Je n’ai rien contre les animes récents…

… C’est juste qu’ils sont nuls.

Non, je plaisante. Mais à lire la blogosphère française, j’ai l’impression que quelques-uns le pensent, et que beaucoup plus rebondissent sur le sujet.

Quand j’ai ouvert ce blog, je cherchais ma voie ; à vrai dire, je la cherche toujours. La question était alors : comment puis-je faire mon trou dans une blogosphère déjà bien chargée ? Il fallait que je trouve un angle d’attaque original, le petit détail qui me différencierait de ceux qui se contentent de digresser sur le dernier anime à la mode. J’ai donc commencé à parler d’un sujet que je connais bien et qui me semblait sous représenté : les vieux animes.
J’écris une série de 3 articles intitulée « Le Bon Vieux Temps » – titre que je veux volontairement légèrement provocateur – ou je passe en revue et de manière superficielle des animes et des manga datant d’avant les années 90, qui je pense méritent d’être découverts par une nouvelle génération. Pour enfoncer le clou, je publie un long billet (entièrement rédigé alors que je suis à mon travail) sur celui que je considère comme LE bijou injustement méconnu des animefans français : Ginga Eiyuu Densetsu.
Par la suite, je parle de nouveau de séries assez anciennes – même si pour nombre d’internautes, « ancien » signifie « de plus de 10 ans » -, non pas par choix ou volonté de poursuivre dans les « oldies », mais parce qu’il s’agit tout simplement de celles que je viens de regarder.
Aux yeux de beaucoup, je deviens une sorte de « blogueur es-oldies », et certains évoquent même que ma capacité à déterrer des vieilleries constitue mon fond de commerce.

Aucune raison de me plaindre : je fais parler de titres un peu oubliés, je fais ma pub grâce à ça, et je reçois même des retours positifs de lecteurs qui ont essayé certaines séries sur mon conseil, ce que je trouve ô combien gratifiant.
En parallèle, mes errances ne m’amènent pas que sur des animes réussis. Ainsi, accumulant les critiques loin d’être élogieuses sur quelques titres populaires – Clannad, pour ne citer que lui – je gagne une réputation de râleur, qui n’aime rien parmi la production récente. Et même s’il m’arrive aussi de trouver des perles au milieu de mes déceptions et de le faire savoir – Kamichu, là encore pour ne citer que lui -, je demeure une sorte de Francis « c’était mieux avant » Cabrel.
C’est du moins ce que je retire de certains commentaires, et de discussion que j’ai pu avoir en dehors de ce blog.

L’année dernière, j’ai vu énormément d’animes récents de grande qualité ; c’est juste le hasard qui a fait que je les ai découvert avant de lancer et ce blog. Et comme je tiens à parler des animes et des manga de manière la plus spontanée possible, j’évite d’écrire une critique poussée sur un titre trop longtemps après l’avoir terminé.
Voilà ce que je pense exactement de ces dernières années :
¤ 2007 : Une année exceptionnelle, que j’ai trouvé d’une richesse inouïe, avec énormément de titres que j’ai adoré : Baccano, Bokurano, Darker than Black, Denno Coil, Kaiji, Lucky Star, Nodame Cantabile, Oh! Edo Rocket, Rebuild of Evangelion 1.0, ou encore Seirei no Moribito, et dans une moindre mesure Claymore, Gundam 00, Kodomo no Jikan, Koutetsushin Jeeg, Romeo x Juliet, Sayonara Zetsubou Sensei, et Terra e….
¤ 2008 : Navré, mais là, il n’y a presque que des « dans une moindre mesure » parmi les animes de 2008 que j’ai apprécié, ce qui n’est même pas le cas de beaucoup : Allison to Lillia, Casshern Sins (à la rigueur), la suite de Gundam 00, Les Recueils de Faits Improbables de Ryoko Yakushiji, Lucky Star OVA, Mai-Otome 0: S.ifr, Nodame Cantabile: Paris-Hen, Ponyo sur la Falaise, l’ensemble ne peut rivaliser face à la qualité de la fournée de 2007. Dans le lot, combien y en a-t-il dont je me souviendrais dans un an ? Le dernier film Hayao Miyazaki, l’OAV de Lucky Star, probablement Allison to Lillia car cet anime m’a procuré beaucoup de plaisir, cela s’arrête là. A vrai dire, je ne pourrais sans doute pas chasser de mon esprit Bounen no Xam’d et Kaiba, mais pas pour les bonnes raisons…
¤ 2009 : Il est évidemment trop tôt pour se prononcer – ce même si déjà des animes se sont achevés -, mais certaines tendances se dégagent malgré tout ; déjà, cette saison de Printemps me semble pleine de promesses, j’apprécie tout particulièrement Basquash et Shin Mazinger Z, et entends le plus grand bien d’autres titres sur lesquels je me pencherais plus tard, comme Higashi no Eden. J’ai adoré les rares épisodes de Genji Monogatari Sennenki que j’ai eu l’occasion de regarder mais ne peux le voir en entier, ne parlant pas japonais, Suzumiya Haruhi-chan no Yuuutsu et Saki m’amusent (je l’avoue), ainsi que K-On. Quant à Sora o Kakeru Shoujo, cet anime souffre lui-aussi d’un problème de disponibilité, mais je prends plaisir à le regarder.

