Lumière sur les Chara Designers

Nous le retrouvons sur tous les animes (et les jeux vidéos), certains ont des styles reconnaissables et de véritables populations de fans : ce sont les chara designers.

Il serait facile de diviser les animes en deux catégories arbitraires : les bons et les mauvais, les récents et les anciens, que sais-je. La catégorie qui m’intéresse est celle-ci : les adaptations et les œuvres originales. Mais même si les personnages existent déjà – soit sous la forme d’un dessin, soit par une description physique – les studios d’animation font systématiquement appel à un character designer, dont le travail consistera tantôt à créer les designs des personnages, tantôt à les adapter pour l’animation. Selon les désidératas des studios et des réalisateurs, ces adaptations peuvent être le plus proche possible des designs originaux – c’est généralement le cas pour les animes tirés des manga de CLAMP – soit conforme au style du chara designer, comme lorsque Akemi Takada travaille sur les adaptations des manga de Rumiko Takahashi.

Comment se fait le choix du chara designer sur une série ? Il existe deux possibilités.
La première – la plus récente, sans doute la plus en vogue à l’heure actuelle – consiste à engager un nom connu. Miser sur une célébrité ou sur un designer au style spécifique, cela donne un intérêt supplémentaire à la série dès le départ, et cela va attirer les personnes qui apprécient le chara designer choisi.
Dans le domaine de la japanimation, de nombreux artistes sont connus pour leurs travaux en tant que chara designer ; c’est notamment le cas pour Akio Sugino, Haruhiko Mikimoto, Akemi Takada, ou encore Nobuteru Yuki. Les engager sur un anime revient à capitaliser sur leur nom.

La seconde possibilité – la plus traditionnelle – consiste en un appel d’offre auprès des animateurs engagés sur la série. Le réalisateur leur explique ce qu’il souhaite, chacun va alors plancher sur des designs des personnages, et il choisira l’animateur dont les esquisses correspondent le mieux à sa vision des choses, à l’orientation qu’il souhaite donner à son anime. Cet animateur devient dès lors le principal chara designer de la série (il y a parfois plusieurs artistes sur ce poste), et va retravailler ses designs sous la direction du réalisateur. C’est ainsi que des artistes comme Osamu Kamijo vont avoir une carrière qui va tourner essentiellement autour des postes d’animateur et de directeur de l’animation, mais vont se retrouver chara designer sur une ou deux séries ; dans le cas de Osamu Kamijo, ce sera sur Hidari no O’Clock, Tokusou Kihei Dorvack, et Uchu Senshi Baldios.
Evidemment, prendre un inconnu représente un plus grand risque que de prendre un habitué du poste.

Toutefois, il ne faut pas s’y tromper : dans le domaine de l’animation japonaise, tout est avant tout une histoire de hiérarchie. La majorité des chara designers connus ont commencé tout en bas de l’échelle, au simple poste d’animateur. Puis, suivant la logique indiquée ci-dessus, ils ont été amené à faire du chara design une première fois, puis une seconde, et ont fini par se faire un nom dans cet univers. De la même façon que les réalisateurs sont d’anciens animateurs – dans la large majorité des cas – il en va de même pour les chara designers. Par exemple, Akio Sugino et Shingo Araki – deux figures incontournables de la discipline – ont été animateurs sur la première série Tetsuwan Atom (Astro Boy).
Il convient de noter que ces artistes n’officient que rarement au seul poste de chara designer sur un anime, même si l’âge les éloigne parfois du dur métier d’animateur. Pour en revenir à Shingo Araki, nous le retrouvons fréquemment en qualité de directeur de l’animation, et il en va de même pour le célèbre Nobuteru Yuki.
Certains arrivent à cumuler les postes dans leur carrière : c’est ainsi que Hayao Miyazaki et Yoshiaki Kawajiri ont débuté comme animateur, puis sont devenus animateurs clés, chara designers, directeurs de l’animation, réalisateurs, et même scénaristes. Hayao Miyazaki joue même les mangaka à ses heures, et il n’est pas le seul puisque des chara designers aussi fameux que Yoshiyuki Sadamoto, Haruhiko Mikimoto, et (encore) Akio Sugino possèdent une véritable carrière dans ce domaine, en parallèle de leurs activités dans l’animation. Notons néanmoins que dans le lot, Haruhiko Mikimoto n’a jamais été animateur.

