Guide d’Introduction à l’Univers de Gundam

L’univers Gundam, c’est compliqué : il y a des séries de partout, certaines se suivent d’autres non, autant dire que le néophyte aura bien du mal à s’y retrouver dans ce véritable bordel, et risque de prendre peur avant même de se lancer à son tour dans l’aventure.
Avec la sortie prochaine du très attendu Mobile Suit Gundam Unicorn qui replonge la franchise dans ses origines, retour sur ce monument de l’animation japonaise.

Qu’est-ce que Gundam ?
En 1979, Yoshiyuki Tomino et le studio Sunrise créaient Mobile Suit Gundam (aussi appelé Mobile Suit Gundam 0079). Cet anime introduisait le concept de real robot, qui s’opposait au super robot inventé par Go Nagai en apportant plus de réalisme à l’univers et aux robots. Les duels hebdomadaires (souvent contre des races aliens) étaient remplacés par un contexte militaire compliqué (où des humains combattent d’autres humains), tandis que les robots perdaient de leur puissance et de leur individualité pour redevenir de simples armes de guerre, produites en séries (pour les modèles de base) et faillibles à l’image de leurs pilotes. La lutte entre la Terre et les Colonies établies dans l’espace fait partie des thèmes récurrents de l’univers Gundam.
Néanmoins, il n’existe aujourd’hui que peu de points communs concrets entre les différentes séries Gundam – hormis la présence de robots éponymes et un conflit opposant uniquement des êtres humains – en raison du grand nombre de séries produites par le studio Sunrise et reprenant ce nom pour attirer le spectateur. Le principe même de real robot ne se retrouve pas dans tous les représentants de la franchise.

Le principe de continuité
Mobile Suit Gundam possède son propre calendrier : l’UC (Universal Century). Pour profiter du succès de la série, d’autres animes sont produits se déroulant dans l’UC : des suites dans un premier temps, puis des œuvres parallèles se déroulant en marge de l’histoire principale, pour continuer d’exploiter le concept.
EN 1994, le studio Sunrise décide de célébrer les 15 ans de Gundam en concevant un anime qui n’a strictement rien à voir avec les événements de l’UC. Pour garder le très vendeur nom Gundam sans en respecter les principes, les créateurs de Mobile Fighter G Gundam mettent tout simplement en place un nouveau calendrier : le FC (Future Century). Là où l’idée s’avère géniale, c’est qu’elle va permettre de continuer de produire des séries s’appuyant sur le nom Gundam, mais en développant de nouveaux calendriers libres de réinventer entièrement l’univers à chaque fois.
Ces calendriers peuvent être pris dans n’importe quel ordre, dans la mesure où ils sont indépendants. Néanmoins, quelques-uns contiennent plusieurs animes, certains forment une continuité – ce qui oblige à les découvrir dans l’ordre – tandis que d’autres peuvent être pris indépendamment pour peu que le spectateur connaisse les bases de leur univers.

¤ UC (Universal Century) : Première continuité créée, et celle proposant le plus grande nombre de séries.
Mobile Suit Gundam 0079 / UC 0079 (43 épisodes – 1979) : La série fondatrice de l’UC. Tout commence lorsque la colonie Side-3 déclare son indépendance, et se proclame Duché de Zeon. S’en suit une guerre meurtrière contre la Terre. Amuro Ray vit sur une colonie pacifique, mais où son père met en place les nouvelles machines de combat de la Fédération Terrestre : les Gundam. Attaqué par Zeon, il prend le contrôle d’un Gundam, et fuit avec d’autres habitants à bord du vaisseau White Base.
Mobile Suit Z Gundam / UC 0087 (50 épisodes – 1985) : Suite de 0079, elle reprend la plupart des personnages de la première série.
Mobile Suit Gundam ZZ / UC 0088 (47 épisodes – 1986) : Suite directe de Z. Elle n’est pas impérative pour comprendre les autres séries.
Mobile Suit Gundam : Char contre-attaque / UC 0093 (1 film – 1988) : Ce film reprend les deux personnages phares de 0079, et peut être vu comme la première « fin » de l’UC.
Mobile Suit Gundam 0080 : War in the Pocket / UC 0080 (6 OAV – 1989) : Première série à quitter la trame principale de l’UC.
Mobile Suit Gundam 0083 : Stardust Memory / UC 0083 (12 OAV – 1991) : Nouvelle série à quitter la trame principale de l’UC.
Mobile Suit Gundam F91 / UC 0123 (1 film – 1991) : La série se passe 30 ans après la trame principale, et évoque le futur de l’UC tel que nous le connaissions.
Mobile Suit V Gundam / UC 0153 (51 épisodes – 1993) : La série se passe 60 ans après la trame principale, et part donc d’un concept similaire à F91.
Mobile Suit Gundam : the 08th MS Team / UC 0079 (12 OAV – 1996) : Nouvelle série à quitter la trame principale de l’UC.