Evidemment, de ces années, je n’ai pas vu l’entièreté de la production : d’une part car cela me parait humainement impossible, d’autre part car certains titres sont absolument introuvables, du moins dans une langue « correcte ». Peut-être que dans 5 ans, Genji Monogatari Sennenki et Konnichiwa Anne seront considérés comme les chefs d’œuvre de 2009 ; mais dans l’immédiat, il faut comprendre le Japonais pour les regarder, donc ils ne risquent pas d’obtenir un tel statut.
Quoi qu’il en soit, je prouve bien que pour moi, le « c’était mieux avant » n’est pas au programme ! Certes, j’ai été refroidi par une partie des animes sortis en 2008, mais considérant mon opinion sur l’année 2007, je reste confiant quant à l’avenir.

Je tiens malgré tout à poursuivre mon étude, et les raisons qui pourraient pousser certains de mes contemporains à se tourner vers les « oldies ».
Du moment que le spectateur accepte de ne pas avoir un anime de la qualité technique d’un Seirei no Moribito, les « oldies » constituent un havre rassurant. En soi, il n’y avait sans doute pas plus de séries sortant du lot dans les années 80 qu’aujourd’hui, mais les animes des années 80 bénéficient d’un avantage : le recul. Le temps a passé, les petites perles qui auraient pu nous échapper à l’époque ont été dénichées – et le web aide désormais à les populariser -, les critiques des spectateurs se sont accumulées au fil des années, si bien qu’il devient facile de repérer les titres qui peuvent nous plaire ou pas. Sans compter que chaque nouvelle saison s’additionne aux précédentes, augmentant encore le nombre de vieux titres de qualité, là où ce qui est appelé la « production récente » ne comporte qu’une quantité limitée d’animes.

Je vais prendre un exemple précis pour exprimer mes propos, avec 4 séries que j’ai découvert en 2008 et adoré : Mobile Suit Gundam, Oh! Edo Rocket, Flag, et Windy Tales. Un « oldie » et 3 titres récents. Je suppose que vous avez entendu parler du premier, à savoir le vieil anime, mais sans doute moins des autres.
Quand j’ai essayé Mobile Suit Gundam, je savais à peu près à quoi m’attendre, et je me disais que cet anime (ou plus exactement ses films d’animation) devait être d’une grande qualité pour avoir atteint son statut de légende, et conduit à l’établissement d’une des plus célèbres franchises de la japanimation. Vous vous en doutez, j’avais de grandes attentes pour cette série ; mais j’avais aussi peu de chances de me tromper compte-tenu de mes goûts, et je n’ai en effet pas été déçu, loin s’en faut.
Pour les 3 autres animes, beaucoup plus récents, peu médiatisés, voire même ignorés – je n’aurais jamais testé Oh! Edo Rocket si je n’étais pas tombé sur un épisode à la télévision nippone -, j’avançais en aveugle. Totalement. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre : j’ai essayé Flag car il me semble qu’un ami m’en avait vaguement parlé, et Windy Tales parce qu’un éditeur l’a commercialisé en France. Et miracle : 3 œuvres exceptionnelles, hélas diluées dans l’océan de nouveautés qui sort tous les ans des studios japonais ; elles n’ont pas eu le hype pour elles – une série comme K-On aurait dû rester beaucoup plus discrète -, et ont sans doute été copieusement boudées par l’immense majorité des fansubbers, il ne faut pas chercher plus loin.
Quand nous aurons suffisamment de recul, peut-être que ces animes seront devenus des références, mais pour l’instant, nous devons chercher, tester les nouveautés avec plus ou moins de succès, et selon leurs disponibilités. Finalement, nous pouvons penser à une baisse de qualité, alors que la majorité d’entre nous a peut-être tout simplement manqué les chefs d’œuvre. En attendant, les « oldies » rassurent car, comme dit plus haut, le public a eu suffisamment de temps pour les digérer, et pour savoir lesquels méritent d’être vu, et par quel spectateur.
De la même façon, il existe sans nul doute des vieux animes qui attendent d’être déterrés, mais c’est un autre sujet.

Les raisons de ce désintérêt (imaginaire ?) envers la production récente peuvent avoir d’autres origines. Là, il est de temps d’évoquer les généralités d’usage – en essayant de ne pas en omettre – avant de passer aux détails.
Déjà : la partie purement technique. Oui, nous avons beau dire que le temps apporte nécessairement des progrès technologique en matière d’animation, certains ne supportent pas les CG, l’aspect donné à l’image ainsi que le travail sur les couleurs, et leur préfèrent les bonnes vieilles techniques ancestrales. C’est un débat classique – je dirais même un conflit – entre ceux qui ne jurent que par l’animation « à l’ancienne », et ceux pour qui un bon anime est un anime bénéficiant du fin du fin en matière de techniques de pointe (et qui au passage traitent les premiers de passéistes voire de vieux cons). Si bien que quand Hayao Miyazaki nous offre un Ponyo sur la Falaise entièrement animée à la main, un des deux clans pense qu’ils peuvent crier victoire : le Maître leur a donné raison.
Même sans rentrer dans les débats 2D/3D ou les possibilités technologiques, l’époque influence la technique d’animation et les graphismes.
Au début des années 90, par exemple, la bulle économique faisait que les studios avaient plus de moyens financiers qu’aujourd’hui, ce qui a permis à des artistes à se lancer dans des œuvres atypiques qui auraient eu peu de chances d’être créées à une autre époque ; de nombreux animes montrent alors une grande recherche graphique, un travail extrêmement soigné au niveau du dessin, contrastant avec une étonnante pauvreté de l’animation. Issu de cette mouvance, nous pouvons citer Le Continent du Vent ou Les Chroniques d’Arslan.
Mais l’anime qui, a mon sens, représente une époque à lui seul reste Cutie Honey. La série originale de 1972, bien entendu. Cette série respire les années 70, que ce soit dans ses couleurs flashy, son animation « hanna-barberesque », sa musique, ou encore son style psychédélique/flower-power. Sans parler de son ton libertin et de ses thèmes, mais ce n’est pas le sujet de ce paragraphe. Nous voudrions le refaire aujourd’hui, jamais nous n’arriverions à reproduire l’ambiance unique qui s’en dégage, si caractéristique de son époque.

