Bilan Anime 2009

Comme l’année dernière, je vous propose mon sempiternel article consacré aux animes que j’ai vu en 2009. Vous me connaissez, il n’y aura sans doute pas que des animes sortis en 2009 dans les lignes qui suivent.

Mon bilan personnel pour cette année est, je trouve, en demi-teinte. Sans avoir particulièrement diminué ma consommation d’animes, je considère avoir eu un peu moins de chance qu’en 2008, année pendant laquelle j’avais eu l’occasion de découvrir de nombreux titres de grande qualité. Là, moins de séries auront réussi à véritablement retenir mon attention, ou à m’apparaitre comme plus que moyenne. Même si j’ai eu quelques excellentes surprises en 2009, 2008 fût l’année qui m’aura apporté les films Mobile Suit Gundam, Nodame Cantabile, Kamichu, ou encore Giant Robo, bref des animes que j’ai adoré comme rarement j’aurais adoré des animes. Difficile de tenir la comparaison.
Voici la liste exhaustive de tous les titres que j’ai vu (en entier) cette année :

Allison to Lilia
Amazing Nuts! : Kung-Fu Love
Aoi Hana
Armored Trooper Votoms
Armored Trooper Votoms : Big Battle
Armored Trooper Votoms : The Last Red Shoulder
Big O
Canaan
Casshern Sins
Chrome Shelled Regios
Cleopatra
Compiler
Darker than BLACK
Death Note
Delinquent in Drag
Dominion Tank Police
Dragon’s Heaven
Eureka Seven : Pocket Full of Rainbows
Fatal Fury: The Motion Picture
First Squad
Ga-Rei -Zero-
Gasaraki
Happiness! De-Lucks First Press Special OVA
Higashi no Eden
Horus : Prince du Soleil
Isshoni Training
K-ON!
Kannagi
Kara no Kyoukai 1 : Fukan Fuukei
Kara no Kyoukai 2 : Satsujin Kousatsu (Part 1)
Kara no Kyoukai 3 : Tsuukaku Zanryuu
Kara no Kyoukai 4 : Garan no Dou
Kara no Kyoukai 5 : Mujun Rasen
Kara no Kyoukai 6 : Boukyaku Rokuon
Kodomo no Jikan Second Term Special
Le Deus
Lucky ☆ Star
Lucky ☆ Star OVA
Lupin III vs Detective Conan
Mahô Sensei Negima! OVA Shiroki Tsubasa Ala Alba
Mahô Shôjo Lyrical Nanoha A’s
Mahô Shôjo Lyrical Nanoha StrikerS
Mai-Otome 0~S.ifr~
Maria†Holic
Mazinger Z vs. General Dark
Mazinkaiser
La Melancholie de Suzumiya Haruhi-chan
Michiko to Hatchin
Mobile Suit Gundam 00 Second Season
Mobile Suit Gundam 0080 : War in the Pocket
Negima!?
Nijuu Mensou no Musume
On your Mark
Onegai Teacher
Onegai Teacher OVA
Otome wa Boku ni Koishiteru Special
Overman King Gainer
Ponyo sur la Falaise
Rebuild of Evangelion : 2.0 You Can (Not) Advance
RideBack
Ring ni Kakero 1 : Nichibei Kessen Hen
Ryuseiki Gakusaver
Saki
Shin Mazinger Shougeki! Z-Hen
The Sky Crawlers
Sol Bianca
Star of Cottonland
Super Dimension Cavalry Southern Cross
Tengen Toppa Gurren Lagann Movie Gurren-hen
Tetsujin 28-go (2004)
Toradora!
Uchû Enban Dai-Senso
Uchû no Senshi
Uchû Senkan Yamato
Uchû Senshi Baldios
Xam’d : Lost Memories

Mine de rien, il en a moins que l’année précédente, il faut dire que j’ai eu moins de temps pour m’y consacrer.

____________________

Entrons dans le vif du sujet.

TOP 10 des Meilleurs Animes

n°10 : Saki

Du lourd pour commencer avec le quatrième meilleur anime de 2009 – les meilleurs se trouvent plus bas dans cette page – du moins parmi ceux que j’ai vu. Si Saki n’a rien à voir avec les animes qui ont apporté ses lettres de gloire au studio Gonzo, son délire sous-jacent en fait un titre extrêmement agréable à regarder, tant il arrive à transformer le mahjong en une lutte épique entre des protagonistes féminines de plus en plus improbables au fil des parties. J’attends maintenant une suite qui pourrait confirmer tout le bien que je pense de la série.

n°9 : Mahou Sensei Negima! OVA Shiroki Tsubasa Ala Alba

Comme il s’agit d’une série d’OAD (des animes offerts avec les tomes du manga), la qualité technique s’en ressent et s’avère même inférieure à celle de n’importe quel anime télévisé. Mais – et c’est là la différence avec les précédentes adaptations de la licence – celle-ci reprend un des excellents passages du manga d’origine de Ken Akamatsu ; pas le meilleur (la fête de Mahora se sera apparemment jamais animée), mais un de ceux venant suffisamment tard dans le manga pour déjà posséder toutes les qualités mises en place par l’auteur. Pour tout fan de Negima qui se respecte, Ala Alba est une œuvre majeure.

