Rapport de Mission : Epitech Lyon 2009 !

Après la Japan Touch, la petite ville provinciale de Lyon accueille une deuxième convention, organisée en collaboration avec l’Epitech et l’association Lyon Hoshi. Votre reporter de chic et de choc vous propose son compte-rendu très personnel.

Les 8, 9, et 10 Mai s’est tenu une toute nouvelle convention pour les fans lyonnais (et de la région Rhône-Alpes dans son ensemble), jusque-là pas particulièrement gâtés en matière d’événements liés à la japanimation.

Apparemment, la décision d’organiser ce qui – il me semble – s’appelle l’Otacon 2009 a été prise tardivement, puisque l’annonce officielle date de la fin du mois d’Avril. Mais les élèves de l’Epitech et les membres de Lyon Hoshi ont malgré tout réussi à monter quelque chose de cohérent et de qualité, certes de petite taille mais fort convivial.
Cette annonce tardive aura eu un avantage majeur : peu de gens ont reçu l’information à temps, faisant qu’il n’y avait qu’un nombre limité de visiteurs. En tout cas rien qui n’excéda les capacités d’accueil des locaux – même si l’amphithéâtre a fait le plein lors du concours de cosplay -, à la différence de la dernière Japan Touch où les organisateurs ont semblé un peu dépassés par l’ampleur du phénomène. Là, j’aurais vraiment envie de parler de « convention à taille humaine », tant l’ambiance faisait penser à une bande de potes (et de passionnés) qui s’amusent. Rien à voir, mais je tiens à souligner l’absence totale de free hugers.

Pour ma part, je n’ai appris l’existence de cet événement qu’en début de semaine. Et j’avoue que je n’avais pas forcément très envie d’y aller, n’habitant pas Lyon même.
La vérité, c’est que je n’ai pas fait énormément de conventions dans ma vie. Enfin si, mais une seule convention amateur – cette année sera ma première à l’Epitanime, puisque je n’ai pour une fois pas d’examens à cette date -, et qui ne m’a pas laissé un souvenir impérissable : la dernière Japan Touch, alias la convention « on a 10 ans d’expérience dans l’organisation mais en fait si c’est pas bien ce que ceux qui étaient là avant sont partis et que ceux qui restent n’ont pas beaucoup d’expérience en réalité ». Les locaux étaient ridiculement petits par rapport au nombre de visiteurs, les vendeurs avaient fait une spécialité du HK, le nombre d’activités était ultra-limité ; j’y suis resté une heure, le temps de faire deux fois le tour, et m’y suis ennuyé comme un rat mort. Donc même si j’entends souvent parler de la convivialité des petites conventions amateurs, j’aurais tendance à me méfier de l’amateurisme excessif (en espérant que les organisateurs de Japan Touch se rattrapent cette année).

Je n’avais donc pas prévu d’y aller, mais l’Epitech de Lyon, c’est quand même la nouvelle école de ma chère petite sœur (pour peu qu’elle ait son bac). Par conséquent, nous avons voulu soutenir cette excellente initiative, histoire qu’elle soit réitérée les années suivantes. D’où une bonne surprise, puisque je ne m’attendais pas à grand chose.

L’entrée coutait 5 euros par personne ; 1 euro de plus par jour supplémentaire, sur présentation du ticket d’entrée, et nous y sommes allés deux jours. J’aurais bien voulu revenir aujourd’hui pour participer à une activité qui me tenait à cœur, à savoir le concours de Sailor Attack, mais mon emploi du temps en a décidé autrement.
La convention était réparti sur les différents étages du bâtiment qui sert (notamment) à l’Epitech de Lyon :
Sous-sol : Le coin des duellistes, une salle réservée aux joueurs de Magic l’Assemblée, de Magic & Wizard, et autres activités similaires. J’avais oublié mon deck Magic & Wizard, mais de toute façon, nous y sommes passés une seule fois, pour découvrir un espace totalement déserté.
Rez-de-Chaussée : Une salle dédiée au DDR avec l’équipe locale des Slippers Hurricane, une salle pour Guitar Hero Metallica, et de quoi se restaurer, avec en particulier un espace vert où les élèves de l’Epitech avaient installé un barbecue.
1er étage : Rien de bien notable ce me semble, hormis un coin dédié au fanzinat et au dessin, mais où je n’ai pas souvenir d’y avoir vu quelqu’un. Je crois que la salle de go était aussi à cet étage. Ce Dimanche, il y a une exposition de poupées – j’adore ça depuis que j’ai vu Rozen Maiden – mais vous l’aurez compris, cela fait parti des événements que je rate malgré moi.
2ème étage : Essentiellement constitué d’une salle surchauffée et sentant la transpiration, dévolue à une gigantesque LAN sur xbox 360. Mais ce genre d’activité ne m’intéresse pas vraiment.
3ème étage : Fermé au public. La circulation se fait par l’escalier extérieur.
4ème étage : Un Maid Café – aux prix légèrement prohibitifs, mais cela fait parti du jeu -, une salle de dessin, un petit stand de fanzinat, et surtout l’amphithéâtre, où se tenaient les activités organisées par Lyon Hoshi et orchestrées par Léo et son micro.