Le second point qui peut avoir son importance dans la préférence des vieux animes et le rejet des nouveautés, c’est l’aspect nostalgique. Attention, je ne parle pas de revoir une série que nous regardions étant enfant, mais plutôt de retrouver le style d’une époque, que ce soit – là encore – dans la partie purement technique et l’ambiance, mais aussi dans le choix des thèmes, la façon de les traiter, etc… Si une personne est venu vers l’animation à cause de Saint Seiya, cela n’aurait rien de surprenant qu’elle recherche (entre autre) un équivalent de Saint Seiya, que peut-être l’époque moderne ne peut plus lui offrir ; d’où une méfiance vis-à-vis de la production actuelle, et un retour logique vers des titres moins récents, plus en phase avec ce qui a pu pousser une personne à se diriger vers manga et animes.

Et cela rejoint mon troisième et dernier point : les tendances. Et cette fois, je parle des choix scénaristiques.
Il ne faut pas se leurrer : les Japonais ne sont pas idiots, et leurs studios ne produisent que ce qui fonctionne à une époque donnée ; certains arrivent peut-être à monter des projets plus anachroniques, mais il reste toujours question de gros sous. Et j’irais plus loin en prétendant que les studios nippons réalisent avant tout ce qui fonctionne auprès de leur cœur de cible : les Japonais. La rentabilité se fait là. Donc soit le spectateur non japonais possède des goûts similaire à celui qui habite actuellement Tokyo ou Sapporo, auquel cas il n’y a pas de raisons qu’il crache sur la production récente, soit ce n’est pas le cas, et il a de bonnes raisons de se plaindre.
Les Japonais et les Européens (pour ne citer qu’eux) n’ont pas nécessairement les mêmes préférences, cela va de soi. Des animes comme Samurai Shamploo ou Witch Hunter Robin, calibrés pour l’international, auraient connu un plus grand succès en dehors des frontières nippones qu’à l’intérieur (mais aucun chiffre officiel ne l’atteste) ; et si le succès n’est pas au rendez-vous au Japon, les producteurs deviennent frileux pour financer de tels projets, ce qui semble logique.
Chaque époque a eu ses tendances, ses genres qui ont surnagé plus qu’à aucune autre époque ; dans les années 70, les Super Robots avaient le vent en poupe, ces 30 dernières années, les amateurs du genre n’ont pas eu grand chose de neuf à se mettre sous la dent. Après le succès de Love Hina, les comédies harem ont connu une explosion. De nos jours, il serait aisé de souligner l’importance du fanservice et de ce que ses détracteurs appellent le « lolipedomoe », un concept basé sur une succession d’archétypes.
Si le passionné d’animation japonaise ne se retrouve pas dans les tendances actuelles, cela ne m’étonne guère qu’il se sente abandonné par les nouveaux animes, et y trouvent une baisse de qualité, le poussant à se tourner vers le « bon vieux temps ».

J’ai adoré la production de 2007, beaucoup moins celle de 2008, et j’attends de voir ce que l’avenir nous réserve. Shin Mazinger Z va-t-il relancer la mode des Super Robots ? Les otakus nippons vont-ils en avoir marre du moe ? Je l’ignore. Et je vous l’avoue, si je ne trouve plus d’animes récents à mon goût, je me tournerais sans vergogne vers les séries du passé. Sans penser que c’était mieux avant, je ne serais juste pas en accord avec les nouvelles tendances ; mais je continuerai de surveiller ce qui se passe du côté des studios nippons, car les tendances sont faites pour évoluer, et même au milieu d’une production formatée, il y aura toujours des petits moutons noirs, des perles d’originalité qui finiront par faire leur trou au sein de la communauté des fans d’animes.
Ce qui est sûr, c’est que de tout temps j’aurais du mal à supporter les extrémistes, ceux qui se plaignent sans connaître, ceux qui ne veulent même pas entendre parler d’une série tant qu’elle n’a pas l’âge précis qui l’intéresse, mais qui ne peuvent fournir d’explication valable à ce choix, mis à part un « c’est trop vieux » ou un « je n’aime pas les animes récents » obtus. Car je trouve dommage de risquer de passer à côté de titres qui pourraient nous plaire à cause de considérations aussi idiotes.