n°8 : Uchû Senshi Baldios

Ce long-métrage aurait pu être mieux placé dans cette liste s’il ne s’agissait pas en grande partie d’un remontage de la version télévisée, dotée d’une fin inédite. Comme les autres films similaires, la partie issue de la série souffre d’un enchainement chaotique des scènes et passe trop rapidement sur de nombreux points importants. Mais la qualité de son histoire et surtout sa fin apocalyptique en font une œuvre remarquable, effrayante, et poignante, un grand moment d’animation d’un culot monstrueux que nous ne retrouvons que dans de trop rares animes, tels que The Ideon : Be Invoked.

n°7 : Armored Trooper Votoms

Armored Trooper Votoms est un anime de real robot, superbement écrit (malgré une dernière partie discutable) et passionnant, constitué de 4 histoires de 13 épisodes chacune. Ce sont toutes les qualités du genre qui ressortent ici, d’une façon différente mais non moins intéressante que dans Mobil Suit Gundam 0079 grâce au talent de Ryousuke Takahashi.

n°6 : Higashi no Eden

Kenji Kamiyama revient avec une série surprenante à plus d’un égard, disposant d’un scénario original et d’une grande maîtrise technique la rendant de plus en plus prenante au fil des épisodes. Son principal défaut réside néanmoins dans son côté frustrant, puisqu’il faudra attendre les films pour connaître le fin mot de l’histoire. Mais à part ça, il s’agit d’un anime tendant vers la perfection tout en ménageant un grain de folie très appréciable.

n°5 : Big O

Les forces de cet anime : une ambiance unique, des épisodes indépendants tout en suivant un fil conducteur, de bons personnages, un côté mécha important sans être omniprésent, et un véritable mélange de genres à l’image de son univers patchwork. Le tout est extrêmement bien réalisé, intelligent, et dispose de magnifiques scènes d’action, bref un quasi sans-faute qui assure à Big O une place de choix et parfaitement méritée dans ce classement.

n°4 : Ga-Rei -Zero-

A part un fanservice pas toujours très utile à l’histoire – quoique cela rend certaines scènes jouissives – Ga-Rei Zero accumule les bons points : un premier épisode en guise de fausse piste, des démons, des pouvoirs magiques, beaucoup d’action, et surtout un scénario qui évolue progressivement pour devenir plus sombre, plus poignant, et surtout plus dramatique, nous menant vers un final tragique très réussi. Dans l’ensemble, cet anime étonne par la maîtrise dont font preuve ses créateurs, et par son mélange des genres qui n’hésitent pas à introduire de l’humour dans une histoire pourtant empreinte de tristesse.

n°3 : Shin Mazinger Shougeki! Z-Hen

Pour du Go Nagai, je ne suis pas du tout objectif : soit cela ne répond pas à mes attentes et je peux être plutôt méchant, soit cela me convient et cela me provoque des élans de PASSION. Ce Shin Mazinger accumule à ce point les méchas d’exception, les références nagaiesques (ne serait-ce qu’au niveau de l’humour), les combats dantesques, et les personnages aussi improbables que GAR qu’il ne pouvait que me plaire, et ce malgré un milieu de série moins enthousiasmant que le reste.

n°2 : Cleopatra

Attention : OVNI. De par son délire absolu et débridé, cet anime ne pourra éveiller que deux réactions chez les spectateurs : certains détesteront, d’autres adoreront. L’ayant placé aussi haut dans ce classement, vous vous doutez bien de mon opinion. C’est une œuvre totalement expérimentale, à la fois dans sa technique d’animation, et dans son contenu issu de l’imagination fantasque de quelques Japonais probablement sous acide. Un film d’animation venu d’ailleurs, merveilleux, halluciné, et hallucinant.

n°1 : Rebuild of Evangelion : 2.0 You Can (Not) Advance

Ouah, comme c’est surprenant ! La place revenait au premier film de la série l’année dernière, le second la prend cette année, après il faudra voir la date de sortie du prochain pour le bilan de 2010. Bon, je n’ai pas tellement de choses à dire sur cet anime : alors que je suis dingue de l’original, cette séquelle possède suffisamment de qualités pour que s’embrase ma PASSION, avec de nombreuses innovations géniales et une mise en scène de folie. Rebuild of Evangelion restera dans l’histoire de l’animation comme la meilleure série de long-métrages des années 2000.

Les autres nominés étaient : Aoi Hana, Kara no Kyoukai 6 : Boukyaku Rokuon, Mobile Suit Gundam 0080 : War in the Pocket, On your Mark, et Ryuseiki Gakusaver.