¤ FC (Future Century) : Seconde continuité, elle met en place un univers totalement inédit, et s’affranchit du style real robot au profit du super robot.
Mobile Fighter G Gundam / FC 0060 (49 épisodes – 1994) : Tous les 4 ans, les Colonies organisent un tournoi de Gundam sur Terre. Le vainqueur gagne la souveraineté sur la Terre et l’espace jusqu’au prochain Gundam Fight.

¤ AC (After Colonisation) : Cette continuité renoue avec le real robot.
New Mobile Report Gundam Wing / AC 0195 (49 épisodes – 1995) : Il y a 20 ans, l’Alliance Terrestre – soutenue par l’organisation Oz – envahissait les colonies spatiales au motif de maintenir la paix. Pour lutter, 5 colonies envoient sur Terre des Gundam et leurs pilotes.
New Mobile Report Gundam Wing : Endless Waltz / AC 0195 (3 OAV – 1997) : Suite directe de Gundam Wing, dispensable dans la mesure où la première série dispose d’une véritable fin.

¤ AW (After War) : La particularité du calendrier AW est qu’il pourrait se placer auprès d’autres continuités.
After War Gundam X / AW 0015 (39 épisodes – 1996) : La fin de la guerre a été marqué par une série de colony drops (des colonies s’écrasant sur Terre) et par un bouleversement climatique mondial. Après 15 ans, la vie commence à reprendre son cours normal.

¤ CC (Correct Century) : Tout comme l’AW, le calendrier CC pourrait faire suite à d’autres continuités et en marquer la fin définitive.
Turn-A Gundam / CC 2345 (50 épisodes – 1999) : Sur une Terre qui a oublié son passé, il arrive aux habitants de déterrer les vestiges d’une technologie perdue. Plus personne ne sait que sur la Lune vivent encore des êtres humains, descendants des colons spatiaux et aujourd’hui bien décidés à reprendre leur place sur Terre.

¤ CE (Cosmic Era) : Une continuité similaire à l’UC sur de nombreux points.
Mobile Suit Gundam SEED / CE 0070 (50 épisodes – 2002) : Le conflit fait rage entre l’Alliance Terrestre et les Coordinateurs de Zaft. Alors que Kira Yamato pensait vivre sur une colonie neutre, il est à son tour rattrapé par la guerre.
Mobile Suit Gundam SEED Destiny / UC 0072 (50 épisodes – 2004) : Suite de SEED, mais ce-dernier se suffit à lui-même.
Mobile Suit Gundam SEED CE73 Stargazer / UC 0073 (3 ONA – 2006) : Mini-série indépendante.

¤ La dernière série Gundam en date se déroule dans notre propre ère.
Mobile Suit Gundam 00 / 2307 (50 épisodes – 2007) : La Terre s’est divisé en 3 grands blocs, qui règnent en maître sur l’énergie solaire. Mais une nouvelle force entre en jeu : Celestial Being, et sa technologie incroyablement avancée.

Les limites de l’univers Gundam
Comme vous l’avez peut-être constaté – en plus, je l’ai dit – il n’existe que peu de points communs entre les nombreuses séries Gundam, et ce même si nous ne prenons pas en compte le très excentrique Mobile Fighter G Gundam. Cela s’explique facilement : le nom Gundam à lui seul permet d’attirer les spectateurs, donc surexploité ; après, que ce soit pour proposer quelque chose d’inédit ou juste pour éviter de se prendre la tête, les auteurs qui se succèdent sur la série ne se sont pas montrés très enclin à respecter l’œuvre d’origine, créant de nouveaux univers pour justifier les changements. Le minimum syndical, c’est d’avoir des robots nommés Gundam – le but du jeu reste de vendre des maquettes Bandai – et de faire s’affronter des humains, même s’ils sont anormalement évolués ou génétiquement modifiés ; le tout dans un environnement militaire avec un minimum de sérieux, dans la mesure où il faut aussi conserver le real robot. Et encore, Mobile Suit Gundam 00 s’affranchit de plusieurs contraintes de ce style, en introduisant une forme d’énergie presque magique qui fait que les Gundam ne tombent jamais à cours de carburant.

