L’anime inutile, tout un concept

A la base, je ne pensais pas faire un billet sur Clannad. A la base, je ne pensais même pas regarder Clannad.
Mais j’ai été à ce point bassiné pour des otaks considérant que je DEVAIS voir cet anime, que je me suis exécuté. Après tout, s’ils l’aiment tant que ça, il doit bien y avoir une raison ; sauf que cette raison, je la cherche encore…
Etant donné que les avis sur Clannad semblent majoritairement positifs, je considère comme mon devoir d’en donner mes propres impressions, beaucoup moins positives.

Tomoya est un mauvais garçon au grand coeur, il va rencontrer Nagisa, une fille naïve et de constitution fragile, ainsi que d’autres filles à la personnalité stéréotypée.
Voilà pour le scénario, n’allez pas chercher plus loin.

Si je devais décrire Clannad, je dirais qu’il s’agit d’un délicieux morceau de rien entre deux tranches de néant.
Cet anime se résume aux intéractions entre notre héros et des caricatures de filles humaines, avec un peu d’humour, un peu de drame, et un peu de fantastique ; il n’y a pas la moindre histoire, ce sont juste les histoires des personnages. En gros, comme un “anime harem”, le ecchi remplacé par des scènes pseudo-larmoyantes… Et si je dis bien “pseudo” larmoyantes, c’est que Clannad joue la carte du ouin-ouin juste pour le plaisir d’essayer de faire pleurer le spectateur sans raison ; la preuve : le personnage le plus dramatique de la première partie de la série se transforme ensuite en running-gag, prouvant qu’il n’y avait aucune raison de s’apitoyer sur son sort, même si la musique et la mise en scène y forçaient le spectateur.
Heureusement, j’ai un coeur de pierre et ce genre de bassesses ne marche pas sur moi.

Le pire, c’est que Clannad n’est même pas un mauvais anime !
Sauf qu’il n’est pas bon non plus… “Quelconque” ou encore “médiocre” seraient des termes plus apropriés pour le désigner.
Dans cet anime, il n’y a rien à part des personnages qui interagissent (et une bonne qualité graphique et d’animation), chaque épisode s’avère encore plus vide et inutile que le précédent.
Et c’est sans parler du ridicule de certains passages ! J’étais mort de rire à la fin de l’arc de Kotomi – oui, Clannad s’articule sous forme d’arc autour de personnages spécifiques – avec l’histoire de la valise de ses parents, deux scientifiques auto-proclamés qui, d’après ce que nous apprenons sur eux, passeraient plutôt pour un duo de baba cool ; “ils voulaient décrire les origines du monde de la manière la plus belle qui soit”, laissez-moi ricaner doucement.

Clannad aura été mon premier anime adapté d’une visual novel de Key, éditeur japonais aussi responsable de Air et Kanon, deux titres que je ne risque pas de découvrir vu ce que je pense de Clannad.
A part quelques moments comiques en effet efficaces, je ne trouve rien de valable dans cet anime qui m’aura surtout fait perdre mon temps et que je déconseille fortement.

Publicité
Cet article, publié dans Animes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour L’anime inutile, tout un concept

  1. Sha-ka dit :

    Je ne peux qu’être pas d’accord avec cet article.

    Pour commencer, tu t’es arrêté à la première saison. C’est comme si tu t’arrêtais à la première saison d’Higurashi, rien n’est résolu, et c’est bien normal, puisque c’est à la saison 2 que l’histoire démarre véritablement.
    La saison 1, c’est l’ambiance lycée, où le héros se retrouve -dans des faits relativement plausibles- entouré de filles à qui il vient en aide.
    Ok, leurs histoires ne sont pas forcément géniales, je n’ai pas trop aimé moi non plus l’arc Kotomi (en plus elle joue mal :p). Nous sommes d’accord là dessus.
    Mais, dans ce cas, bon nombre d’animes peuvent être catégorisé dans cette catégorie d’anime inutile, Lucky star, School rumble ; tout les animes de lycée en fait.