____________________

TOP 5 des Coups de Cœur

Les animes qui m’ont marqué, mais auxquels il manquait juste un petit détail pour compter parmi les meilleurs.

n°5 : Aoi Hana

Une jolie histoire d’amour comme j’aimerais en voir plus souvent en anime, sur un fond de tolérance, de recherche d’identité, et de regard des autres. De par ses thèmes, Aoi Hana est une œuvre aussi sensible qu’elle peut devenir dure envers ses protagonistes, le tout réalisé sans tomber dans le cliché ou la surenchère. Touchante, émouvante, c’est une très jolie série.

n°4 : Mai-Otome 0~S.ifr~

Mai Otome a toujours été un anime dans lequel j’ai cru percevoir un grand potentiel, mais je ne l’avais jamais trouvé très bien traité par ses scénaristes. C’est finalement cette dernière série d’OAV en date qui me laisse la meilleure impression, avec une histoire de qualité, beaucoup d’action, de l’humour, des materialize, et ce qu’il faut de fan-service. Tout pour devenir un de mes coups de cœur de l’année.

n°3 : Lucky Star

Lucky Star aurait mérité d’être mieux qu’un coup de cœur, mais le côté parfois indigeste de ses dialogues la condamne ; il devient parfois difficile de regarder un épisode en entier et non de se contenter de voir séparément les petites histoires qui la composent. Dommage, car cela mis à part, il s’agit d’un anime à la fois drôle et détendant, avec quelques excellents personnages – Akira, Meito Anizawa, Konata – de l’originalité, des génériques de fin de folie, et de bonnes idées.

n°2 : K-On

Mes 20 minutes de bonheur hebdomadaire pendant sa diffusion. C’est de la tranche de vie, cela ne vole pas bien haut, la seconde moitié se répète, et je ne l’aurais probablement pas regardé si ce n’avait pas été du KyoAni, il n’empêche que pour moi, K-On représente juste du bonheur en barre, un anime qui me fait sourire jusqu’aux oreilles et parfois rire, et qui me donne la patate. C’est simple, c’est marrant, c’est distrayant, mangez-en.

n°1 : Allison to Lilia

Allison to Lilia fait partie des trop rares animes dont le sujet soit tout simplement l’Aventure avec un grand A. Les personnages nous entraînent dans un monde proche du notre, et nous feront vivre de grandes histoires. Malgré l’aspect prenant propre à ce genre de récit, ce titre se montre tout aussi tendre et relaxant : rien ici de complexe ou d’effrayant, juste des péripéties qui sortent de l’ordinaire. Il souffre néanmoins de quelques légers défauts, qui l’empêchent d’être une oeuvre majeure : des protagonistes peu marquants, et un manque de profondeur. Il en devient juste attachant et plaisant, mais cela suffit à en faire mon coup de cœur de l’année 2009.

____________________

TOP 5 des Animes avec des Gros Robots

Les animes de robot qui m’ont le plus marqué par la qualité de leurs robots.

n°5 : Big O

C’est vrai que le mécha n’est finalement pas le sujet central de cette série, qui sait accumuler les genres et les mélanger avec une certaine finesse. Mais le robot Big O impressionne tant par sa puissance et son gigantisme qu’il mérite sa place.

n°4 : Mazinkaiser

Hormis le Mazinkaiser, cet anime reprend ni plus ni moins que les robots légendaires de la série d’origine, au premier rang desquels le Boss Borot. Et là, tout est dit.

n°3 : Ryuseiki Gakusaver

Entre le robot chanteur de l’idole et le robot omnipotent des héros, capable de déclencher n’importe quelle attaque imaginable, Ryuseiki Gakusaver possède vraiment des arguments de qualité.

n°2 : Shin Mazinger Shougeki! Z-Hen

Non seulement les robots de Go Nagai sont là, mais en plus leur mise en scène les met en valeur dans un anime monstrueusement jouissif.

n°1 : Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance

J’avais peur pour la dernière Eva en date, mais elle rend parfaitement à l’écran. Les autres modèles redoublent d’audace pour nous apparaître toujours plus impressionnants, n’hésitant à effectuer des attaques de légende et à courir sur les murs.

____________________

TOP 5 du WTF

n°5 : Tengen Toppa Gurren Lagann Movie Guren-hen

Déçu par la série d’origine dans son ensemble, ce film en reprend la première partie, que j’avais par contre adoré. Comme Gurren Lagann est connu pour sa surenchère constante et la puissance de son délire, sa place dans ce top du WTF se justifie d’elle-même.

n°4 : Saki

A ma droite : du mahjong. A ma gauche : des jeux de lumière étonnant, des tuiles électriques, et des filles dotées de super-pouvoirs. Malgré ça, Saki ne donne jamais l’impression de sombrer dans le délire pour le délire, comme si tout ce qui s’y passait était totalement logique. Ceux qui ont créé cette série devaient carburer à un produit puissant.

