Avis sur mes Derniers Animes (1)

Il m’a été dit que je faisais trop dans le oldies et que cela ne faisait pas recette. Je regarde aussi des séries récentes, et je le prouve avec de courts avis sur des animes pour lesquels je n’avais pas envie d’écrire de longs articles.

Baki the Grappler (48 épisodes – 2001)
Histoire : Baki n’existe que pour devenir un adversaire digne de son père, Yujiro Hanma, l’homme le plus fort du monde. A 13 ans, c’est déjà un excellent combattant, mais il est encore bien loin du niveau nécessaire pour le vaincre.
Critique : Baki est une série sur des combats virils. Tellement virils qu’il n’y a presque pas de filles dedans, en tout cas pas parmi les combattants ; c’est très homo-érotique. La raison : cet anime se veut réaliste ; donc “réalisme” + “combat” = “pas de filles”, car contrairement à ce que Chun-Li et les soeurs Natsume ont voulu nous faire croire, elles sont incapables de lutter face à des hommes. Sauf que Baki est un peu le Captain Tsubasa des combats : cela part sur des bases réalistes, mais chaque confrontation est plus exagérée et improbable que la précédente. Au final, ce parti-pris “réaliste” est dommage car non seulement Baki n’est pas pour autant réaliste, mais en plus, il nous prive de combattantes et de personnages vraiment décalés ; il y en a bien quelques-uns sans une once de crédibilité, mais ils ne sont pas suffisamment typés pour être marquants. Mais passons.
Cet anime est constitué de deux parties de 24 épisodes chacune. La première est consacrée à la vie de Baki entre ses 13 ans et ses 18 ans. La seconde se focalise sur un immense tournoi. Et le tournoi, cela a beau être un des grands classiques du shonen, c’est un plaisir à suivre quand c’est bien fait ; et à mon avis, ce tournoi-là est bien fait. Dans l’ensemble, il s’agit d’un anime prenant, surtout dans sa deuxième partie.
Verdict : Un anime qui devrait combler les amateurs de shonen bourrin et les yaoistes.

Yamato Nadeshiko Shichi Henge (25 épisodes – 2007)
Histoire : Ranmaru, Yuki, Kyouhei et Takenaga, quatre “bishonen”, logent dans une superbe demeure. Une superbe demeure où ils pourraient bien loger grauitement, s’ils arrivent à remplir une petite condition : transformer la nièce de leur propriétaire en femme du monde. Une formalité, pensent-ils. Sauf qu’ils n’imaginaient pas sur quoi ils allaient tomber : une lycéenne sombre – voire même effrayante – passionnée de films d’horreur et ne portant aucune importance à son apparence. Autant dire que ce n’est pas gagné.
Critique : Une comédie romantique plus comique que romantique. Son type d’humour : l’exagération, la folie, le running-gag (avec les 4 goth loli), et les personnages déjantés. Bref, cet anime ne fait pas dans la finesse. Mais c’est drôle ; enfin, ça peut l’être. Le problème, c’est que c’est un humour qui peut vite devenir lourd, et plus insupportable que hilarant ; seuls les meilleurs représentants du genre arrivent à rester marrants sans sombrer dans le “portnawak” indigeste. Yamato Nadeshiko n’est PAS un des meilleurs représentants du genre. Alors oui, il y a des passages absolument hilarants, et des épisodes exceptionnels ; mais à peu près autant que de moments indigestes et d’épisodes où le scénario va juste “trop” loin.
Pour finir, je reprocherai à ce shojo son sexisme. Depuis le temps que je regarde des animes et lis des manga, je devrais être habitué, mais je n’avais que rarement vu un tel niveau de mysoginie depuis Fruits Basket ; et pourtant, dans les deux cas, les mangaka sont des femmes…
Verdict : Nous n’avons pas eu des masses d’animes de ce genre depuis Ouran High School Host Club, donc les amateurs devraient y trouver leur compte. C’est drôle et parfois hilarant, mais il y a des épisodes aussi énervants que superflus.

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.