Negima : faisons le point sur les Personnages

Avec la sortie du 19ème volume du dernier manga de Ken Akamatsu, j’ai ressenti le besoin de faire le point sur les élèves de Negi, concernant leurs rapports avec la magie.
Evidemment, ce billet – très particulier, puisque je ne l’écris que par amour pour ce manga – est PLEIN DE SPOILS ! Donc si vous n’avez pas lu le tome 19 et que vous voulez garder la surprise : NE LISEZ PAS CE BILLET.
La rédaction rejette toute responsabilité en cas de spoils, et la rédaction précise qu’elle ne lit pas les scans de Negima donc si vous suivez la parution française, vous pouvez entamer la lecture de cet article sans crainte.

Première constatation : dans la classe de Negi, sans compter les élèves qui ont découvert l’existence de la magie à cause du jeune professeur, nous trouvons de nombreuses filles liées à la magie d’une façon ou d’une autre. Nous pouvons y voir la volonté de l’administration de Mahora (= de l’auteur) de rassembler dans une même classe toutes les élèves « spéciales » de leur année ; ce qui a sans doute été fait pour chaque année.
Ces élèves seraient, d’après ce que nous savons après 19 volumes : Aisaka Sayo, Akashi Yuna, Kagurazaka Asuna, Kasoga Misora, Karakuri Chachamaru, Konoe Konoka, Sakurazaki Setsuna, Tatsumiya Mana, Evangeline Mc Dowell, et Rainyd Zazie.
Nous pouvons penser que, à cause de leur maîtrise supérieure du Ki, Ku-Fei et Nagase Kaede ne se trouvent pas dans cette classe par hasard. De plus, Thao Linshen et Hakase Satomi ayant manipulé la magie pour créer Chachamaru, leur présence semble logique.
Il reste néanmoins de nombreuses inconnues, encore maintenant. Il convient de revenir sur chaque personnage séparément.

Aisaka Sayo : Le fantôme de la classe, elle doit savoir à peu près qui maîtrise la magie ou non, puisque seuls les magiciens et assimilés peuvent la voir.

Akashi Yuna : Dès le début, nous apprenons que son père est professeur à Mahora, ce qui peut suggérer une connaissance de la magie. Et en effet, nous savons que son père est effectivement magicien ; de plus, sa mère semblait elle-aussi connaître le monde magique. Par contre, Yuna n’apparaît pas consciente de tout cela ; comme Konoka, ses parents auront voulu la tenir éloignée de ces histoires de magie.

Asakura Kazu : Paparazzi en devenir, elle n’a pas tardé à apprendre le secret de Negi, tout en promettant de garder (au moins temporairement) le silence. Elle possède une baguette de débutante, mais parmi le groupe constitué autour de Negi, elle est sans doute celle qui garde le plus ses distances (avec Chisame) et ne semble pas intéressée par la pratique de la magie. Plusieurs années passées à côté de Sayo ont apparemment altéré son état (une malédiction ?) puisqu’elle arrive à la voir ; les deux filles passent le plus claire de leur temps ensemble.

Ayase Yue : Elle a découvert le secret de Negi sur le tard, et possède un artefact : une encyclopédie magique. Parallèlement, elle est certainement la plus douée des apprenties magiciennes de Negi, la plus appliquée et – de fait – celle qui utilise le mieux la magie.

Izumi Ako : A priori, elle est banale. A priori seulement, puisque le lecteur découvre tardivement que sa meilleure amie, Yuna, est d’ascendance « magique ». Donc tout reste possible pour les élèves théoriquement normales de la classe. Sa cicatrice reste auréolée de mystère, peut-être cela a-t-il un rapport avec la magie.

Ookochi Akira : Apparemment, elle fait partie des filles normales et inconscientes de la magie.

Kakizaki Misa : Apparemment, elle fait partie des filles normales et inconscientes de la magie.

Kagurazuka Asuna : Originaire du monde magique, princesse de son pays, elle possède le pouvoir inné de repousser certaines formes de magie. Sauvée par Nagi et les autres membres de Ala Rubra dans des circonstances encore méconnues, elle se montre douée en magie et développe très tôt le Hien, en apprenant le secret à Takamichi. Après des événements apparemment tragiques, pendant lesquels elle voit Nagi disparaître et Gato Kagura Vanderburg mourir, Takamichi lui efface la mémoire pour qu’elle puisse mener une vie normale. Bien entendu, son pouvoir latent annulateur de magie, mis en face de Negi, a provoqué des étincelles et elle a tout de suite compris la nature du jeune professeur, et redécouvert la magie. Elle possède un artefact (il est possible qu’elle ait aussi fait un pactio avec Nagi) capable de supprimer les monstres invoqués, et dispose de capacités physiques hors norme ; dans la classe, seule Eva semble être au courant de son passé (qui lui revient parfois en rêve). Elle s’entraîne avec Negi, Setsuna, et désormais Eva.