n°3 : Ring ni Kakero 1 : Nichibei Kessen Hen

Le problème de Ring ni Kakero, c’est que je n’ai jamais compris s’il s’agissait d’une série sérieuse/premier degré qui s’est perdu en route, ou d’un véritable délire ; car autant les attaques criées et les lumières qui sortent des poings, ça passe pour des Chevaliers d’Athéna, autant pour de jeunes boxeurs… En attendant, une série où un mec s’entraine à boxer en jouant d’un piano avec un clavier en métal, et où un combattant s’appelle Napoléon et vit à Versailles, elle mérite forcément d’être considérée comme totalement WTF, surtout quand elle est aussi plaisante que celle-ci.

n°2 : Ryuseiki Gakusaver

Cet anime va tellement loin dans la parodie du super robotto que cela en devient forcément WTF, avec entre autre un scientifique qui puise ses théories dans les séries de SF (et de robots) des années 70, un mécha loli armé d’un micro, un super robot aux possibilités infinies, et une brochette de personnages totalement caricaturaux et munis de mimiques délirantes. Du grand art dans le délire, et pourtant pas dénué de profondeur et de scénario.

n°1 : Cleopatra

Alors là, nous atteignons les hautes sphères du délire le plus improbable. Osamu Tezuka et son studio Mushi Productions sont connus pour leur soif d’expérimentation, et avec le concours de Eichi Yamamoto et d’une brochette d’animateurs à l’âme très créative, ils ont créé un des animes les plus… euh… je ne trouve même pas de qualificatif pour désigner le niveau de décalage de Cleopatra ! Anachronismes, couleurs stupéfiantes (c’est le mot), scènes venues d’un autre monde, incursion de tableaux de maîtres, techniques d’animation hors norme, cet anime dépasse tout ce que je pensais connaître. Il survole ce Top 5 du WTF.

____________________

FLOP 5 des Déceptions

Les animes qui m’étaient conseillé, qui commençaient bien, ou que j’attendais, mais qui n’ont pas tenu leurs promesses.

n°5 : Casshern Sins

Après une première moitié de série poignante, sombre, et mélancolique, la seconde essaye de mettre en place un scénario, tâtonne, envisage plusieurs pistes sans jamais les exploiter, pour finir par se lancer dans un délire bordélique, sans queue ni tête, à mille lieux de la qualité que cet anime a montré pouvoir développer. Casshern Sins avait infiniment mieux à nous offrir que cette seconde partie pathétique et bien mal traitée, qui malheureusement plombe l’ensemble.

n°4 : Negima!?

Après une première série médiocre (qui ne reprenait pas les meilleures morceaux du manga), il y avait largement de quoi faire un anime grandiose grâce aux trésors d’inventivité que Ken Akamatsu déploie dans son histoire. Alors pourquoi avoir voulu nous pondre un truc inédit, délirant, et sans grand intérêt ? Mais pourquoi, je vous le demande !? Il devait vraiment y avoir un mec derrière ce projet qui voulait foutre en l’air tout le potentiel de ce titre…

n°3 : Ride Back

Je sais qu’il ne faut pas placer trop d’attentes dans un anime sans rien en savoir, mais après une entame qui nous laisse présager des courses sauvages de folie et des prouesses techniques toutes aussi folles, Ride Back sombre dans une intrigue politique dans laquelle l’héroïne se retrouve mêlée bien malgré elle. Quand je compare la puissance des premiers épisodes (en particulier du premier) à cet anime dans son ensemble, je ne peux m’empêcher de penser qu’il a pris la mauvaise direction.

n°2 : Michiko to Hatchin

La qualité de son ambiance est souvent ce qui différencie un bon anime d’un anime d’exception. Malheureusement, celui-ci ne compte que sur son ambiance – mise en place à grand coup de favelas et de musique entrainante – en oubliant d’inclure un scénario à la hauteur du reste du projet. Il y aurait vraiment eu matière à proposer un anime d’anthologie, mais rien n’y fait : Michiko to Hatchin promet au spectateur plus qu’il ne peut offrir.

n°1 : La Mélancolie de Haruhi Suzumiya 2

Sans juger nécessaire la création d’une suite, j’aime suffisamment La Mélancolie de Haruhi Suzumiya pour essayer de regarder cette version 2009. Malheureusement, je me suis arrêté au milieu du Endless 8 ; vous aurez compris que je ne fais pas partie de ceux qui crient au génie face au culot de Kyoto Animation, pour moi ce n’est qu’une expérience désagréable sans grand intérêt sinon celui de la performance.

____________________

FLOP 5 des Daubes

n°5 : Hayate the Combat Butler

Au début, cet anime m’a beaucoup fait rire. Mais les épisodes passant, la méchanceté gratuite que subit le pauvre Hayate non seulement devient redondante, mais aussi tend au sadisme le plus absolu. Si au moins cela donnait lieu à des situations véritablement comiques, cela pourrait passer ; force est de constater que ce n’est pas le cas, que cette série tourne très vite en rond et ne semble plus arriver qu’à martyriser un personnage sans raison valable. Dommage, ça commençait bien.

