Passage obligé : parler de l’épisode spécial de DBZ

Vous me direz que je ne suis obligé de rien, mais ce n’est jamais qu’un titre.

Quand j’étais gamin, à la grande époque du Club Dorothée, j’avais l’impression qu’il existait deux types de garçons : ceux qui adoraient DBZ, et ceux qui préféraient Saint Seiya. J’appartenais au second type, mais cela ne m’empêchait pas de beaucoup aimer les histoires de Sangoku et de ses amis (mais pas autant que celles de Sailor Moon).

Pour célébrer ses 40 années d’existence, le Shonen Jump a décidé de sortir 3 vidéos inédites : une sur One Piece, une sur Tengami Bachi, et une sur Dragon Ball Z.
Bon, les deux premières ne m’intéressent pas, mais j’apprécie suffisamment DBZ pour regarder cet épisode spécial. Qui restera en ligne jusqu’au 31 Janvier, et en version originale sous-titrée en français, je vous prie, donc n’hésitez surtout pas à jeter un coup d’œil !

Je vous résume l’histoire en deux mots : deux ans après la mort de Majin Boo, Hercule va ouvrir un hôtel, et a décidé d’inviter les personnes impliquées dans leur précédent combat pour fêter ça ; l’occasion pour les héros de la série de se retrouver, mais un événement vient troubler les réjouissances.

Principe ultra-basique : rien de mieux pour marquer le coup que de réunir les personnages cultes d’un titre qui ne l’est pas moins. Et les voir bouger avec l’aide des dernières techniques en matière d’animation, et avec les inoubliables musiques de l’anime par derrière, rien que cela, je crois que ça suffit pour faire plaisir. Nous avons droit à l’humour de Dragon Ball, aux combats de Dragon Ball, aux techniques de Dragon Ball, et aux protagonistes de Dragon Ball, dont un Tortue Géniale en grande forme et toujours aussi pervers.
Cet épisode arrive même à montrer Yamcha réalisant un acte d’héroïsme le mettant en valeur ! Dingue.

Par contre, le scénario pour lier le tout… Cela fait mauvais fanfic, je trouve ; et d’un fan qui aurait mal lu les manga, pour ne rien arranger. L’élément perturbateur, c’est le jeune frère de Végéta : Tarble. Oui, son frère.
Pour rappel, nous apprenons au tome 17 qu’il ne reste que 4 Sayens : Raditz, Nappa, Sangoku, et Végéta ; nombre diminué de moitié depuis. Alors, les scénaristes manquant d’imagination pour créer des fillers et autres animes annexes, ils n’ont pas hésité à nous sortir de nouveaux Sayens, genre Broli. Mais Tarble, non seulement je n’en avais jamais entendu parler – ou alors, j’ai raté un épisode – mais en plus, autant il est possible que Végéta ait pu ignorer la survie de Sayens dont il n’avait jamais entendu parler, autant il est fort peu probable qu’il ait pu ignorer celle de son propre frère…
Crédibilité = 0
Je passerai sur le deux nouveaux personnages “nous aurions pu écraser Freezer et Cell en même temps entre le pouce et l’index”, ou je risque d’être méchant ^^

Mais nous nous en fichons, pas vrai ? Tout ce qui compte, c’est de voir des personnages hors du commun, de nouveau réunis dans une histoire inédite et suffisamment longue (même si le développement est beaucoup trop brutal) pour qu’ils nous montrent ce dont ils sont capables.
Donc, comme je le disais plus haut : cet épisode spécial fait PLAISIR !

Il est juste dommage que la présence de Tenshinhan et Chaozu se limite à l’affiche et au générique… Je sais bien qu’ils sont asociales (et inutiles depuis le combat contre Nappa), mais même Lunch est de la partie, alors pourquoi pas eux ?
En parlant de l’affiche, pourquoi les époques sont-elles mélangées dessus, genre un Krilin chauve alors que Sangohan est adolescent ?
Les grands mystères de l’animation japonaise…

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.