Space Pirate Captain Herlock Outside Legend – The Endless Odyssey

Le temps de la piraterie est révolu ; le Capitaine Herlock a disparu, et Kei Yuki, dernière pirate en activité, vient de se faire arrêter. Mais sur la Planète des Rebus, Tadashi Daiba voit son père mourir sous ses yeux, tué par Noo, une entité destructrice. Herlock décide alors de réapparaître, et de prendre le jeune garçon sous son aile pour combattre Noo.

Nom VO : Captain Herlock Revival : Endless Odyssey
Nom VF : Space Pirate Captain Herlock Outside Legend
Titre alternatif : Space Pirate Captain Herlock Outside Legend The Endless Odyssey
Auteur : Leiji Matsumoto
Réalisateur : Rintaro
Année : 2002
Studio : Madhouse
Genre : Science-Fiction
Durée : 13 OAV de 25 minutes

Scénario
Médiocre. En fait, il possède deux gros défauts : tout d’abord, il est teinté d’un côté paranormal qui convient mal à l’univers de Captain Harlock (Albator) et que des explications pseudo-scientifiques, quoiqu’intéressantes, n’arrivent pas à justifier. Surtout, Harlock et ses compagnons sont victimes de leur propre légende, comme c’était déjà le cas dans Mugen SSX (Albator 84), comprenez par là que cet anime est souvent plus centré sur les personnages que sur l’histoire elle-même ; il faut quand même 9 épisodes pour que l’équipage (la version de 78) soit au complet, sur une série qui ne compte que 13 épisodes.
L’univers de l’anime en lui-même est inédit et intéressant ; l’histoire se passe plusieurs années après la défaite des Mazones (Sylvidres), à la différence près qu’Harlock ne connaît pas encore Tadashi Daiba (Ramis Valente).
Pour finir, je dirais que certains points ne peuvent être saisi que si on connaît au moins Uchuu Kaizoku Captain Harlock (Albator 78).

Graphismes / Animation
C’est une série d’OAV, donc la qualité s’en ressent : c’est largement supérieur à un simple anime télédiffusé.
L’animation est sans faille, les décors somptueux, le graphisme très beau, et le charac design est une version modernisée de celui d’origine de Matsumoto ; l’Arcadia, quant à lui, est tout bonnement magnifique.
Mon seul reproche : certaines séquences d’animation sont parfois utilisées plusieurs fois, surtout au début, ce qui est assez mesquin.

Musique
Un autre très bon point pour cet anime : les musiques sont très belles et collent assez bien aux différentes situations, même si on pourra regretter l’absence de thèmes plus « guerriers » ou juste un peu plus marquants, comme celui des batailles spatiales de Uchuu Kaizoku Captain Harlock.
Point positif : Mayu (Stelly) a enfin appris à jouer correctement de son put1 d’ocarina.

Fun/Intérêt
Indispensable pour un fan, finalement assez peu intéressant pour un néopyhte, d’autant plus qu’il faut au moins avoir vu la première série sur le célèbre corsaire pour comprendre celle-ci.
Malgré un casting pour le moins impressionnant, une qualité technique qui laisse coi, et quelques scènes très intenses, cet anime n’arrive pas vraiment à décoller.
En tant que fan, j’ai pris grand plaisir à revoir tous les personnages de Uchuu Kaizoku Captain Harlock, ma série préférée sur Captain Harlock, mais le scénario lui-même m’a laissé de glace ; heureusement qu’on ne le voit presque pas, mis à part à la fin !
Donc, je me répète : indispensable pour un fan comme moi, sans grand intérêt pour quelqu’un d’autre.

Cet article, publié dans La Zone, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Space Pirate Captain Herlock Outside Legend – The Endless Odyssey

  1. Natth dit :

    indispensable pour un fan >> Un anime que j’essaierai de voir alors, même si je ne suis pas totalement fan de la série.

    A ce sujet, je me demandais si tu connaissais un site présentant l’ensemble de l’oeuvre de Leiji Matsumoto. Je pense en avoir vu une bonne partie, mais je découvre régulièrement des séries dont je n’avais pas entendu parler. Au final, je dois encore ignorer l’existence de quelques-unes.

    J'aime

  2. gemini dit :

    Dans la colonne des liens ci-contre (dans les sites) : Leijiverse 😉
    La référence. Le créateur du site a travaillé sur la version française du manga de Galaxy Express 999.

    J'aime

  3. Natth dit :

    Ah oui, ça fait une sacrée liste !
    Effectivement, il reste pas mal de titres que je ne connais pas… D’un autre côté, je croyais que l’anime « Galaxy Railways » faisait partie des oeuvres de Matsumoto, mais ce n’est pas le cas. Apparemment, il est juste inspiré du même contexte (cf Wikipédia).
    Merci pour le lien. Cela fait encore beaucoup de choses à découvrir 🙂

    J'aime

  4. Dracara dit :

    Baaaaa j’ai bien aimer le 1er episode(j ‘ai toujour été fan d’anime) mais je ne trouve pas la suire en VF (j’aime pas le VOST)
    Sa m’enerve je ne trouve auquin site je peux trouver la suite

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.