Y a-t-il une baisse de la qualité des animes, ou bien est-ce qu’une partie du public francophone (le seul que je connaisse) ne sent plus en accord avec les nouveautés, et donne l’impression de s’en détourner ? Je pense que si le problème vient d’un sentiment généralisé de baisse de qualité, alors les ventes de DVD et de produits dérivés s’en ressortiront tout naturellement, au Japon plus qu’ailleurs, obligeant les studios d’animation à rectifier le tir, revenant à des recettes éculées mais efficaces. Franchement, j’en doute. Ne reste donc qu’aux déçus de mettre leur point dans leur poche, d’essayer de trouver malgré tout des titres dignes de leur intérêt dans la masse de la production actuelle, et d’attendre un retour à des tendances plus en phase avec leurs goûts ; il existe sûrement suffisamment d’animes qu’ils ne connaissent pas pour leur permettre de tenir sans les nouveautés.

L’avenir apportera les réponses à nos questions.

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

47 commentaires pour Je n’ai rien contre les animes récents…

  1. nyoronyolo dit :

    Juste parce que ca m’enerve plus que tout : 2008 EST une excellente annee, t’as rate la moitie de ce qui s’est produit, ca n’en fait pas une annee moins bonne que 2007 pour autant.

    Et comme t’as reussi a me mettre en rogne je lirai le reste plus tard a tete reposee.

    J'aime

  2. Faust dit :

    Bah vas y nyoronyolo , dis nous quels sont les titres qui font de l’année 2008 une année « excellente », parce que là, je vois pas…

    J'aime

  3. Axel Terizaki dit :

    Je rejoins Nyo: 2008 c’était sympa aussi. P’têt pas la meilleure année mais rien que pour Clannad, je m’en souviendrai longtemps.

    T’aurais dû mettre Code Geass en face de They Were Eleven, ça aurait été marrant. 🙂

    J'aime

  4. Casual-otaku dit :

    Le début est tranché, mais l’avis ce nuance vers la fin… Bien dit en tout cas.
    Faut trouver ce que l’on aime, et y a du choix pour ça. Point.

    Moi j’aime beaucoup de vieilleries ET K-on!

    J'aime

  5. gemini dit :

    Nyo >> Tu trouves que l’année 2008 fût bonne, ce n’est jamais que ton avis. Je n’ai pas tout vu, mais à moins qu’il me reste à regarder toutes les séries de qualité de 2008, je ne pense pas changer d’avis sur la question.

    J'aime

  6. nyoronyolo dit :

    Faust > Y’en a tellement à lister tiens :
    – ARIA the Origination, reconnu comme le pinacle de ces dernières années de l’iyashikei
    – Spice and Wolf
    – HidaSketch x365, encore meilleur que la première saison qui cartonnait déjà.
    – Sunred
    – KnK 5 Mujun Rasen
    – Eve no Jikan, peut-être trop « profond » intellectuellement parlant pour vous tiens
    – Detroit Metal City, je n’ai même pas besoin d’expliquer pourquoi.
    – Itazura na Kiss, du shoujo à l’ancienne bien executé et qui vaut son pesant d’or
    – Natsume Yuujinchou, peut-être l’une des meilleures séries de ces dernières années que ce soit en manga ou en anime.
    – ToraDora! mais bon faut savoir retirer les oeillères et pas faire son /a/tard moyen en criant « Kugimiya loli tsundere non non non ! » à tout va sans donner sa chance à la série.
    – True Tears, short and sweet comme dirait l’ami Tetho.
    – Ef
    Rien que pour ça 2008 n’a RIEN à envier à 2007 dont les meilleures productions n’incluaient ni Gurren Lagann ni Lucky Star.
    Après j’en zappe beaucoup car aussi bons qu’ils puissent être ne font pas autant l’unanimité -après certains ne sont pas excellentissimes mais ils sont largement bons-, en vrac :
    Kurozuka
    Casshern Sins
    Sky Crawlers
    Clannad AS
    Michiko to Hatchin
    Kurenai sur plus de sa moitié
    Mahou Tsukai […] Natsu no Sora
    Kaiba
    Ga Rei 0
    Toki Den
    Xam’d
    Après y’a d’autres séries comme Geass R2, Birdy et autres qui valent largement le détour. Et pour courronner le tout, doit y’avoir un ou 2 bons trucs, voire plus, que j’ai pas matté.

    Maintenant regarde tout ça et reviens l’ouvrir quand tu sauras de quoi tu parles, en attendant tu peux retourner au pays des aveugles et la fermer pour le bien de l’humanité.
    Alternativement, tu peux aussi retourner auprès de tes copains qui écrivent en se prenant pour Télérama.
    Une dernière solution serait de faire preuve d’immaturité intellectuelle et prendre quelques titres dans la liste « ah mais moi j’ai pas aimé blablabla… ».

    Après si tu veux couiner comme quoi je suis agressif, je t’en prie mais par contre ne viens partager ton ignorance en public ou alors va troller ailleurs.

    Gemini > C’est mon avis et il est partagé par pas mal d’anifans rien que dans l’otakusphère internationale, du moins ceux qui ont regardé des séries diffusées lors de 2008 tiens. Après si tu fréquentes des gens arriérés dans leur mentalité, forcément tu passeras à côté de perles.
    Et franchement faire ce genre d’affirmations et te cacher derrière des excuses bidons c’est complètement lâche, on dirait que tu veux juste pas reconnaître que 2008 avait son lot d’excellentes séries car tu devrais réviser ton avis.
    Seuls les idiots ne changent jamais d’avis hein.