Kasoga Misora : Pour ce que nous savons à l’heure actuelle, Misora serait la seule élève à la fois fille de magiciens et élevée en connaissance de cause ; par contre, elle fait tout pour le cacher à ses camarades, sans vraiment de succès puisque Asuna et d’autres élèves ont compris sa particularité durant le festival. Elle utilise un artefact capable d’augmenter sa vitesse, mais nous ne savons pas si elle a passé un pactio avec un autre magicien ; quant à ses pouvoirs propres, nous ne les connaissons pas (si elle en a). A priori, Negi n’a pas remarqué qu’elle était magicienne.

Karakuri Chachamaru : Sa conception repose à la fois sur la technologie et la magie, celle-ci lui servant de carburant ; mais son implication exacte dans son mécanisme reste relativement secrète.

Kugimiya Madoka : Apparemment, elle fait partie des filles normales et inconscientes de la magie.

Ku-Fei : Experte en arts martiaux, elle a développé inconsciemment une maîtrise du Ki lui permettant de surpasser ses contemporains. Maître de Negi en matière de combat, elle connaît son secret depuis le voyage à Kyoto, sans toutefois disposer d’un artefact. Elle s’entraîne pour manipuler le Ki, cette fois de manière consciente et donc plus efficacement.

Konoe Konoka : Héritière d’une grande famille de magiciens, Konoka est un réservoir de magie sur patte, toutefois incapable de l’utiliser à l’heure actuelle ; elle a le potentiel pour devenir Magister, et se spécialise dans les sorts de guérison (d’autant plus qu’il s’agit aussi des capacités de son artefact). Mais elle ne connait l’existence de la magie que depuis peu, et débute donc totalement en la matière ; elle est loin de valoir la consciencieuse Yue, qui pourtant n’a aucune prédisposition.

Saotome Haruna : Dès qu’elle a eu appris l’existence de la magie et des pactio, elle s’est débrouillée pour embrasser Negi ; tout ce qu’elle dessine avec son artefact prend vie.

Sakurazaki Setsuna : Fille du peuple des hommes-oiseaux, nous connaissons peu son passé ; elle assume mal son « inhumanité » et en parle donc peu. Nous savons seulement qu’elle est disciple de l’école Shinmei de Kyoto, et qu’elle maîtrise des techniques de combat très perfectionnées, ainsi que des sorts d’onmyoji ; mais elle cache soigneusement ses véritables capacités. Elle a passé un pactio avec Negi, et si elle arrive à embrasser Konata (ce n’est pas l’envie qui lui manque), elle en passera aussi un avec elle.

Sasaki Makie : Apparemment, elle fait partie des filles normales et inconscientes de la magie.

Shina Sakurako : Apparemment, elle fait partie des filles normales et inconscientes de la magie.

Tatsumiya Mana : Liée au temple shintoïste de Mahora, elle connaît l’existence de la magie, mais ses aptitudes en la matière sont totalement inconnues ; elle privilégie les armes à feu. Elle a fait partie d’une ONG de magiciens, possède une carte de pactio datant de sa petite enfance, et aurait connu de nombreux champs de bataille malgré son jeune âge.

Tchao Linshen : Officiellement génie qui aurait appris l’existence de la magie via Evangeline pour concevoir Chachamaru, officieusement voyageuse temporelle, descendante de Negi et disposant de connaissances réelles en matière de sortilège ; apparemment, elle a subi des altérations pour utiliser la magie au combat. Avant de repartir dans son époque, elle voulait lancer un sort mondial pour pousser à la reconnaissance progressive de la magie.

Nagase Kaede : Sans être une magicienne, sa connaissance du Ki – bien plus poussée que celle de Ku-Fei – la rend redoutable et lui permet d’utiliser des techniques de ninjutsu surpassant de très loin ce qui est humainement concevable. Elle a appris par hasard la vérité sur Negi, mais cela ne l’a en rien surprise : elle est ninja, que les magiciens existent ne lui semble pas tellement plus farfelu. Toujours prête à aider Negi, elle ne possède pas d’artefact pour autant.

Naba Chizuru : Apparemment, elle ignore tout de la magie. Mais sachant qu’elle aime bien jouer les imbéciles et qu’elle a vu Kotaro passer de chien à garçon, nous pouvons supposer qu’elle se doute bel et bien de quelque chose.

Naritaki Fûka et Naritaki Fûmika : Apparemment, elles font partie des filles normales et inconscientes de la magie. Elles sont persuadées de maîtriser des techniques ninja.

Hakase Satomi : Ce serait Tchao qui l’aurait initié à la magie, ce qui lui a notamment servi à la conception de Chachamaru et de ses sœurs. Actrice importante dans le plan de Tchao, nous pouvons imaginer qu’elle possède un bon niveau en magie ; mais cette scientifique dans l’âme préfère les équations aux sortilèges.