n°4 : Busou Renkin

Le shonen de trop dans la longue histoire de l’animation japonaise ? Affublé d’une qualité technique médiocre et d’un schéma d’un classicisme achevé, je ne suis pas allé bien loin dans cette série ; sachant que le propre du genre est de captiver le spectateur malgré les faiblesses de son histoire, force est de constater que Busou Renkin n’assure même pas un service minimum. A oublier, très vite !

n°3 : Maria†Holic

La sortie d’une série de Shinbo est toujours un événement en soi, même si le réalisateur multiplie les projets au point de se répéter et de se caricaturer. Preuve en est ce Maria†Holic, dont l’intérêt ne survit pas à l’excellent générique de début. Sorte de parodie de titres comme Onisama e… et Maria-sama ga Miteru, cet anime peine à faire sourire ce qui est tout de même terriblement problématique pour une comédie, la faute peut-être à une Maria trop absente pour une Kanako trop présente et montée sur ressort, alors que c’est justement leur relation qui semblait devoir annoncer de belles choses. L’ensemble propose quelques bons moments malgré tout, mais rien qui ne justifie de le voir en entier…

n°2 : Chrome Shelled Regios

Le pire dans cet anime, ce n’est pas tant qu’il ne s’y passe strictement rien. Non, le pire, c’est que le générique et quelques épisodes nous font croire qu’il va se passer plein de choses, qu’il va y avoir de l’action à gogo et des tripotées de personnages GAR, pour au final se cantonner à un genre « tranche de vie » dans lequel l’originalité de l’environnement ne prend qu’une importance réduite. A chaque fois qu’un événement un peu intéressant se profile ou qu’un combattant d’envergure fait son entrée, tout semble mis en œuvre pour qu’il ne se passe rien. Tous les éléments de cet anime qui peuvent donner lieu à un minimum de rebondissement ou de combats se retrouvent mis de côté, mais la réalisation semble s’appesantir dessus comme pour nous narguer. Il est incroyable d’avoir pu obtenir un titre aussi vide avec une base scénaristique aussi riche.

n°1 : Xam’d : Lost Memories

Une héroïne qui ressemble à Nausicaä, le studio Bones aux commandes, beaucoup de moyens mis en œuvre au service d’une histoire morbide qui part complètement dans son délire sur la fin, la faute notamment à un scénario volontairement hermétique. A ce niveau-là, je ne peux même plus parler de simple déception : cet anime gagne la première place de ce « flop » haut-la-main, je ne l’ai absolument pas apprécié.

____________________

Pour finir, les prix spéciaux !

Le « prix du meilleur téléfilm » est décerné à Lupin III vs Detective Conan, pour avoir réussi à parfaitement concilier les univers de deux licences à succès dans un anime fort divertissant.

Le « prix de l’anime le plus féérique » est attribué à Ponyo sur la Falaise pour ses scènes des fonds marins.

Le « prix du meilleur générique » revient à égalité à Super Dimension Cavalry Southern Cross, Ga-Rei Zero, et Tetsujin n°28

____________________

C’est tout pour cette année. Rendez-vous dans un an pour le bilan de 2010, en espérant qu’il sera rempli d’animes de qualité !

Cet article, publié dans Animes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour Bilan Anime 2009

  1. Amo dit :

    Haha c’est bête que tu te sois arrêter à Endless Eight comme un béotien en oubliant de mater les Soupirs – cinq épisodes qui se contentent simplement de te SODOMISER la gueule. Tu sais que tu n’étais pas obligé de mater TOUT les E8 pour passer à la suite ? Tente vraiment de mater l’arc d’après quoi.

    Sinon le top 5 des coups de coeurs m’a un peu décontenancé. Et pour Maria Holic tu as bien résumé: Mariya trop absente. ON VEUT PLUS DE MARIYA.

    J'aime

  2. Tetho dit :

    wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww le bilan alors qu’il reste 2 mois à l’année d’anime. Les marronniers fleurissent tôt cette année.

    >Sans juger nécessaire la création d’une suite, j’aime
    >suffisamment La Mélancolie de Haruhi Suzumiya
    C’est vrai que quasi totalité des questions soulevées par la série ont eut une réponse quoi.

    Amo > pas d’accord, il faut tenir TOUT Endless Eight pour savourer à sa juste valeur le foutage de gueule final de la raison des trouzmilles boucles. Voir tout le build-up (où ce qui y ressemble) s’effondrer devant un truc bidon qui doit bien marcher dans un chapitre indépendant comme ça, mais pas du tout au bout de 8×25′.

    J'aime

  3. gemini dit :

    Amo >> Comme je le dis parfois, ce n’est pas à moi de faire l’effort. Si KyoAni avait eu envie que je regarde la fin de Haruhi Suzumiya, il n’aurait pas risqué de perdre une partie de ses spectateurs avec des épisodes indigestes et redondants.

    Tetho >> Voyons voir, nous sommes le 16 Décembre, l’année se termine le 31 Décembre au soir ; je pense plutôt qu’il reste deux semaines.
    Pour Haruhi, les réponses ne sont pas nécessaires ; sinon, la première série n’aurait jamais eu un tel succès.