    Mais comme dit, Clannad EST particulier, mais pour le voir et l’affirmer, il faut regarder la saison 2. Moi aussi, au départ, après la saison 1, je trouvais que l’anime était bien en deçà des précédentes œuvres de Key (à part au niveau graphismes, où ils font mieux à chaque fois, et tant mieux vu la qualité de Kanon 2002). Mais la saison 2 gomme cette première fausse impression.
    Bien sûr, je comprend que si tu n’as pas aimé la saison 1, tu n’as pas trop l’intention de voir la saison 2, et que les critiques que l’on peut te faire du genre « oui mais tu peux pas juger vu que t’as pas vu la saison 2 » agacent, mais c’est un peu vrai il faut avouer, non, ça l’est complètement.
    De plus, je doute que tu n’aimes pas, puisque tu dis que tu ne détestes pas forcément la saison 1.

    Et puis, je tiens à dire que tu fais une ééééénorme erreur en disant ne pas vouloir voir Kanon et Air au vu de ce que Clannad t’a laissé comme impression.

    Pour commencer, Air et Kanon (2002) font 13 épisodes, soit 2 fois moins que Clannad, et ils n’ont pas de saison 2 (Kanon 2006 est juste un remake en version plus longue ; perso je conseille plutôt de voir la version 2002, plus intense, mais beaucoup plus moche, il faut s’accrocher au début).
    De plus, alors que Clannad est axé printemps, Kanon est axé hiver, Air, été. Ça peut paraître insignifiant, mais ça ne l’est pas du tout 🙂
    Personnellement, je te conseillerai d’essayer notamment Air, que j’ai trouvé juste fabuleux. Et de regarder jusqu’au bout, tu n’en a pas pour longtemps.
    Je doute que tu trouves cet anime creux ou inutile, et, peut-être, une fois Air fini et apprécié à sa juste valeur, tu auras envie de voir la vraie fin de Clannad.
    Mais si t’aimes vraiment pas Air (c’est possible je suppose), là par contre, en effet, il se peut que tu n’aimeras pas Clannad ^^

    J’aime

  2. gemini dit :

    Je n’ai pas vu la saison 2 de Higurashi et je m’en moque. Si la suite est si bonne, il fallait créer une première série qui donne envie de la regarder. Point.
    Si ce n’est pas le cas, l’ensemble est raté.

    J’aime

  3. Sha-ka dit :

    Ce n’est pas que la suite est meilleure que le début. C’est que la suite donne des réponses au début, ou plutôt, se sert du début qui a posé les bases pour finir en beauté.
    Que ce soit Higurashi ou Clannad, il a été rapidement dis que la saison 1 aurait une suite. Pour Higurashi, c’est encore plus explicite, puisque le visual novel d’où est tiré la série est composé de la même façon (le premier cd te donne aucune réponse).

    J’aime

  4. gemini dit :

    Ah ? Il y a des questions dans Clannad ? Je ne les ai pas vu 😀

    J’aime

  5. Sha-ka dit :

    Hum, c’est vrai qu’elles ne sont pas posées directement, et si on s’arrête à la saison 1, on peut penser que la série se clôt.
    Mais Nagisa notamment n’est que très peu décrite et reste mystérieuse jusqu’à la fin, mais pour Clannad, saison 1 = intrigue posé, apprentissage du monde et des personnages ; saison 2 = l’histoire principale débute.

    J’aime

  6. gemini dit :

    J’ai un nouveau concept : une série de 50 épisodes où l’histoire commence à l’épisode 30. Ça va cartonner auprès des fans de Clannad.

    J’aime

  7. Sha-ka dit :

    Ceci dit, je comprends ce point de vue.
    Personnellement, je préfère tout voir avant de juger, mais il est clair que si ça peine à démarrer, l’intérêt est moindre.
    Mais il y’a une différence entre « anime pourri qui devient bien à partir de tel épisode » (que je dénigre tout autant que toi et « anime moyen, sans trop d’intérêt par rapport à un autre anime, mais qui devient excellent par la suite ».

    (et sinon, je connais des concepts similaires : des séries de 50 épisodes où l’intérêt ne débute qu’à partir du 50ème épisode, une fois que tu l’as fini :p)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.