11 Nin Iru

Avec la découverte des continuum espace-temps, les habitants de la Terre ont étendu, pendant des siècles, leur territoire dans l’espace. De nombreuses planètes nations se sont alors créées. S’étendant toujours plus loin, les humains rencontrèrent des habitants d’autres galaxies, tels que ceux de Sava et de Seguru. Après une multitude de guerres et de paix, les diverses planètes-nations signèrent le traité d’Alliance Interstellaire. Et depuis, les habitants de l’espace vivent en paix et en harmonie.

La Cosmo Academy, établie il y a 120 ans pour consolider l’ère nouvelle. Cette institution d’élite possède les meilleures installations scientifiques de l’espace et a été créée pour former les futurs dirigeants. Les diplômés recevront des postes clés dans leurs sociétés.
Alors que le taux de réussite au concours d’entrée est le plus faible qui soit, Tadatos Lane fait partie des 700 candidats à être arrivés au troisième et dernier examen. Ils vont se trouver répartis par groupes de 10, et devoir survivre et coexister pendant un certain laps de temps. Mais à peine arrivés sur les lieux de leur épreuve, Tadatos et ses coéquipiers s’aperçoivent qu’ils ne sont plus 10, mais 11. Il y a un intrus parmi eux.

Titre Japonais : Jûichi-nin iru
Titre US : They Were Eleven
Genre : Science-Fiction
Année de Production : 1986
Durée : 1 x 91 mn

Manga Original : Moto Hagio
Réalisateurs : Satoshi Dezaki et Tsuneo Tominaga
Studio : Kitty Films
Character Design : Keizo Shimizu et Akio Sugino
Directeur Artistique : Junichi Azuma
Musiques : Hirohiko Fukuda
Distribution / Licence France : Aucune (26/05/2009)
Ending : « Boku no Honesty » par Shinichirō Kawakami

They Were Eleven est un huis-clos sur fond de SF, ce genre d’histoires où tout le monde suspecte tout le monde ; d’autant plus que dans le cas présent, l’enjeu est bien trop important pour chaque personnage pour qu’ils commencent rapidement à paniquer.
Les quelques idées de base sont bonnes, notamment concernant la cosmopolité des protagonistes, mais j’ai tout de même été un peu déçu par ce film. L’animation n’est pas top, même par rapport à l’âge de cet anime, et surtout la réalisation n’arrive pas vraiment à créer l’ambiance oppressante que l’on pourrait attendre d’un tel scénario. Par contre, j’ai apprécié le chara design, ainsi que certaines individualités.
They Were Eleven n’est pas le film d’animation du siècle ; à défaut d’être exceptionnel, il est distrayant et permet de passer une bonne soirée devant son écran. Rien de transcendant, il n’arrive pas à être plus que divertissant.

Dessins / Animation :
Quand je l’ai regardé, j’avais plus l’impression que ce film datait des années 70 que des années 80. Pour le chara design, je vois plus cela comme un avantage (et puis Akio Sugino quoi) ; mais pour le reste… C’est hélas la réalisation qui fait ici la différence entre un grand anime, et un autre juste divertissant. Tant qu’à prendre un Dezaki comme réalisateur, il fallait prendre Osamu (Cobra, Lady Oscar) plutôt que son grand frère Satoshi.

Histoire / Scénario :
Cela aurait pu être un simple huis-clos, mais cela n’empêche pourtant pas d’avoir ici un monde très développé autour de l’histoire, et des personnages intéressants même s’ils sont inégalement développés. Rien à redire au niveau du scénario en lui-même, donc, même si la fin est légèrement décevante.

Musique :
Quelques bons thèmes, collant bien à l’ambiance. Rien de transcendant, mais dans le contexte, ça passe sans problème.

Fun / Intérêt :
Tout est dit : They Were Eleven est un divertissement agréable, faute de ne pas avoir su devenir un peu plus malgré un certain potentiel. Un petit film parfait pour passer une bonne soirée, mais n’en attendez pas trop.

Maintenant, si un éditeur voulait bien sortir le one-shot de Moto Hagio en France, je serais preneur (je ne suis pas fan de l’édition US en 4 albums souples). Après tout, Asuka va bien publier Onisama e…, tous les espoirs restent permis.

Cet article, publié dans La Zone, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 11 Nin Iru

  1. Ping : They Were Eleven « Le Dino Bleu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.