    J'aime

  4. MimS dit :

    Xam’d dans les flops…
    numéro 1 même…

    Décidément, je ne comprendrai jamais tes goûts…

    Pour Haruhi 2009: c’est stupide connaissant le fonctionnement de l’animé de ne pas regarder le dernier arc. Ton raisonnement se comprend mais tout le monde sait, oui tout le monde, que cet animé réserve très bonnes comme très mauvaises surprises. Si tout le monde avait pensé comme toi lors de la 1ère version, 95% des gens se seraient arrêtés au 1er épisode…

    Sinon j’ai toujours pas vu Ride Back et Michiko to Hatchin mais je vais pas y manquer (enfin RB surtout, Michiko bof à priori)

    Je vois pas Bakemonogatari dans ta liste : o. C’est trop hypé pour toi? x)

    J'aime

  5. Rukawa dit :

    @Tetho, @Gemini : les réponses ne sont pas nécessaires © Hideaki Anno

    sinon, Gemini égale à lui même, ne pas tolérer Michiko e Hatchin, et Xam’d et ériger en chef d’oeuvre K-on, c’en devient prévisible à l’avance un an à l’avance.

    J'aime

  6. Afloplouf dit :

    Juste non quoi. C’est ballot, passer des mois à se construire une image de vieux con aigri élitiste pour s’auto-détruire comme ça.

    Je critique pas tant les choix en eux-mêmes (encore que…) puisque tous les gouts sont dans la nature (la preuve) mais l’absence de la cohérence dans cette sélection.

    Et puis sérieusement, clouer au pilori Michiko e Hatchin qui n’aurait (note le conditionnel) qu’une ambiance comme atout… T’as raison, il vaut mieux un Seiken no Blacksmith. =_=

    J'aime

  7. >> « Si tout le monde avait pensé comme toi lors de la 1ère version, 95% des gens se seraient arrêtés au 1er épisode… »
    ça, ça aurait été bien !! 😀

    Il y a des trucs que je trouve « pas logiques » dans le classement (K-on & Saki en top ? Xam’d en flop ???) Mais bon …

    Ce qui me rappele que cet année j’ai vu très PEU de séries (J’ai même pas fini « Mahou Shoujo-qui-tâche Tai Arusu » ni Ideon) … la faute à des très bon jeux (certains à pas cher) sur Xboite 😛

    J'aime

  8. Gen' dit :

    On oublie trop souvent que c’est un bilan des animes visionnés en cours d’années, et pas des sorties de l’année, ça fait plaisir de voir un classement qui va à l’encontre de la masse et qui donne des avis globaux dignes d’intérêt.

    J’aime bien ce bilan, c’est hétéroclite, ça mélange les âges et c’est plein de personnalité, comme tout vrai bilan personnel devrait être. C’est quand même autre chose qu’un simple résumé des tendances qui contenterait tout le monde. Merci Gemini 🙂

    En ce qui concerne le top flop Xam’d, ne dit-on pas que plus haut on place nos attentes, plus grande sera la chute ?

    J'aime

  9. Tetho dit :

    >Tetho >> Voyons voir, nous sommes le 16 Décembre, l’année se termine
    >le 31 Décembre au soir ; je pense plutôt qu’il reste deux semaines.
    L’année d’animation jpn commence en février, pas en janvier. Faire un bilan au 1er janvier n’a pas de sens, toutes les séries en cours ayant encore 4 à 6 eps à diffuser.

    J'aime

  10. Xanatos dit :

    Je dois dire que je suis bien content que tu aies mis « The Big Ô » non seulement dans le classement des meilleurs animes, mais aussi dans le classement des meilleurs animes de robot.
    Je suis tout à fait de ton avis au sujet de « The Big Ô », c’est l’une des meilleures séries animées japonaises de ces dix dernières années. L’oeuvre mélange allègrement et avec brio le polar, l’aventure, les robots géants, le drame et la comédie.

    Effectivement, elle est également très bien réalisée et animée et elle bénéficie également de superbes musiques.
    Le générique de début est une belle référence à la chanson de « Flash Gordon » interprétée par le groupe Queen.
    Le fil rouge ou Roger Smith tente d’élucider le mystère de l’amnésie qui a touché les habitants de Paradygm City est captivant.
    Et puis Roger Smith est un héros distingué, intelligent, subtil et qui a de la classe.
    J’aime beaucoup aussi Dorothy, son humour pince sans rire est un régal.

    Dommage que le public français ait injustement boudé cette fabuleuse série, les ventes de la première saison en DVD ont été désastreuses.
    Bien que la deuxième saison ait été entièrement doublée en français (la série a d’ailleurs bénéficié d’une excellente VF) et a été diffusé sur Cartoon Network, elle n’est toujours pas sortie en DVD chez nous. Elle est cependant disponible en DVD Zone 1.

    Je vois aussi dans « The Big Ô » un très bel hommage à Giant Robo ainsi qu’à Batman TAS, deux immenses chefs d’oeuvre de l’animation mondiale, cela va sans dire!

