Kamichu, un anime trop chou ^^

J’avoue que le jeu de mot est facile, mais difficile de trouver un titre plus approprié pour parler de Kamichu. A la rigueur, j’aurais pu l’appeler «Flat Chested Goddess», mais là, c’était un coup à attirer tous les fanboys de Kannagi.

Kamichu appartient à cette catégorie d’animes dont le synopsis ne m’inspire pas vraiment, mais qui m’ont été chaudement recommandés. Une catégorie pouvant renfermer autant de bonnes surprises (Nodame Cantabile) que de déception (Clannad). Et Kamichu fait indubitablement parti des bonnes surprises.

Un matin, alors qu’elle se lève, Yurie s’aperçoit qu’elle est devenue une déesse ; le Japon a beau compter environ 8 millions de divinités, cela n’en fait pas pour autant un événement anodin, surtout pour une collégienne.
Yurie est donc une déesse, mais la déesse de quoi ? Elle n’en sait rien. Au début, elle arrive seulement à voir les esprits et divinités l’entourant, et ils sont nombreux.
Du jour au lendemain, elle va devoir concilier sa vie de collégienne et ses activités de déesse.

Pour surmonter ces nouvelles difficultés, Yurie pourra compter sur son entourage : ses parents, ses amies Mitsue et Matsuri, son petit frère, son chat, et même Yashima, le dieu local. Et peut-être même Kenji, le garçon dont elle est amoureuse.

Dis comme cela, la série ne ressemble pas à grand chose, mais il faut expliquer l’essentiel : c’est juste l’histoire d’une collégienne, qui ne comprend pas elle-même comment elle a pu devenir une déesse, et qui ne sait pas trop comment gérer la situation. Une héroïne franche, un peu naïve et maladroite, mais gentille comme tout et surtout pleine de bonne volonté, carrément attendrissante.

Là encore, cela ne décrit pas exactement cet anime. En fait, Kamichu, c’est juste du bonheur en barre, une série incroyablement zen, bonne enfant, adorable, touchante, et un plaisir constant sur 16 épisodes. Je n’avais pas vu un anime aussi reposant, et donnant autant envie de sourire bêtement depuis l’excellent Windy Tales, du studio Prodution IG ; que je vous recommande, au passage.

Outre les pouvoirs de Yurie et les esprits inondant parfois l’écran – un peu à la manière des microbes de Moyashimon – Kamichu est une série d’une incroyable simplicité, et ça fonctionne.
Bon, pour parler franchement, il y a quand même des passages un peu hors-sujet, comme celui avec les Martiens et le gouvernement japonais… Oui, je sais, ça fait peur, mais ne vous focaliser pas là-dessus, car ce délire n’est pas du tout représentatif de la série.

Je crois avoir fait le tour de l’essentiel, pas besoin d’en dire plus sur Kamichu ; ce n’est pas un anime qui se réfléchit, mais qui se savoure.
Je dirais bien qu’il s’agit d’un anime qui se vit, mais cela serait quand même un peu excessif. Quoique…

Vous êtes déprimé, vos examens vous harassent, ou vous avez juste envie de regarder un anime reposant, Kamichu est pour VOUS !
Le bonheur est garanti par Yurie, une déesse tellement plus fiable et mignonne que Lain et Haruhi.

Publicité
Cet article, publié dans Animes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Kamichu, un anime trop chou ^^

  1. Ping : [FILM] Impressions sur Uchuu Show e Youkoso - L’Antre de la Fangirl

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.