Finalement, il existe peu d’artistes qui ne fassent que du chara design. Si nous ne considérons que leurs activités dans le domaine de l’animation, je vois surtout Haruhiko Mikimoto (qui est aussi mangaka) et Akemi Takada, qui a été engagée par la Tatsunoko directement à ce poste. Des légendes urbaines affirment que cette-dernière a aussi travaillé comme animatrice sous un pseudonyme, mais l’intéressée a formellement démenti.

Si la tendance actuelle d’appeler des designers connus inquiète certains professionnels de l’animation, c’est parce que cela risque de diminuer les chances des animateurs talentueux de passer chara designer, comme l’ont fait de nombreuses célébrités du milieu avant eux. Engager des mangaka comme les CLAMP pour signer (en partie) le chara design de Code Geass, par exemple, est autant logique sur le plan financier que potentiellement dommageable pour les animateurs qui ont travaillé sur cet anime. Il en va de même quand un studio prend une mangaka spécialisée dans le yaoi pour s’occuper des personnages de Gundam 00. Mais je pense que, malgré tout, les artistes prometteurs arriveront toujours à émerger d’une manière ou d’une autre.

Pour finir, vous aurez remarqué que j’ai cité plusieurs noms dans cet article, donc pour ceux qui ne les connaitraient pas, je vais vous donner quelques exemples de titres pour lesquels ils ont œuvré au poste de chara designers. Et je rajouterai quelques artistes dont je n’ai pas parlé mais qui l’auraient mérité. Si vous vous souvenez des séries en question, vous remarquerez que certains ont des styles très identifiables, tandis que d’autres semblent devoir se conformer aux designs d’origine ou aux demandes des réalisateurs.

Shingo Araki :
¤ Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque)
¤ UFO Robo Grendizer (Goldorak)
¤ Ulysse 31
¤ Versailles no Bara (Lady Oscar)

Michi Himeno :
¤ Hana no Ko Lunlun (Le Tour du Monde de Lydie)
¤ Ring ni Kakero
¤ Saint Seiya (Les Chevaliers du Zodiaque)
¤ Yu-Gi-Oh!

Yoshinori Kanemori :
¤ Gokusen
¤ Sennen Jô (La Reine du Fond du Temps)
¤ X
¤ Yume Senshi Wingman

Haruhiko Mikimoto :
¤ Gunbuster
¤ Macross Frontier
¤ Mobile Suit Gundam 0080
¤ Space Dimension Fortress Macross

Yoshiyuki Sadamoto :
¤ .hack//Sign
¤ Fushigi no Umi no Nadia (Nadia et le Secret de l’Eau Bleue)
¤ Neon Genesis Evangelion
¤ Toki wo Kakeru Shôjo (La Traversée du Temps)

Akio Sugino :
¤ Ashita no Joe
¤ Cat’s Eye
¤ Genji Monogatari Sennenki
¤ Onisama e (Très Cher Frère)

Akemi Takada :
¤ Kimagure Orange Road (Max et Compagnie)
¤ Magical Angel Creamy Mami (Creamy Merveilleuse Creamy)
¤ Maison Ikkoku (Juliette je t’aime)
¤ Patlabor

Nobuteru Yuki :
¤ Five Star Stories
¤ Lodoss Tô Senki (Chroniques de la Guerre de Lodoss)
¤ Terra e…
¤ Vision of Escaflowne

Et je ne résiste pas à l’envie d’énumérer tous les chara designers qui ont travaillé sur la Légende des Héros de la Galaxie, pour vous donner un ordre d’idée de l’ampleur de ce projet :
– Akio Sakai
– Akio Sugino
– Kazuo Tomizawa
– Keizo Shimizu
– Matsuri Okuda
– Naoyuki Onda
– Nobuyuki Kitajima
– Shingo Araki
– Takuo Noda
– Tomonori Kogawa
– Yasuhiro Nakura
– Yoshiaki Kawajiri
– Yoshinori Kanemori
– Yoshiyuki Momose

Gineiden

Publicités
Cet article, publié dans Culture G, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Lumière sur les Chara Designers

  1. Tetho dit :

    Tu fais un amalgame énorme entre le créateur des personnages et le chara-designer. Le CD est celui qui adapte les designs pour l’animation, point.
    Pour reprendre tes exemples : CLAMP et Yun Kôga sont les créatrices des personnages de Code Geass et Gundam 00. Mais les CD sont respectivement Takahiro Kimura et Michinori Chiba.
    Parfois les deux postes sont confondus (Mikimoto sur Macross, Takada sur Creamy…), mais la distinction est importante.