    J'aime

  11. Amrith Zêta dit :

    Gemini toujours number one sur le mélange des torchons et des serviettes.

    J'aime

  12. Inuki dit :

    C’est sûr qu’au niveau des daubes, je ne peux pas être d’accord. Hayate, Xam’d et Maria sont très bons dans leur genre. Tu les aurais mis dans les déceptions j’aurai pu comprendre par contre.

    Autrement c’est toujours sympa de voir les bilans des autres ^^. 81 animes au total sinon. Je dois être dans ces eaux-là aussi.

    J'aime

  13. Kabu dit :

    « Amo >> Comme je le dis parfois, ce n’est pas à moi de faire l’effort. Si KyoAni avait eu envie que je regarde la fin de Haruhi Suzumiya, il n’aurait pas risqué de perdre une partie de ses spectateurs avec des épisodes indigestes et redondants. »

    Ah ah, j’adore l’immobilisme et l’attitude purement passive qui veut que le spectateur attende bêtement le cul sur sa chaise que les épisodes défilent tranquillement sans surtout chercher à sortir de ce sempiternel schéma.
    Désolé, mais Haruhi, quoi qu’on puisse en penser en bien ou en mal, ne se contente pas de cette mécanique bien droite et bien carrée, et ce depuis la 1ere saison. Si on refuse de trouver un angle d’approche différent de celui-ci, quel qu’il soit, autant ne pas regarder du tout, ça ira plus vite.

    Tout ça me rapelle mon com sur le blog d’amo à propos de la wii, c’est du même niveau. Si jeune, être déjà un vieux garçon enfermé dans ses habitudes, c’est triste…

    Ouais par contre niveau Débit, 81 anime en un an perso je sais pas comment vous faites…

    J'aime

  14. Kyofu dit :

    S’il vous plaît, ne pas confondre coup de cœur avec les chefs d’œuvre ou les meilleurs animés de l’année.
    Le coup de coeur, c’est l’animé qu’on a particulièrement aimé, alors qu’il n’y a pas tellement de raisons « logiques » de le faire.

    Sinon, Gemini, je dois dire que j’aime assez bien ton bilan.
    Je plussoie Inuki pour Xam’d ( que je n’ai pas aimé non plus au passage ) et Hayate

    J'aime

  15. Lux dit :

    @Kabu : J’ai le mot : « gavage ».

    J'aime

  16. gemini dit :

    MimS >> Mettons les choses au clair : j’ai effectivement arrêté de regarder La Mélancolie de Haruhi Suzumiya à la fin du premier épisode. Pour redonner une chance à cette série, j’ai dû la regarder avec un ami, et comme nous n’avions rien d’autre à faire après avoir « apprécié » le premier épisode, nous avons regarder le second, et là la série nous a accrochés.
    J’ai failli ne jamais voir cet anime.

    Tetho >> As-tu l’impression que ce bilan se focalise sur les animes de 2009 ? Non, alors pourquoi aurais-je voulu me calquer sur le système de diffusion japonais, d’autant que je ne suis absolument aucune série en ce moment ? ^^’

    Kabu >> Immobilisme, je ne crois pas. Mais dans la mesure où il s’agit d’un loisir, et que le temps que je passe sur un anime mauvais est du temps que j’aurais pu passer sur un anime potentiellement meilleur, je ne vois pas l’intérêt de poursuivre.
    Il y a un concept qui s’appelle « l’accroche », et il n’existe pas juste pour faire joli.

    Lux >> Pas du gavage, c’est surtout que j’ai le temps de m’y consacrer.
    Tu aurais dû me voir après mon concours de première année de fac, là c’était du gavage.

    J'aime

  17. Lux dit :

    Pour moi, le « temps », c’est aussi le temps de me renseigner, de lire des interviews, et aussi et surtout de laisser l’oeuvre grandir dans ma tête. Pas de faire un nouveau marathon dans la foulée 🙂 (j’exagère un peu mais c’est voulu)

    J'aime

  18. Aer dit :

    A par le cul posé sur une chaise (voir un fauteuil pour les bourges), je vois pas comment vous voulez regarder un anime aussi.

    J'aime

  19. Lu-sama dit :

    Je suis étonnée, de tous les animes que l’on a en commun je partage pratiquement le même avis que toi. Déceptions avec Regios, Michiko et Xam’d et belle surprise avec K-ON!

    Mai Otome restera à jamais Mai Otome. Un putain de scénario exploitable sous des dizaines d’angles différents mais très mal géré sur la forme, d’excellents personnages et du fan service quand il le fut. Du Sunrise quoi. Contente de voir qu’au moins quelqu’un ait apprécié 0~Sifr.

    J'aime

  20. kyouray dit :

    Aer : vidéoprojecteur qui diffuse au plafond et le spectateur sur le lit comme un légume.