Les qualités des séries Gundam
Il n’y a pas de qualités communes aux nombreuses séries Gundam ; elles sont bien trop différentes. Elles possèdent un potentiel sur les combats de méchas, le background, et un scénario plus élaboré et sérieux que la moyenne, mais il ne faut pas croire que toutes marquent l’essai, loin de là. Il y en a de mauvaises, d’autres qui ne plairont qu’à certains publics, mais aussi des excellentes, et c’est pour cela que la franchise est aujourd’hui aussi culte et possède autant d’adeptes. Le plus important, c’est de faire un choix préalable, de se renseigner pour savoir ce qui mérite le coup d’œil ou non. Il suffit de demander.

Donc je commence par quoi ?
Bonne question. Pour faire court, tout dépend de votre sensibilité sur les oldies.
La logique voudrait que chacun démarre par Mobile Suit Gundam 0079, la série de 1979, mais même moi aurais tendance à privilégier les 3 films récapitulatifs (sortis en DVD chez Beez), car retravaillés et relativement complets. Si cela vous plait, vous pouvez sans problème enchainer avec Mobile Suit Z Gundam. Je n’ai pas vu toutes les séries de l’UC, mais traditionnellement, les plus appréciées (outre ces deux-là) semblent être Mobile Suit Gundam 0080 : War in the Pocket, Mobile Suit Gundam 0083 : Stardust Memory, et bien entendu Mobile Suit Gundam : Char contre-attaque.
Si vous ne supportez pas les vieux animes, par contre, je vous conseille plutôt de commencer par Mobile Suit Gundam SEED, qui propose un bon compromis entre modernité, scénario, et qualité technique (malgré quelques personnages qui tapent sur le système). L’histoire s’appuie énormément sur celle de Mobile Suit Gundam 0079, donc cela pourra pousser quelques réfractaires à tout de même donner sa chance à la série d’origine ; par contre, les critiques de Mobile Suit Gundam SEED Destiny sont globalement mauvaises.
Toujours dans les produits récents, Mobile Suit Gundam 00 partage les spectateurs, mais elle possède des qualités. Par contre, elle se démarque de la plupart des séries Gundam sur de nombreux points.
Mais les œuvres qui divisent le plus sont probablement Turn-A Gundam (déconseillé pour débuter) et New Mobile Report Gundam Wing, ce sera à chacun de se faire son opinion.
Pour terminer, je tiens à préciser que Mobile Fighter G Gundam est un monument de puissance épique, complètement délirant. Même si vous n’adhérez pas du tout aux autres séries Gundam, cela peut valoir le coup de lui donner sa chance, dans la mesure où elle ressemble à tout sauf à du Gundam.

Pour résumer : essayez les films de Mobile Suit Gundam 0079 si vous n’avez rien contre les oldies, sinon Mobile Suit Gundam SEED. Et n’oubliez pas Mobile Fighter G Gundam.

Cet article, publié dans Animes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Guide d’Introduction à l’Univers de Gundam

  1. Tetho dit :

    ZZ va clairement être capital pour Unicorn vu que le sort de Minerva Zabi après la première guerre de Neo-Zeon est un des enjeux de l’histoire.

    Sinon pour la question « je commence avec quoi ? » on préférera toujours l’article de référence sur le sujet qui a l’avantage d’être lumineux dans son organisation :
    http://werememberlovespecials.wordpress.com/2008/12/12/finding-your-gateway-gundam/

    J'aime

  2. Kameyoko dit :

    Très bel article, et complet.

    Pour les séries à débuter, c’est super dur surtout que certaines c’est hardcore pour les trouver. Je pense notamment à Gundam 0079 (la série) ou Zeta Gundam (j’ai jamais pu finir la série, alors qu’elle déchire).

    Personnellement, je suis un UC-fan, donc je conseillerais de commencer par les film Gundam 0079 très facilement trouvable et qui sont Gundam.

    Mais le coté oldies (que j’affectionne, car j’adore le Zaku, Rx-78-2, Guntank et autres) peut rebuter.

    Donc Seed me parait bien aussi surtout qu’il pompe beaucoup sur Gundam 0079.