Le Vendredi, j’y suis allé avec ma sœur et Lux, tandis que le lendemain, nous étions rejoints par Mega69 et Fl4v1en ; nous avons aussi rencontré pas mal de personnes fort sympathiques sur place. Inutile de préciser que nous avons essentiellement squatté l’amphi, même si nous devions en sortir pendant la pause déjeuner, auquel cas nous déambulions au gré de nos envies entre les étages, nos pas nous portant le plus souvent vers la salle de DDR.
Je ne l’avais pas encore précisé, mais il n’y avait strictement aucun éditeur ni même de revendeur de produits HK, et cela ne m’a pas manqué du tout.

Comme j’ai passé mon temps dans l’amphi, petit résumé des activités. En large majorité des jeux avec le public.
Karaoké : Bon, vous connaissez le principe. Pour répondre à ceux qui m’ont posé la question : il était organisé par Lyon Hoshi, donc pas de Toyunda. Chaque session de Karaoké était assez courte, donc nous ne nous éloignions pas trop des classiques ; seul le générique d’Emi Magique semble avoir laissé coi une partie du public. J’ai regretté l’absence de GaoGaiGar et de Otaku no Video parmi les génériques dont disposait l’équipe, ainsi que la redondance de certains titres sur les deux fois où j’ai participé, mais je me suis bien marré. Et je n’avais plus de voix après, ce qui n’augure rien de fameux pour l’Epitanime.
Find or Die : Les concurrents sont placés les uns derrière les autres, le présentateur propose un thème du genre « donnez un nom de manga commençant par la lettre A », et les participants doivent répondre ; une bonne réponse permet de se remettre à la fin de la queue, et une mauvaise réponse est synonyme d’élimination. Quand un certain nombre de joueurs sont éliminés, ou après un certain nombre de tous effectués, le présentateur change de question, sachant qu’il existe différent niveau de difficulté. Les deux derniers sont les vainqueurs. Evidemment, parmi les questions, il y a les gags : « donnez le nom d’un nain des 7 nains de Blanche-Neige », « imitez un Pokemon » – je ne dénoncerai pas la personne qui a fait Grotadmorv – et surtout « effectuez une attaque avec cri et chorégraphie » ; pour cette dernière, j’ai réalisé une Cicatrisation Lunaire, et donné un coup d’Excalibur.
Il y avait environ une trentaine de participants en moyenne. Pour ceux que cela intéresse, j’ai participé 5 fois à ce jeu : j’ai fini une fois 4ème (et je persiste à dire que les Dieux de Ulysse 31 forment une race à part), une fois 3ème (à cause d’un anime qui continue de me persécuter après avoir pourri mon enfance), et j’ai gagné 3 fois. Et je suis super trop fier de ma petite sœur qui a gagné une fois, à la session où j’ai fait mon plus mauvais résultat ! Ca valait le coup de lui faire lire des manga dès son plus jeune âge.
Défi Quizz en Equipe : Ca, c’est nul. Et je ne dis pas ça parce que j’ai perdu, cela n’a AUCUN rapport.
Drama Time : La seule activité 100% pas interactive, puisque dévolue à la présentation de quelques dramas. J’ai été horrifié en voyant la version télé de Cutie Honey >.<
Qui Veut Gagner des Mini-Lions : Tout est dans le titre, même interface que l’émission bien connue, même jokers, mais des mini-Lions (les barres chocolatées), des goodies, et des DVD à la place des euros. Là encore, on va oublier, hein ?
Warawanaide : Les participants doivent regarder un florilège des pires séquences sorties du Pays du Soleil Levant, sans rire. Et croyez-moi, c’est dur. Pour le coup, je n’avais strictement aucune envie de jouer : j’aime bien rire en regardant des conneries :]
Cosplay : Malgré le peu de temps entre l’annonce de l’événement et l’événement même, de nombreux cosplayeurs motivés avaient fait le déplacement. Et je dois bien dire que certains étaient très réussis, en particulier le groupe Twilight Princess ; comme je l’ai dit à mes voisins sur le moment, cela donnerait vraiment envie de se mettre soi-même au cosplay.

Malgré mon appréhension, j’ai passé d’excellents moments lors de cette petite convention qui a fait le choix de l’interactivité et de la convivialité, choix que je ne renie pas, bien au contraire.
Et si elle se tient de nouveau l’année prochaine, je serais au rendez-vous dans la mesure de ma disponibilité.

Publicités
Cet article, publié dans Humeurs, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Rapport de Mission : Epitech Lyon 2009 !

  1. Lux dit :

    Avec ton lien sur Grotadmorv, ils vont croire que c’était moi. 😀

    J'aime

  2. Aer dit :

    Les petites conventions, c’est kewl. Détente et rire garantis, et on ne se perd pas dans la foule au moins.

    J'aime

  3. Tetho dit :

    Le blog de ta soeur est sublime, vraiment. Je t’assure que tu as tout mon soutiens dans cette dure épreuve.

    J'aime

  4. 2xS dit :

    Je ne me prends pas au sérieux moi, monsieur.

    J'aime

  5. Amana dit :

    Tout ça avait l’air excellent dit donc!
    J’en revient pas de la qualité du cosplay Zelda! Le cos’ TP le plus réussi que j’ai vu à ce jour!
    Bravo au trio!

    J'aime

  6. Lux dit :

    @2xS : You rock.

    J'aime

  7. Neko no hime dit :

    Très bon compte rendu de ce wiken, j’ai moi même apprécié énormément cette petite convention 🙂

    J'aime

  8. Pazu dit :

    Lyon a maintenant la chance d’avoir Leo « Kenshin » qui officie sur place et on peut espérer qu’il réédite l’aventure de feu Tsubasa avec Lyon Hoshi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s