    Concernant ce bilan, on ne va pas revenir sur les goûts de chacun, c’est surtout l’intitulé des parties qui dérange, comme Kyofu l’a dit, il ne faut pas confondre coups de coeur et bons anime, cela va de même pour les anime qu’on n’a pas aimé et les mauvaises séries. C’est pour cela que mettre un top « daubes » pour les choses qui ne t’ont pas plu n’est pas forcément le bon choix, le reformuler aurait été plus judicieux.

    Allison to Lilia est décevant je trouve au niveau Aventure avec un grand A, le début présageait cette optique mais les autres arcs sont moins ambitieux mais ça reste très plaisant.
    Entièrement d’accord pour Ride Back, quelle déception.

    J'aime

  21. Kabu dit :

    « Pour moi, le « temps », c’est aussi le temps de me renseigner ».

    Lux a mis le doigt sur ce que je voulais dire. Haruhi ça se mate avec une certaine attention de ce qu’il y a autour, c’est un anime qui fait joujou avec son public plutôt que de lui servir un plat tout chaud.
    Tout le monde le sait depuis 3 ans, qu’il y a des pièges et des surprises dans la structure même de la série. Suffit de se renseigner pour savoir quand finit E8, en regarder la fin qui vaut le coup d’œil pour son epicness délicieusement artificielle et ridicule (qui ne s’apprécie pleinement qu’après avoir subit 8 semaines de troll mais qui n’en sera pas pour autant dénaturée), et passer aux Soupirs sans douleur.

    Ca ne te la fera peut-être pas apprécier pour autant, mais ca t’évitera au moins de passer pour un imbécile en la plaçant plus grosse déception sans en avoir vu le quart et sans prendre en compte ces particularités.

    Ah, et Xam’d c’est sympatoche. Sans plus, mais sympatoche.
    Je plussoie Kyourai sur l’idée que « daubes » n’est surement pas le terme le plus approprié pour cette section.
    A moins que tu n’ais vraiment rien vu cette année qui puisse être reconnu comme objectivement mauvais, mais j’en doute, étrangement…

    J'aime

  22. Fisico dit :

    « un scénario volontairement hermétique »

    Au-delà de la simple exagération, un scénario hermétique ne constitue pas nécessairement (pas du tout?) un défaut. Miyazaki a fait dans le « scénario hermétique » et je ne me souviens pas que l’on lui en ai fait le reproche.
    Quoiqu’il en soit ce n’est en rien un défaut universellement reconnu, cela va de soit.

    J'aime

  23. gemini dit :

    « A moins que tu n’ais vraiment rien vu cette année qui puisse être reconnu comme objectivement mauvais »
    >> Je n’ai jamais prétendu être objectif 😀

    J'aime

  24. Yggdrasill dit :

    « A moins que tu n’ais vraiment rien vu cette année qui puisse être reconnu comme objectivement mauvais, mais j’en doute, étrangement… »
    Je vois de quoi tu veux parler. K-On! bien sur ! Je vois absolument rien d’autre !

    J'aime

  25. Patchouli dit :

    Je vois absolument rien d’autre ! << Clannad middle story ? depuis après l'arc de Fuuko jusqu'à la fin de l'arc de Yukine !

    J'aime

  26. Patchouli dit :

    « A moins que tu n’ais vraiment rien vu cette année qui puisse être reconnu comme objectivement mauvais »
    Canaan voyons Ygg, comment t’as pu l’oublier :v ?

    J'aime

  27. Kabu dit :

    Dire que j’avais peur d’être médisant. Heureusement qu’il y a du monde autour pour abaisser le niveau. :p

    J'aime

  28. brotch dit :

    Merci pour ce petit bilan intéressant. Ces classement confirment mon sentiment global sur cette année : très creuse en terme d’animation. 2009 ne fut clairement pas une année japonaise.

    Grosse déception pour moi, qui voyait dans des animés récents comme NHK ni Yokoso, Kaiji, Mushishi ou Dennou Coil, les signes d’un renouveau thématique et artistique de l’animation nippone. L’élan ne semble pas se poursuivre. Au contraire, on privilégie plus que jamais la kawaii, les scénarios formatés et idiots, le fan service gratuit…

    Bref, il va falloir du lourd pour que je regarde à nouveau une série d’animation.

    J'aime

  29. Sirius dit :

    D’un côté je te trouve très sévère à l’égard des deux grosses séries de l’automne 2008 que j’ai franchement adorées : Michiko to Hatchin et Casshern Sins.

    D’un autre je ne comprends pas du tout ton enjouement pour Saki et Aoi Hana.

    Par contre je plussoie pour Xam’d : une série techniquement irréprochable mais un scénario qui tombe à plat et qui n’inspire aucun intérêt. (Comme pour Allison si j’ose dire).

    J’essayerai de faire un bilan dans quelques semaines.

    J'aime

  30. Windspirit dit :

    @kyouray : Merci pour ce doux moment de rêve. ❤

    J'aime

  31. Acanthe dit :

    T’as vu tout ça ?!
    Wouah ! C’est impressionnant !
    J’aime bien lire les bilans de ce genre, personnellement, même si je n’aime pas trop les séries animées. (je suis plus tourné vers les manga.)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.