    Mais je me dis que Gundam 00 peut aussi être un excellent moyen de débuter.

    Personnellement, de ce que j’ai vu de Zeta Gundam, j’aurais tendance à dire que c’est ce qui se fait de mieux (je suis archi fan de Rick Dias). Mais il y a encore plein de série non subbées ou non sorties que je n’ai pas vue (et c’est très dommage).

    Par contre, à la différence de toi, je trouve que g Fighter est une bouse infâme!

    J'aime

  3. Ginie dit :

    Super article très complet (comme d’hab). Aller Hop on link ça sur twitter !

    J'aime

  4. Fenn dit :

    Pas d’accord *du tout* pour les films qui laissent de coté toute la psychologie des personnages. Tomino est déjà violent avec la mort des gens mais dans les films, si ça dure plus de 30 secondes c’est un miracle.
    Non les films sont juste un condensé des combats et on perd beaucoup de la philosophie originale à mon gout.

    J'aime

  5. Tetho dit :

    C’est oublier un peu vite que la série est encore et sous de nombreux aspects attachée aux séries de robots à l’ancienne.
    Notamment une fois sur Terre avec les adversaires de la semaine qui apportent des affreux comme le Zakrello, le Gyan et autre Adzam, qui franchement font taches. Et je parle pas des G-mechas et leurs combinaisons sans fin qui hurlent « achète mon jouet ».
    Tout ça nuit à l’optique de chroniques de guerres que Tomino voulait créer en rupture avec ce qui se faisait jusque là. Il suffit d’écouter Tobe! Gundam, qui est un pur générique dans la lignée de ceux des Super à l’ancienne, en opposition avec un Ai Senshi qui est dans le cœur de tous l’Hymne Éternel de Gundam.
    Les films furent aussi l’occasion d’arrondir certains angles, comme en réutilisant le concept de newtype, dans la série un plot-device qui sert à expliquer pourquoi Amuro et Char son plus balèze que tout le monde, pour en faire la base du drame qui sera la colonne vertébrale de la saga jusqu’à Gyakushû no Char.
    (quand a dire que les films laissent de coté la psychologie des persos, relativisons. Gundam ne se limite pas à la mort de ses héros. Les hésitation et l’évolution d’Amuro, les manigances de Char, les dilemmes de Sayla et j’en passe restent bel et bien présents)

    C’est belle et bien la série qui est la version imparfaite et les films, malgré leurs défauts assez importants, la version définitive. Le nier c’est passer à coté de tout ce que Tomino a voulut construire.
    (les romans étant alors plus ou moins une version idéalisée)

    J'aime

  6. Katua dit :

    Kameyoko -> 0079, Zeta et quelques autres (Wing, Seed et Seed Destiny il me semble) sont actuellement diffusées de façon légale et gratuite en streaming anglais dans le cadre d’une opération de promotion pour la sortie de Unicorn. Ca ne dure quelques mois, donc il faut en profiter rapidement 🙂

    Sinon e me suis lancée dans Gundam il y a quelques mois en regardant les films de 0079 et je suis actuellement dans la trentaine d’épisodes de Zeta. Sans aller jusqu’à dire que je suis fan (sauf de Char, mais ça va de soit 8)) je dois bien avouer que j’ai la nette impression d’assister à « quelque chose ». J’ai par contre un violent problème avec la narration qui nous balance des termes et personnages dans la tronche sans qu’on sache d’où ils sortent et c’est… Frustrant ? Je parle pour Zeta, principalement.

    J'aime

  7. Amrith Zêta dit :

    Pas mal.
    Bien que lire à plusieurs reprises « Il n’existe que peu de points communs entre les nombreuses séries Gundam » peut prêter à sourire tant la franchise est justement réputée pour s’auto-cannibaliser en permanence – Wing et SEED/SEED Destiny pillent allègrement 0079, la seconde moitié de 00 puise littéralement dans Z Gundam, le même leitmotiv non-inspiré du colony-drop revient ad aeternam dans 0079, 0083, Z, ZZ, CCA, AW… Même quand le postulat de base semble différer des canons de la saga comme dans AW, de sombres intérêts viennent rappeler à l’ordre l’anime dans sa seconde moitié pour qu’il adopte bêtement les conventions les plus flagrantes de l’UC, au hasard les Titans. Donc le point commun de toutes les séries Gundam, c’est sans aucun doute le manque d’imagination patent de SUNRISE, le peu de risques pris par la saga, et ça même le fan de Gundam dont je me réclame peut l’admettre. Il y a un déficit de renouvellement absolu dans Gundam, qui à quelques exceptions près, comme 0080, G Gundam, Turn A et Stargazer, applique les mêmes principes en boucle sans chercher à produire quelque chose de novateur ou de frais.