    J'aime

  7. Lux dit :

    « va troller ailleurs »

    Il est sur son blog là en même temps :p

    (sinon c’est cool une liste d’animes à voir)

    J'aime

  8. nyoronyolo dit :

    Lux > La première partie c’était pour l’autre hein

    J'aime

  9. Kameyoko dit :

    Article très long, mais aussi très intéressant. Ce débat vieux anim’ / nouveaux anim’ est toujours autant d’actualité. Mais je pense que c’est une question générationnelle et culturelle.

    Comme tu le soulignes dans ton article, ceux qui ont découvert la japanim’ via le club Do, ont été, en quelque sorte, formaté. Ils n’ont de fait, pas les mêmes attentes que ceux qui ont découvert les anim’ via Naruto par exemple.

    Les goûts et les couleurs se façonnent avec son expérience et sa culture. Forcément tout le monde n’a pas la même d’où des points de divergences.

    PS : petite précision, Mobile Suit Gundam est au départ une série animée. C’est après qu’ils ont tout condensé en 3 films (ceux que Beez diffuse en France)

    J'aime

  10. gemini dit :

    « tu veux juste pas reconnaître que 2008 avait son lot d’excellentes séries »
    >> C’est censé être un troll ? En tout cas, je n’apprécie guère que quelqu’un remette en cause mon droit à penser ce que je veux. Pour le sport, je réponds quand même.
    Tu as aimé de nombreux animes parmi ceux sortis en 2008 ? Tant mieux pour toi, j’aurais aimé que ce soit le cas pour moi aussi. Malheureusement, même parmi les titres plébiscités, je n’ai trouvé grand chose à ma convenance, et j’ai toujours expliqué les raisons. Après, comme je l’ai déjà précisé préventivement : je n’ai pas vu tous les animes de 2008 (y compris ceux de ta liste), et ces avis n’engagent que moi ; ce qui ne m’empêche pas de rester confiant quant à l’avenir.
    Dans la liste des animes que tu donnes, j’en regarderais certains (que j’ai déjà récupéré depuis longtemps), mais pas tous : n’ayant pas apprécié Clannad, je ne vois guère l’intérêt pour moi de tester sa suite.
    Pour le reste, libre à toi de continuer à faire ton fanboy de base, qui ne conçoit pas que quelqu’un puisse ne pas aimer un anime que tu aurais trouvé exceptionnel.

    J'aime

  11. nyoronyolo dit :

    gemini > ce que je te reproche c’est surtout qu’on t’as déjà dit sur IRC que tu ne pouvais pas juger 2008 avec simplement ce que t’avais pu voir, y’a même eu des listes qui ont circulé sur IRC. Encore tu serais allé voir ça et revu ton jugement OK, tu nuancerais plus tes propos OK.
    Là tu nous file une baffe avec tes affirmations à découvert et donne l’impression d’avoir fait la sourde oreille et qu’on a cité des animes dans le vent.

    J'aime

  12. gemini dit :

    Nyo >> Mais où vas-tu chercher, dans ce billet, que c’est une affirmation ? J’exprime juste un point de vue, nuancé de surcroit, basé sur une expérience purement personnelle.
    Cet article n’a aucune vocation à annoncer une vérité générale (tu me confonds avec le Raton-Laveur).

    J'aime

  13. Faust dit :

    Laisse tomber Gemini, c’est un gros troll frustré, mieux vaut ignorer ce genre de crétin…

    J'aime

  14. Corti dit :

    De mon côté, j’ai surtout l’impression que la blogosphère française est surtout devenu au mode « tranche de vie ». Entre Clannad, K-On maintenant, Lucky Star et Haruhi, il y a quelques temps, les séries dont il a été le plus question sont celles-là avec entre autres NHK et le prof désespoir.

    Il n’y a pas eu que ça non plus, certes (pensons entre autres à Code Geass et Baccano ! (pas vu ce dernier remarque)).

    Ce doit être pour ça que je ne me suis pas mis plus que ça sur K-On. La tranche de vie, c’est sympa, mais que ça, ça lasse. Autant Haruhi m’avait donné envie de relancer mon bon vieux Bitorrent, pour K-On, c’est pas près d’arriver.

    nyo > Ah vi, tu es vraiment énervé là ^^
    D’un autre côté, si on suit ta logique, il faudrait voir TOUS les animes sortis pour dire si une année est bonne. Car même s’il y a un très bon anime, s’il est entouré de 700 bouses, une année avec 20 trucs sympas/correct avoisinant le bon lui sera supérieur. Jeter une liste, c’est mignon, mais ça ne reflète pas la qualité d’une année. Pis bon, on a le droit de ne pas aimer une année en fonction de ce qu’on a regardé. Là, c’est quand même un peu toi qui fait ton extrémiste pour le coup, ce qui est assez surprenant venant de toi.

    On n’a pas vu ce qu’il fallait ? Soit. Le tir peut être corrigé plus tard (comme l’a dit Gemini, le temps permet un recul intelligent sur les séries et de revenir sur des trucs qu’on avait pu laisser passer). Pas la peine de sortir les crocs.

