MAPS

Lipumira, l’avatar humanoïde d’un puissant vaisseau de combat, est venue sur Terre à la recherche du « Map Man », l’héritier de la Tribu des Nomades Célestes, dont l’ADN indiquerait la position de la « Star Map », source d’une puissance extraordinaire dont elle a besoin pour combattre les Mystiques. Alors qu’elle l’a trouvé en la personne de Gen, un autre vaisseau l’attaque.

Alors que Gen et sa petite amie Hoshimi sortent du cinéma, ils rencontrent une femme aux vêtements étranges ; celle-ci dit s’appeler Lipumira, et demande à Gen de la suivre dont son vaisseau. Elle lui révèle qu’il est le Map Man, et que grâce au secret qu’il renferme elle pourrait vaincre les Mystiques.
Mais à ce moment, un vaisseau semblable à celui de Lipumira fait son apparition et détruit l’attaque, provoquant d’importants dégâts dans Tokyo. Conscient du danger et l’importance de sa mission, Gen décide de partir dans l’espace avec Lipumira, accompagné d’Hoshimi.

Titre Original : MAPS
Titre Japonais : マップス
Genre : Science-Fiction
Année de Production : 1994
Durée : 4 x 30 mn

Manga Original : Yuichi Hasegawa
Réalisateur : Susumu Nishizawa
Studio : TMS
Chara Designer : Masahiko Ohkura
Directeur Artistique : Yukihiro Shibutani
Compositeur : Masahiro Kawasaki
Distribution / Licence France : Kaze
Format / Prix : 2 K7 (pas de réédition DVD)

Opening & Ending : par Yasuhiro Mizushima
« The Wind Rides on Wings, Wings Ride on the Wind »

J’ai eu envie de voir cette courte série le jour où je suis tombé par hasard sur la video de son générique. Et il y avait de quoi être conquis, puisqu’on y voyait des mechas d’un genre nouveau (dans le sens où je n’en avais jamais vu de tels avant) bougeant sur une musique entraînante.
Alors niveau musique, après visionnage de Maps dans son intégralité, le contrat est parfaitement rempli ; pour ce qui est des mechas aussi : ils sont originaux et ont la classe. Hélas, on ne batit pas un anime qu’avec des mechas et de la musique ; dans le cas présent, c’est bien dommage.
L’aspect parfaitement chaotique du scénario de Maps, qui vient peut-être de sa courte durée, rend le visionnage parfois ennuyeux au possible malgré des phases d’action assez dynamiques. Mais il n’y a pas que ça : certains extra-terrestres sont un peu ridicules (les pastèques mutantes de l’espace), c’est violent (quand ils se battent, les protagonistes se moquent bien des dommages collatéraux), et il y a un ecchi qui n’était pas vraiment nécessaire.
Bilan mitigé concernant Maps… Heureusement que c’est un anime court.

Dessins / Animation :
L’âge de Maps se ressent au niveau de son animation, qui reste heureusement tout à fait acceptable. Graphiquement j’adhère assez, que ce soit au niveau du chara-design (du moins pour les humanoïdes) et surtout des mechas, que je trouve absolument magnifiques.

Histoire / Scénario :
Pas vraiment de concept alors que c’est de là que la plupart des séries tirent leur originalité ; disons que le seul vrai concept, c’est le fonctionnement des vaisseaux de la catégorie de Lipumira. A part ça, un développement classique, mais un scénario chaotique, parfois confus, où le hasard fait admirablement bien les choses.

Musique :
Les thèmes sont peu nombreux, mais vraiment très agréables à écouter et s’intégrant parfaitement à l’ensemble. Je retiendrai l’excellent générique d’ouverture. Avec le mecha design, c’est LE point fort de Maps.

Fun / Intérêt :
Un bon mecha design et de belles musiques ne suffisent pas à faire d’un anime une réussite, du moins pas à eux seuls. Les autres qualités de Maps sont trop peu nombreuses pour en faire une série de qualité. Le scénario est bien trop insignifiant et mal géré. A la rigueur, cela peut valoir le coup de regarder les 2 heures de cet anime pour voir la poignante scène finale.

+ Mechas originaux et magnifiques.
+ Bande-son de grande qualité.
– Scénario mal géré, parfois ennuyeux.
– Les pastèques extra-terrestres.

A tout hasard, je vais quand même essayer de mettre la main sur les OAV de 1987 de cette série. C’est le genre d’histoire qui convient mieux au style de l’époque.

Cet article, publié dans La Zone, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour MAPS

  1. Ialda dit :

    Je n’ai jamais pris le temps de la voir, mais cette série a été l’une des premières sorties en VHS chez nous dans les 90s. La perspective d’avoir droit à une oeuvre ‘incomplète’ me gavait un peu.

    J’amais vu non plus la première OAV mais si tu la trouves ça m’interresse. De mémoire le gars responsable du script de KOR avait bossé dessus, par curiosité je me demande ce que ça a donné sur une OAV courte de SF.

    J'aime

  2. Luz dit :

    J’adére pas au mecha-design mais « oldschool is good » donc je vais au moins jeter un oeuil.
    bon, ok, j’ai encore les urusei yatsura a finir avant…

    J'aime

  3. Ialda dit :

    Et UY, c’est sacré ^^

    J'aime

  4. gemini dit :

    Urusei Yatsura, ça poutre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.