    Et comme le dit Tetho, ZZ a son importance dans la compréhension de Unicorn. Pas seulement à cause de détails techniques comme le Nahel Argama, mais aussi vis-à-vis des personnages, avec d’une part Mineva Zabi, qui effectue un retour éclairant sur la période ZZ-CCA, et d’autre part « une » antagoniste célèbre sur laquelle on évitera de spoiler dans les commentaires. Additionnellement, ZZ est un immanquable pour les fans de Haman Karn, LE personnage féminin ultime de la saga Gundam. C’est une série très intéressante à analyser, dans l’impossibilité de concilier sa première et sa seconde partie sans user d’artifices grossiers.

    Et G Gundam est juste monumental.

    J'aime

  8. Rukawa dit :

    stop
    arrêtez tous de dire que je dois finir ZZ gundam pour mater Unicorn.
    çà me fait mal au coeur :/

    J'aime

  9. Tetho dit :

    Amrith > De toute façon ZZ est indispensable pour comprendre Gyakushû. On peut le sauter et suivre le film sans problème ni y voir d’incohérence (là ou le type qui passe directement de First verra Char avoir fini sa vendetta sur les Zabi pour mieux les remplacer et donc ne pourra que se tromper sur son compte). Mais pour comprendre comment on est passé de Quattro, qui semblait sincère, au Char qui balance des astéroïdes pleins de missiles nucléaires sur la Terre, ZZ est un passage obligé.
    (et je trouve Hamman plus charismatique dans Zêta, dans ZZ, tout comme Bright, elle perd de sa superbe)

    J'aime

  10. gemini dit :

    ZZ je suis en train de le regarder. Il me plait assez, mais il faut vraiment le prendre au second degré (du moins pour l’instant), car entre les événements totalement improbables, les hasards heureux, Mashyrme Zello, et Chara Soon, excusez-moi mais ça fait peur ^^’ S’il faut avoir vu ZZ pour saisir Unicorn, je crains le pire pour ce-dernier, car ZZ n’est certainement pas la série la plus connue et plébiscitée.

    Pour les films, je pense quand même que cela vaut mieux pour 0079 ; mais pour les autres séries, il parait que ce n’est pas nécessaire, voire dommageable.

    J'aime

  11. Tetho dit :

    La forme de ZZ est médiocre, tout du moins lors de ses 2 arc spatiaux, la partie sur Terre tutoyant le Zêta par moments, mais le fond est du pur Tomino de la grande époque. Une fois la série fini ça te semblera évident.

    J'aime

  12. Amrith Zêta dit :

    Je plaide coupable.
    Je kiffe à un niveau similaire le rapport ambigu fascination/crainte de Haman à Judau dans ZZ. Il est vrai que certains épisodes contre-nature la desservent un peu – celui du « harem » franchement – mais dans l’ensemble elle est le personnage le plus entier, le plus homogène de la série. Je ne saurais en dire autant avec Bright, dont le fait qu’il soit ridiculisé par-ci par-là n’est rien comparé à son impardonnable mise en retrait vers la fin.

    Sinon oui, mais même compte tenu de ZZ, le Char de CCA manque de toutes manières de définition, ou tout du moins de fluidité, et à aucun moment on ne retrouve en lui le Quattro de Z lors du discours de Dakar – malgré l’idée chevaleresque mais surtout parfaitement stupide du fair-play « Je vous communique les plans ». Pour moi Tomino a cédé à l’impact marketing gargantuesque de la confrontation Amuro/Char au détriment des personnages, en se contentant de nuancer le vieil axiome du Bon/Méchant plutôt que de creuser les plaies du leader de Neo-Zeon. D’ailleurs, le bon sens aurait voulu que Sayla apparaisse dans CCA pour commenter et déplorer le changement intervenu chez Char, mais il n’en est rien. Tomino passe encore à côté de son sujet, même si au demeurant le caractère épique du film et ses grands moments disséminés ici et là en font un très bon opus.

