

Mais ne faisons pas de plans sur la comète : rendez-vous le 8 Septembre pour le premier volume de Family Compo !

Cet article, publié dans Manga, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.