    Tu ne dis quand même pas le principal : le rôle du CD est d’homogénéiser le design des personnages afin qu’il soit cohérent tout du long de l’adaptation (là où dans un manga dont la création va s’étirer sur quelques années le trait à de grandes chances d’évoluer) en fournissant des model sheets (ou settings, ou settei), et aussi de l’arranger afin qu’il puisse être animé dans des condition de travail en adéquation avec le budget de l’œuvre.

    >Haruhiko Mikimoto :
    >¤ Macross Frontier
    Ça t’arrives de réfléchir 2s avant de poster une énormité pareille ?

    J'aime

  2. gemini dit :

    Gomen pour l’amalgame ; je suis parti sur l’exemple de Takada…
    Il n’empêche que les CLAMP sont des feignasses, et elles n’ont certainement pas été payées rien pour apparaître aussi gros au générique. Je considérais la présence de plusieurs noms comme le signe qu’elles n’avaient travaillé que sur les personnages principaux, sur les nombreux que comptent Code Geass et Gundam 00. Car les CLAMP comme Kouga sont créditées comme chara designers, et non en simple créatrices des personnages.

    Pour Macross Frontier, je suis tombé sur cette information mais je n’ai pas vu l’anime (je voulais donner un exemple récent pour satisfaire les anti-oldies). Après vérification, il n’est crédité que comme chara designer originel d’un seul personnage, alors je change.

    J'aime

  3. Amo dit :

    « Il n’empêche que les CLAMP sont des feignasses, »

    Awé. Comme ça. Sans tour de chauffe, direct.

    J'aime

  4. Amrith Zêta dit :

    Tetho a résumé le fond de ma pensée.
    Et ‘Macross Frontier’ haha.

    Je n’ai donc rien à ajouter, sinon que la ‘tendance’ que tu décries – engager des chara-designers connus – me semble d’ores et déjà dépassée. Avec la généralisation du ‘moe’, c’est-à-dire l’avènement d’une ère dans laquelle les personnages se bâtissent à l’aide d’empilages de signaux et non plus comme des êtres entiers, le ‘chara-créateur’ en tant qu’artiste imprégnant sa touche est en voie de disparition. Tout passe dans le costume, en dehors de ça c’est du clonage industriel. Pas besoin de solliciter des stars pour chier ça, d’ailleurs les grands noms que tu cites – Mikimoto, Takada et compagnie – sont pas loin d’être des touristes dans l’anime d’aujourd’hui.

    J'aime

  5. QCTX dit :

    Amo, pour une fois que je soutiens Gemini dans ses propos…

    Je vais finir par croire que tout l’intérêt de son blog n’est pas de nous parler des dernières nouveautés ou de ce qu’il a aimé regarder récemment (ou pas récemment au vu des derniers articles en cours), mais uniquement les article de fond sur l’historique de la japanime. Je lui crachait dessus il y a quelques temps en disant que « Gemini, t’as de goûts de merde » (sous-entendu, tu sembles incapable d’apprécier un anime de moins de 30 ans). Mais je fini vraiment par apprécier tous ses articles sur l’historique et le fond de ce que l’on peut trouver en Japanime. Franchement, quelque soit le nombre de critiques (fort justes au demeurant) de Tetho, continue dans cette voie là, continue comme ça, c’est vraiment dans ce genre d’articles que je t’apprécie.

    Voilà, les Haruhitards te confirmeront que je suis peu réputé pour faire des louanges, mais pour le coup j’espère que tu sauras apprécier la remarque.

    J'aime

  6. gemini dit :

    QCTX je t’aime !!!!!!!!!! :’)

    Les critiques sont toujours les bienvenues : je ne prétends pas avoir la science infuse, je suis en perpétuelle quête de connaissance, et l’intérêt du blog est aussi que les commentaires peuvent permettre de faire avancer un article.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s