Hasegawa Chisame : Comme elle a plus de jugeote que ses condisciples, elle a compris l’existence de la magie lors du tournoi, même si son esprit a refusé de l’admettre au début. Voyant que Negi avait besoin d’aide, elle lui a proposé son soutien et – malgré elle – est devenu son alliée, et la détentrice d’un artefact aux pouvoirs axés sur internet et le virtuel. Elle reste néanmoins assez éloignée du groupe, dont elle trouve la plupart des membres bizarres.

Mc Dowell Evangeline : Vampirisée très jeune, c’est aujourd’hui un démon immortel et une magicienne de talent, même si ses pouvoirs sont désormais soumis à condition. Jadis connue comme la maléfique Dark Evangeline, la Maîtresse des Marionnettes, sa tête est mise à prix, et elle fait office de Croque-Mitaine dans le monde magique (ce qui traumatise encore une de ses camarades de classe). Malheureusement pour elle, elle a été enfermée dans l’école par un sortilège de Nagi, et lui seul peut l’en défaire ; sauf qu’il a disparu corps et bien, et la voilà coincée. Ses relations avec d’anciens membres de Ala Rubra semblent indiquer qu’elle a pu coopérer avec eux par le passé.

Miyazaki Nodoka : Au courant de l’existence de la magie depuis qu’elle a accidentellement réalisé un pactio avec Negi – son artefact lui permet de lire les pensées -, Nodoka s’entraîne aussi à la magie mais reste désespérément derrière Yue, décidément beaucoup plus assidue que ses camarades débutantes.

Murakami Natsumi : Comme Chizuru, elle a beau avoir été témoin d’événements étranges impliquant Kotaro, elle n’a jamais fait de réflexion sur la magie. A priori, elle est 100% normale.

Yukihiro Ayaka : Apparemment, elle fait partie des filles normales (façon de parler) et inconscientes de la magie.

Yotsuba Satsuki : Un cas intéressant. Elle n’a jamais fait d’allusion à la magie, pourtant elle fait partie du groupe d’amies de Tchao Linshen, connait son repère secret, et il semblerait même que ce soit elle qui ait libèré Takamichi lors du festival ; nous la retrouvons à un endroit où elle ne devrait pas être, ce qui pose de nombreuses questions sur son implication et sur sa connaissance ou non du monde magique.

Zazie Rainyd : Le cas le plus intéressant. Il semblerait que Akamatsu ait beaucoup modifié son personnage par rapport à ce qu’il avait initialement prévu : regardez l’image d’en-tête, correspondant à une illustration du premier volume ; Zazie y apparaît au centre, l’air menaçant, avec des doigts formant des griffes. Elle se pose radicalement en méchante. Alors qu’au final, si nous pouvons difficilement douter de ses aptitudes magiques – elle peut voir Sayo, et est accompagnée de créatures étranges – elle n’a qu’un rôle de figurante presque muette, dont chaque apparition devient un petit événement tant elles se font rare. Elle n’a pour ainsi dire aucun contact avec Negi, et Sayo n’est sans doute pas assez futée pour comprendre que si Zazie la voit, c’est qu’elle n’est pas vraiment normale.

Bravo à vous si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est que vous êtes fan ! Je n’ai donc pas besoin de vous vanter les mérites de ce titre.

Publicités
Cet article a été publié dans Manga. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Negima : faisons le point sur les Personnages

  1. Ialda dit :

    De toute façon, la plus classe, c’est Eva.
    A propos d’Asuna, j’ai tilté sur son vrai nom dans le dernier volume; ‘Theotanasia, tueuse(mort) des dieux’ ?

    J'aime

  2. Nashi dit :

    19 volumes et pas encore de réelle apparition de Zazie, j’ai vraiment pas parié sur le bon poulain quand j’ai choisis d’être fanboy XP

    J'aime

  3. FFenril dit :

    Fiou elles ont été bien retravaillées depuis l’image des photos originales ~

    Le manga a atteint les 250 chapitres maintenant =)

    J'aime

  4. Ygard dit :

    Ken avais dit qu’il y aurait du y avoir un mini arc sur Zazie pendant le festival, mais qu’il l’a annulé pour pas allongé encore plus le festival.. dommage dommage, on risque t’attendre très longtemps maintenant pour la voir.

    Enfin bon, vu l’epicness de l’arc actuel, on va pas s’en plaindre, hein.

    d’ailleurs, Chap253 => KonoSetsu FTW

    And We need MOAR ROYAL PRINCESS OF DUSK

    J'aime

  5. Aryth dit :

    De toute façon ce manga ne sera qu’une grande réussite tant qu’on continue à voir Haruna.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s