    Gemini > En fait, tu attendais qu’Axel parte pour faire ton en-tête hein ?:p
    Sinon tu m’as fait du mal de parler de Flag… Je suivais la série y’a 2/3 ans et paf licenciée en France ! Donc plus de sub. Pas grave les DVDs vont sortir (même si c’est une boîte totalement inconnu à mes yeux). Et bah non, toujours rien Y_Y
    J’attends désespérement la suite et fin de cette histoire… Elle poutre cette série !

    J'aime

  15. Oka dit :

    « nyoronyolo: 2008 EST une excellente année
    Axel Terizaki: 2008 c’était sympa aussi. »
    Gemini lui n’est pas de cet avis. Cela fait déjà 3 avis différents sur une même année. On ne peut pas parler de généralité en matière de gouts, même si une majorité partage un avis, puisque c’est par essence personnel. Gemini ne fait que donner son ressenti sur cette année au vu de ses critères. En ajoutant « pour moi » (ou « pour beaucoup » plutot que EST) à la fin de mes deux citations, ce serait plus juste vis à vis de l’auteur de l’article.

    Ce que veut dire Gemini, du moins ce que j’ai retenu, c’est que lorsque l’on ne s’y retrouve pas dans les animes actuels, selon ses propres gouts, il ne faut pas hésiter à aller chercher dans les animes susceptibles de nous plaire dans les années passées.

    J'aime

  16. Miam miam : sympa cet article. Ca faisait bien longtemps que j’avais pas lu un article tendant vers l’objectivité sur le web.
    Voici donc le commentaire inutile qui vient avec : je suis assez d’accord avec ta vision des choses sur ce sujet.
    On peut pas être forcément fan des vagues correspondant à notre époque/année.
    Mais y’a quand même un truc que tu oublies, peut-être parce que c’est un aspect pas forcément évident à prendre en compte.
    Oute le fait que, évidemment, on ne peut voir ni même connaître tout ce qui se fait sur une année, y’a aussi le coté « hype » de chaque année. Je m’explique. Y’a toujours deux-trois animes qui récupère un « buzz » monumental chaque année. Et le problème, c’est que c’est pas si rare que ça que ce buzz se fonde sur des critères discutables (personnage principal ultra-caricatural, scénario tarabiscoté pseudo-réléchi mais vide de sens au final, etc …). Du coup, un nombre non négligeable de personnes se méfient, à plus ou moins juste titre, de ces « buzz ».
    Après, comme le font certaines associations, tu peux faire partager ta « PASSION » en cherchant pour chaque individu un anime et des genres qui seront suceptibles de les intéresser; et à ce moment-là, on peut découvrir de vraies perles 🙂

    J'aime

  17. Smankh dit :

    J’ai du mal à te comprendre Gemini. D’un côté tu exprimes ton mécontentement sur la soit-disant baisse de qualité de l’animation moderne, tu continues en disant que les anime modernes ne t’intéressent que peu ou pas et d’un autre tu dis, comme j’aime pas les trucs récents, je m’en vais regarder des oldies.

    C’est marrant comme logique mais ça revient quasiment, en extrapolant, à comparer des classiques de la littérature à la rentrée littéraire. Tu vois le problème là ? Vu que les ans ont passé, le lait a été écrémé et le meilleur est resté. Tant mieux, ça nous enlève le travail monstrueux, il est vrai, de découvrir les saisons qui nous arrivent droit du Japon en se tapant une dizaine de premiers épisodes. Mais franchement, comparer les oldies à la production récente n’a pas un intérêt très grand. Que tu n’aimes pas le moé ne t’empêche pas d’apprécier la majeure partie de la production nippone.

    Le seul conseil que je pourrais te donner est le suivant : demande des avis à tes connaissances, lis des blogs (et pas que du français, sinon tu finiras vite par tourner en rond), renseigne toi, je vois bien que tu le fais pour les oldies, alors pourquoi pas avec les anime modernes ? Évidemment, le temps et l’effort que tu devras fournir est grand, mais que veux tu mon vieux, c’est comme ça.

    J'aime

  18. Smankh dit :

    Ah et l’année 2008 a été très bonne ! En tout cas, d’un point de vue personnel.

    J'aime

  19. nyoronyolo dit :

    Faust > forcement si tu n’as pas l’intelligence ni la repartie necessaire pour repondre, tu peux en effet t’abstenir de participer. Apres t’aurais peut-etre jamais du l’ouvrir pour commencer tiens.

    Corti > Ah mais ne pas aimer ce qu’on a vu d’une annee est une chose, mais quand on balance plusieurs fois sur IRC que 2008 n’a rien a envier aux autres et qu’on fait la sourde oreille.
    Ca, ca passe pas, je suis ouvert d’esprit quand en face ca l’est aussi sinon je perds mon temps.