    J'aime

  13. Ialda dit :

    Et le manga de Gundam vs Ideon dans tout ça, bordel ?

    Joli effort 😉

    J'aime

  14. Si on veut commencer Goundame, on peut aussi le faire par le mangassessesses « Gundam The Origin » édité chez Pika.

    Sinon, il y a des années il y avait un « Gundam pour les Nuls » sur internette … mais je crois qu’il a disparu maintenant 😦

    Sinon que dire de Goundame á part:
    Mirai ❤
    Emma ❤
    Haman ❤
    Quess *slap*
    Allenby ❤
    Relena *slap*
    Diana ❤
    Lacus/Cagallli/Flay *slap*
    Lunamaria ❤
    Feltd ❤
    Marina *slap slap slap*
    Haro ❤ ❤ ❤

    (pas assez de filles marquantes dans F91 et X … et elles sont trop jeunes dans Victory … )

    J'aime

  15. Tetho dit :

    « Gundam pour les nuls » c’était sur feu Mangajima. (arg je cite des sites morts, je me fais vieux)

    Dans F91 t’as Cecily (pray don’t break a peace forever), dans X t’as Tifa (plus puissante newtype de toute la franchise) et dans F91 t’as Marvet, une des très rare femme enceinte de la franchise.

    Fllay avec le temps je me suis mis à apprécier, c’est le perso le plus humain et logique dans ses réactions. Elle aurait survécu, SEED Destiny aurait été une bonne série.

    Meyrin >>>>>>>> Lunamaria.

    (et elle est où Lalah dans ta liste ? *__*)

    J'aime

  16. Tout cela ne répond pas à la question de savoir si Hitomi Kanzaki arrivera à maîtriser l’Anti-Spiral pour chasser les Zentradiens.

    J'aime

  17. Ah non! Lunamaria >> Meyrin !
    Sauf qu’elle est trop conne et elle finit avec ce looser de Shin alors que sa soeur finit avec Athrun, l’homme le plus proche de dieu (i.e. Kira)

    Sinon, je viens de me souvenir que dans Victory il y a Katejina Loose! L’un des meilleurs persos feminins de toute la franchise ! (après Haman, bien évidament)

    J'aime

  18. Kaïl dit :

    Guide d’Introduction à l’Univers de Gundam, c’est fait.
    La même chose pour Ginga Eiyû Densetsu à présent, c’est possible ?

    J'aime

  19. gemini dit :

    Guide d’Introduction à l’univers de Gineiden, c’est déjà fait 😛

    J'aime

  20. Roxarmy dit :

    Merci, très complet !

    J'aime

  21. Deuz dit :

    Super ce petit guide d’introduction. Ca permet de se faire une première idée d’ensemble sans avoir forcément à lire tout un énorme pavé indigeste. Merci ! Sinon, je sens que je vais bien finir par matter les films 079 un jour : j’avais trouvé toute la série mais, depuis, j’ai eu des tonnes de choses à faire et par conséquent perdu la motiv’ pour me lancer dans une série de 50 épisodes. Ces films récapitulatifs peuvent donc être un bon compromis. Et j’essaierai sans doute Mobile Fighter G Gundam, juste parce que ça a l’air top fun, trop GAR et trop Go Nagaïsé !

    J'aime

  22. Jevanni dit :

    Je viens de lire que sur ANN il passe les 1er épisodes de Gundam sous titrés anglais, à voir ici si tu n’as pas déjà lu et si ça peut compléter d’un quelconque manière ton article : http://www.animenewsnetwork.com/news/2010-02-14/first-gundam-anime-all-of-gundam-seed-now-streaming

    J'aime

  23. Moya dit :

    Article sympa, qui je l’espère poussera quelques réfractaires à s’intéresser à l’univers Gundam.

    Tu ne parles pas de MS Gundam Igloo (les OAV en images de synthèse) qui sont eux aussi des prolongements de l’univers de l’UC. Il y a pas mal de défauts dans ces OAV mais ils ont le mérite de nous éclairer un peu sur certaines batailles et sur l’évolution de la guerre de 1 an ainsi que sur les divers armes développées pour cette guerre.

    Va falloir que je me mate Unicorn, mais avant ça je vais devoir me trouver un bon gros résumé de ZZ.

    J'aime

  24. Ping : Mobile Suit Gundam ZZ | Le Chapelier Fou

  25. Ping : 18.000.000 Tonnes de Métal | Le Chapelier Fou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.