    J'aime

  20. louki dit :

    Nyo, laisse tomber. Pas la peine de discuter avec un pauvre ignorant qui fait son élitiste et qui ne sait même pas orthographier « Samurai champloo » correctement

    J'aime

  21. Faust dit :

    nyoronyolo > je ne répond pas aux gens méprisants et arrogants qui insultent ceux qui ne pensent pas comme eux…
    Et je constate que tu trouves plus de plaisir à balancer sur les gens à travers les blogs plutôt que de communiquer directement avec eux, vu que ça fait 7 heures que je t’attend sur le chan d’AK (tu sais ce site tout pourri que tu détestes…)

    J'aime

  22. gemini dit :

    En même temps, Samurai Shampoo, je n’ai pas apprécié ^^

    Smankh >> Je te propose de relire cette page parce que tu n’as apparemment pas tout saisi à l’article 🙂

    J'aime

  23. hoyhoy dit :

    Je suis plutôt d’accord avec Gemini, l’année 2008 a été mauvaise et annonce la fin de l’animation japonaise telle qu’on l’a connu. Il suffit de regarder les nouveautés 2009 pour s’en convaincre. Heureusement Naruto et Bleach continuent !

    J'aime

  24. Smankh dit :

    Gemini > c’est fait et je trouve l’article encore plus confus que la première fois. J’ai du mal à différencier dans tes propos ceux qui viennent de toi ou d’une supposée communauté d’amateurs d’animation japonaise qui ne trouvent plus leur compte dans les productions récentes.

    Exemple : « Si le passionné d’animation japonaise ne se retrouve pas dans les tendances actuelles, cela ne m’étonne guère qu’il se sente abandonné par les nouveaux animes, et y trouvent une baisse de qualité, le poussant à se tourner vers le “bon vieux temps”. » Euh tu m’expliques là ? C’est de toi que tu parles ou du passionné d’animation japonaise lambda qui, … n’aime pas les tendances actuelles ?

    Pareil là : « Y a-t-il une baisse de la qualité des animes, ou bien est-ce qu’une partie du public francophone (le seul que je connaisse) ne sent plus en accord avec les nouveautés, et donne l’impression de s’en détourner ? » je vois pas de qui tu parles en fait.

    J'aime

  25. louki dit :

    C’est sûr que quand on mate un anime récent comme par exemple « Michiko to hatchin », on doute pas un seul instant de la soit disant baisse de qualité que l’auteur de ce torchon hyper crédible semble avoir remarqué…

    J'aime

  26. gemini dit :

    Smankh >> Pour résumer : ceux qui n’apprécient pas l’animation japonaise d’aujourd’hui pourraient être tenté d’y voir une forte baisse de qualité, alors que le problème se situe sans doute dans des tendances – le moe, par exemple – qui leur déplaisent, et non dans la qualité des œuvres elles-mêmes. Rien ne dit que dans deux ans, les modes auront changé, et s’accorderont plus avec les goûts de ceux qui dénigrent la production actuelle.

    Si vraiment, comme semblent le croire certains, le problème vient de la qualité des animes récents, il se réglera de lui-même car les studios japonais constateront une diminution de leur chiffre d’affaire. Mais je crois que le problème se situe juste dans les goûts et les couleurs : si tu n’aimes pas les tranches de vie, par exemple, normal de trouver qu’il y a moins de séries qui t’intéressent ; cela ne signifie pas que les animes sont moins réussis.

    J'aime

  27. Diyo dit :

    Ah ah, ça balance dur.

    C’est sûr qu’en sélectionnant parmis les meilleurs animes oldies, aucune année ne pourra soutenir la comparaison 🙂

    A titre personnel, j’ai aussi trouvé l’année 2008 assez pauvre même si quelques titres m’ont bien branché, Kaiba, DMC et Kaiji notamment. Mais bon, ce n’est qu’un avis personnel qui s’appuie sur des attentes inassouvies, t’énerves pas nyo…

    « Alternativement, tu peux aussi retourner auprès de tes copains qui écrivent en se prenant pour Télérama. »
    Ah ah. Je vois… on est dans le monde des blogs, faut écrire en bloggeur, avec des « je » partout et utiliser au mieux la sémantique 4chan et les mèmes débiles. Sinon c’est l’insulte « espèce de Télérama! ». Tant qu’on ne fait pas dans le style Inrock’, ça va 😛

    J'aime

  28. louki dit :

    Télérama ça va, ils sont payé cher pour écrire leurs conneries dont on fera les éloges jusqu’ici. En revanche là, je ne vois pas de google Adsense, c’est déjà moins cool…

    J'aime

  29. SCZC dit :

    Que de tensions…

    Article très intéressant.
    Mais moi, je suis loin de tout ça !
    Je m’interdis le fansub… donc les nouvautés, ben, je les vois pas.
    Même si j’arrive à en savoir pas mal sur les nouvelles séries via la blogoshpère, je ne peux pas donner d’avis précis.
    Je suis donc cantonné aux vieux trucs, mais je ne m’en plains pas.
    J’ai encore plein de choses à découvrir. (J’en ai pour plusieurs années avec mon rythme d’ailleurs.)

    J'aime

  30. Aer dit :

    Le moe je ne sais pas, du moment que ça ne bouffe pas tout l’anime ~~.

    Par contre, LES PUTAINS DE LYCÉENS HÉROÏQUES DE MERDE, ça en devient gonflant. Pour des histoires se basant à notre époque ok, mais genre pour citer Sora wo kakeru shoujo, vu que tu en parles, pourquoi est ce que l’héroine est une lycéenne, franchement ? Les séries qui se démarquent du lot pour moi sont en général celles qui font abstractions de ce putain de processus de merchandising que je trouve autant pourris qu’une pute borgne (Baccano!, Kurozuka, Casshern Sins, Toshokan Sensou, pour parler des derniers que je matte/ai matté).

    Après, je suis trop un connard de narutard pour parler en années je suppose. J’comprend le processus hein, quand je choppe les MAL de certaines personnes totalement addict il est clair qu’ils n’ont pas des masses de vieux animes à voir, mais je n’y arrive pas.

    Par contre je ne vois pas ou vous avez un problème avec son paragraphe sur les gens élevés au club do, ça parait évident qu’ils ont aimé ce genre de séries et qu’ils en recherchent du même style, c’est comme les trentenaire/quarantenaire qui vont en Gloubi-Boulga party and co.

    Pour le Telerama, vu que je compte en parler prochainement, j’vais zapper pour le moment.

    J'aime

  31. louki dit :

    « LES PUTAINS DE LYCÉENS HÉROÏQUES DE MERDE »

    Bah, c’est réaliste. T’en connais beaucoup des mecs de 30 ou 40 piges qui ont encore envie de sauver le monde ?

    Ps: Obama ne compte pas

    J'aime

  32. Aer dit :

    j’irais moyen chercher chez les hommes politiques actuels pour ça, you know ?

    J'aime

  33. Windspirit dit :

    Shit, ça se tabasse, ici.

    J’évite de rentrer dans le débat, mais j’aurais envie de dire que 2008 m’a paru fade. Après, elle a été fade dans tous les domaines (académique et personnel), et comme Kao-chan me l’a souligné, on dirait que je ne sais même plus pourquoi j’aime les animes, donc ça vient peut-être de moi…

    Mais Code Geass, ça POUTRAIT, bordel. POUTRAIT.

    J'aime

  34. louki dit :

    Du coup, faudra suggerer a skav de changer la bannière de blogchan, c’est plus trop représentatif du truc là je crois…

    M’enfin je dis ça…

    J'aime

  35. gemini dit :

    Le héros-lycéen, c’est pour que le spectateur cible se reconnaisse dans le personnage principal. Les animes ne sont pas les seuls à utiliser ce processus, et c’est comme cela que Bruce Banner se transforme en adolescent pour le premier film Hulk, ou que Son Goku va au lycée dans l’adaptation Dragon Ball Evolution.
    Mais ça peut être chiant, à la longue, surtout quand nous ne sommes pas lycéen ; sauf que cela peut vouloir dire que le programme ne nous est pas destiné. En attendant, le lycéen n’est peut-être pas le seul à vouloir sauver le monde ; prenez Kacho Ohji, par exemple, un trentenaire, marié, avec un gosse, qui lutte contre les ET avec sa guitare.

    J'aime

  36. Aer dit :

    Béh encore heureux ouais, sinon je ne regarderais plus rien.
    Par contre, tu comprends quand je dis processus de merchandising en parlant des lycéens ?

    J'aime

  37. mt-i dit :

    D’ailleurs je suis sûr que si Ichigo Mashimaro a des personnages à l’école primaire, c’est pour que le spectateur-cible se reconnaissent en eux…

    J'aime

  38. Corti dit :

    Et ça expliquerait la présence de Fûka dans Yotsuba :]

    J'aime

  39. Smankh dit :

    mt-i > j’ai tellement ri que j’ai cogné ma tête contre mon bureau.

    J'aime

  40. gemini dit :

    Pour Les Petites Fraises je ne pense pas, pour les titres lycéens c’est plus avérés. Ca et le fait que cela permet de montrer des bonnasses en sailorfuku, pour les animes et les manga.

    J'aime

  41. Ialda dit :

    Je suis en train de rematter Saint Seiya en ce moment, et qu’est-ce que je me fait chier… ;p

    J'aime

  42. Ialda> ça compte pas, c’est systématique de toutes les adaptations à rallonge de manga à succés, genre Dragon Ball (Z), Bleach, Naruto et ainsi de suite.
    http://nemotaku.info/site/?Les-Mangas-adaptes-en-Animes-mais&decoupe_recherche=adaptation%20manga%20anime

    J'aime

  43. Keyneth dit :

    RE « morbleu qu’c’étoit mieux avant ma mie », on reveut du psychogun qui tire dans les coins et des golgoths découpés façon apréricubes à l’astérohache.
    2008 m’a également semblé une année chiche en bonnes sensations. Du coup, ce doit être l’émulation geminouillienne, mais je me retourne vers des animes antérieurs, sans cependant tomber dans l’archéologie. Té, je viens d’enfin regarder les Ghost in the Shell, ça a 6 et 7 ans quand même.

    J'aime

  44. Disons les choses simplement:
    Si un anime est sortit dans la même décennie que celle où l’on est, ce n’est pas un oldies.

    Ghost in the Shell, films et séries confondus?

    J'aime

  45. Aer dit :

    Une génération d’anime par tranche de diz annuités ? Faut voir

    J'aime

  46. Jacut dit :

    « Je n’ai rien contre les animes récents…
    … C’est juste qu’ils sont nuls.  »

    Haha génial, j’ai pas envie d’ajouter quoi que ce soit, même si je ne suis que moyennement d’accord avec toi (il y a des perles, noyées dans un océan de médiocrité). Oh et merde je suis en vacances je réponds plus sur les blogs, à lundi 😉

    J'aime

  47. Aer dit :

    dix*

    J’devais être complètement pété quand j’ai écris ça :/.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s